Mardi 27 Octobre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

International

Fake news. Trump mis en garde par le patron du New York Times

Single Post
Fake news. Trump mis en garde par le patron du New York Times
Donald Trump a révélé sur Twitter ce dimanche 29 juillet avoir discuté avec le patron du New York Times, A.G Sulzberger. Ce dernier l’aurait mis en garde concernant ses attaques répétées contre la presse. 
 
Le patron du prestigieux New York Times a révélé dimanche 29 juillet avoir vigoureusement mis en garde Donald Trump sur ses attaques répétées contre la presse lors d’une rencontre à la Maison Blanche, qualifiant son discours sur les « fake news » de « dangereux et nuisible ».
 
C’est le président américain lui-même qui avait révélé un peu plus tôt dans un tweet avoir discuté de fausses informations avec Arthur Gregg (A.G.) Sulzberger, directeur de la publication du New York Times, que Donald Trump prend régulièrement pour cible de ses critiques.
 
« Avons passé beaucoup de temps à parler des vastes quantités de Fake News qui sont publiées par les médias et comment ces Fake News se sont métamorphosées en une phrase, "Ennemi du peuple". Triste ! », a-t-il tweeté.
 
Une rencontre supposée rester confidentielle
 
Donald Trump qualifie régulièrement de Fake News (fausses informations) les médias généralistes américains qui, pour la plupart, se montrent très critiques sur sa présidence. Ce tweet a conduit Arthur Gregg Sulzberger à publier un communiqué sur cette rencontre, qui était supposée rester confidentielle comme toutes les réunions que les dirigeants des grands médias américains ont régulièrement avec les responsables du gouvernement.
 
 
A.G. Sulzberger, 37 ans, a précisé avoir rencontré le président septuagénaire le 20 juillet, à la demande de la Maison Blanche, accompagné du responsable de la page éditoriale du journal, James Bennet. Il a ajouté avoir décidé de répondre publiquement au tweet de Donald Trump, en se basant sur les notes détaillées prises par James Bennet et lui-même, à la façon dont le président américain a évoqué leur conversation.
 
Un discours inquiétant
 
« Mon objectif principal en acceptant cette rencontre était de soulever mes inquiétudes au sujet de la rhétorique anti-presse extrêmement troublante du président », a expliqué celui qui a succédé début 2018 à son père Arthur Ochs Sulzberger comme directeur de la publication du Times.
 
« J’ai dit franchement au président que je pensais que son discours n’était pas seulement facteur de division mais qu’il était de plus en plus dangereux », a-t-il ajouté dans ce communiqué transmis à l’AFP. « Je lui ai dit que bien que l’expression "Fake News" soit fausse et nuisible, j’étais beaucoup plus préoccupé par sa façon de caractériser les journalistes comme des "ennemis du peuple" ».
 
Journalistes menacés
 
« Je l’ai prévenu que ce langage incendiaire contribuait à une augmentation des menaces contre les journalistes et allait inciter à la violence », a poursuivi le patron du Times, précisant avoir insisté sur le fait que « c’est particulièrement vrai à l’étranger ». « La rhétorique du président est utilisée par certains régimes pour justifier des répressions d’ampleur contre les journalistes », a-t-il dénoncé.
 
« Je l’ai imploré de revenir sur ses vastes attaques contre le journalisme, que je pense être dangereuses et nuisibles pour notre pays », a ajouté A.G Sulzberger tout en précisant que le président américain avait bien sûr le droit comme ses prédécesseurs de critiquer la façon dont la presse relate son action.
 
Le New York Times fait partie des médias les plus souvent attaqués par Donald Trump, avec notamment la chaîne CNN et le Washington Post, propriété du patron d’Amazon Jeff Bezos. Le président américain l’a qualifié de « défaillant et corrompu », « quasi-lobbyiste » et « partial » ou encore de « vraiment l’un des pires journaux » ayant « la plus imprécise couverture ».
 
Polémiques après polémiques
 
Les diatribes contre la presse font partie du cocktail idéologique de Donald Trump qui cherche à décrire des élites, dont la presse, éloignées des préoccupations du pays. Une polémique a opposé la semaine dernière CNN à la présidence américaine qui avait refusé à l’une de ses journalistes l’accès à la Maison Blanche pour une conférence de presse du président américain et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker.
 
Le New York Times occupe cependant une place à part pour Donald Trump. Né à New York, ville où il a construit son succès dans les affaires, c’est probablement le journal qu’il connaît le mieux. C’est à lui aussi qu’il avait accordé l’une de ses premières grandes interviews peu après son élection.

liiiiiiiaffaire_de_malade

3 Commentaires

  1. Auteur

    Osez !

    En Juillet, 2018 (23:09 PM)
     :contaan: Quel est le problème des médias américains ? Le mec a un bon bilan , 4.1% de croissance , jamais enregistré depuis des années , le taux de chômage en baisse , et pourtant , il a éconduit les chinois , et allait le faire avec l'occident , mais il suffit que " JUNCKER " lui témoigne l'adage de Jésus christ , qui marche à tous les coups : " aimez vous les uns les autres , même vos ennemis , il faut les aimer " , j'avoue que TRUMP , n'a pas pu résister à la vieille Europe !

    En ce qui nous concerne , on profite bien de cette croissance , la chine se tourne vers l’Afrique maintenant , et bientôt l’Europe fera de même , grâce à TRUMP !

    Ceci dit , @seneweb , rendez à César ce qui est à César . Pour la première fois dans l'histoire de notre pays , un Président américain, n'a eu autant de considération pour notre pays , jusqu'à envoyer plus de 42 astrophysiciens de la NASA chez nous , afin de procéder à des observations scientifiques . Et ça , c'est grâce à TRUMP !

    "Guir yalla , seneweb , soyez reconnaissant envers ce MONSIEUR "



    Osez !   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/danse.gif" alt=":danse:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/danse.gif" alt=":danse:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/danse.gif" alt=":danse:">  



    • Auteur

      Anonyme

      En Juillet, 2018 (13:07 PM)
      ce que trump a fait en 1 an obama n'a pu le faire en 8 ans on attend d'un chef d'etat qu'il pense a son pays d'abord les autres après
  2. Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (02:00 AM)
    SENEWEB est aussi Fake news
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (13:07 PM)
    SENEWEB COPIE LES AUTRES MEDIAS OCCIDENTAUX ILS NE REVELERONS JAMAIS LES BONS RÉSULTATS DE TRUMP

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email