Mardi 10 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Frappes en Syrie: quelles sont les cibles de la France?

Single Post
Frappes en Syrie: quelles sont les cibles de la France?

Depuis que François Hollande en a fait l'annonce, lors de sa 6e grande conférence de presse, on sait que la force aérienne française s'apprête à frapper en Syrie. Il reste à savoir quand et où. Jean-Yves Le Drian a prévenu mercredi sur France Inter que "communiquer sur les frappes serait une erreur tactique". Si on comprend la nécessité de ne pas éventer les détails des opérations, la question des cibles que voudra atteindre notre armée reste légitime.

Dès le début, le chef de l'Etat avait aussi insisté sur le fait que "Bachar al-Assad est le responsable" de la situation. L'action militaire française est donc soumise à un double impératif: frapper Daesh, mais sans pour autant renforcer de fait le régime du dictateur syrien. BFMTV.com fait le point sur ce que l'on sait des objectifs de cette opération Chammal maintenant étendue de l'Irak à la Syrie.

> Qui sont les ennemis?

La France ne peut et ne veut pas s'appuyer sur le régime syrien, contrairement à ce qui s'est passé pour d'autres opérations menées en Afrique. Manuel Valls a rappelé que "le chaos règne en Syrie" et "constitue le repaire des terroristes jihadistes à la fois de Daesh et d'autres groupes". Ce qui, en outre, "alimente le drame des réfugiés". Bachar-al-Assad, a-t-il insisté, "ne peut en aucun cas être la solution, aucun compromis, aucun arrangement n'est possible".

"Notre ennemi, c'est Daesh. Bachar al-Assad est l'ennemi de son peuple", note de son côté Jean-Yves Le Drian. Le ministre de la Défense admet un blocage de la coalition internationale dans la région. "Depuis quelques mois, Daesh a considérablement étendu son emprise sur le territoire syrien", fait-il valoir. Un Etat islamique qui "menace à la fois l'Armée syrienne libre et la résistance dans la région d'Alep, mais aussi, derrière l'axe Alep-Homs, le Liban". Et de pointer que "la donne a changé parce que Daesh s'est élargi", "mais aussi" parce que l'EI forme "des combattants dont la mission sera de venir taper en France".

> Quelles cibles seront privilégiées?

Interrogé par France Inter sur l'échéance à laquelle les chasseurs français, qui effectuent depuis le 8 septembre des vols de reconnaissance au-dessus de la Syrie, passeraient à des frappes, le ministre de la Défense avait répondu: "Dans les prochaines semaines, dès que nous aurons des cibles bien identifiées". Mais quelles sont-elles? Il apparaît vraisemblable, note le Huffington Post, que "si la France suit le parcours emprunté par les Etats-Unis et ses alliés dans leurs frappes débutées en 2014", elle frappera les raffineries contrôlées par Daesh. Des installations qui contribuent pour une part essentielle au financement de l'organisation islamiste.

Pour Le Parisien, qui formulait l'hypothèse que l'intervention française était avant tout motivée par des "raisons de sécurité nationale", il pourrait s'agir de "viser des centres de commandement, des camps d'entraînement, voire des cibles liées à la préparation d'attentats sur le sol français". Un "principe de légitime défense" dont François Hollande a confirmé, mercredi en Conseil des ministres, qu'il fondait l'action militaire française en Syrie, selon des propos rapportés par le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll. "Les éventuelles frappes sont liées à une adaptation qui relève du droit à la légitime défense puisque des menaces, en particulier venant de la Syrie et de Daesh, concernent directement la sécurité de la France", a-t-il affirmé.

> Qui décide?

Manuel Valls a été très clair sur ce point: la France choisira "seule" ses cibles, en "pleine autonomie de décision et d'action", ses cibles. Elle ne se laissera donc pas dicter sa conduite par la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis avec qui, toutefois, les missions de reconnaissance "seront coordonnées pour des raisons opérationnelles".

Dans l'hypothèse où "une coalition de pays de la région se formait pour aller libérer la Syrie de la tyrannie de Daesh, alors ces pays auraient le soutien de la France", a indiqué Manuel Valls.

Article_similaires

6 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (19:40 PM)
    Tu n'es qu'un vassal de obama et tu n'ose pas frapper sans l'aval des usa..que du blablabla en tout cas la russie a deja prevenu donc fout ta petite queue entre tes jambes..
  2. Auteur

    Mort De Rire

    En Septembre, 2015 (20:45 PM)
    La Russie? C'est quoi la Russie aujourd'hui? Un pays en dérive nationaliste, en pleine crise économique avec un PIB inférieur à celui de l'Italie, en déclin démographique et avec du matériel militaire vieillissant. Parle nous de la Chine ou des USA ok, mais pas de la Russie... L'allié Kadhafi de Moscou est mort, la Russie a perdu l'Ukraine et ne conserve que la Crimée et une partie du Donbass, la Russie a vu son allié l'Iran signer un accord avec l'Occident et son projet d'union eurasienne s'est effondré avec la perte de l'Ukraine. La sphère Russe aujourd'hui se limite à la Biélorussie, au Kazakhstan et à la Syrie.
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2015 (08:53 AM)
      un peuple plus émotionnel que rationnel ce qui nous coute de mauvais choix
    Auteur

    Pape

    En Septembre, 2015 (23:04 PM)
    Qu'ALLAH anéantisse les adversaires de l'Islaam. Qu'ALLAH protège et préserve les Croyants et qu'IL protège et préserve aussi leurs territoires reconquis
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2015 (00:13 AM)
      les ennemis de l'islam son les musulmans. il s'entretuent en tunisie, libye, égypte, arabie saoudite, au yémen, en irak.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (02:52 AM)
    Usa frappe sans résultat en Syrie depuis des mois .je demande ce que ce maigre armé français va faire labas.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (04:16 AM)
    la france est tres petite pour s'aventurer en Syrie

    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (07:27 AM)
    seneweb essayez de bien illustrer vos articles pour ce qui est des questions de défense et sécurité. sur la photo je vois un vieil appareil américain phantom 3 qui a eu ses heures de gloire lors de la guerre du viet nam, alors que votre article parle de frappes françaises en syrie en 2015. un mirage 2000 ou un rafale auraient été plus adéquats.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email