Dimanche 01 Août, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Il meurt sur l’Everest quelques jours après avoir évoqué les dangers de son ascension

Single Post
Robin Haynes Fisher, un alpiniste meurt d’épuisement

Un alpiniste britannique, l’un des derniers à avoir perdu la vie lors de l’ascension de l’Everest ces deux dernières semaines, avait fait part de ses inquiétudes concernant le nombre élevé de grimpeurs sur la montagne quelques jours avant sa mort. Robin Haynes Fisher, un Britannique de 44 ans, est décédé à une altitude de 8.600 mètres en descendant du sommet du mont Everest ce samedi 25 mai.

Il aurait été victime de mal d’altitude dans la célèbre “zone de la mort”, où la quantité d’oxygène dans l’air est dangereusement basse. Sans bouteilles d’oxygène, les alpinistes ne peuvent survivre que quelques minutes au sommet. Dans sa dernière publication sur Instagram, Robin avait expliqué qu’il avait décidé de reporter son ascension au 25 mai, afin d’éviter la foule de grimpeurs tentant d’atteindre l’ultime campement du versant népalais.

“Avec un seul itinéraire jusqu’au sommet, les retards causés par le surpeuplement pourraient s’avérer fatals”, a-t-il écrit. “J’espère que ma décision d’y aller le 25 signifie qu’il y aura moins de gens. À moins bien sûr que tous les autres grimpeurs aient eux aussi décidé d’attendre”. “Il est mort d’épuisement après une longue montée et une descente difficile”, a déclaré Murari Sharma d’Everest Parivar Treks, la société qui a organisé l’ascension de Robin.

“Il était en train de descendre du sommet avec ses guides Sherpa lorsqu’il s’est soudainement évanoui”. Les guides ont changé sa bouteille d’oxygène et lui ont donné de l’eau, en vain. Kristyn Carriere, la compagne de Robin Fisher, a écrit sur Facebook qu’atteindre le sommet de l’Everest était son “défi ultime”, et qu’elle avait le cœur brisé.

Au moins neuf alpinistes sont morts sur l’Everest cette année. La saison a été marquée par des conditions météorologiques difficiles, ce qui a considérablement réduit le nombre de fenêtres météo favorables pour atteindre le sommet. De nombreux alpinistes se sont donc lancé à l’assaut de la montagne en même temps, créant ainsi une longue queue dans la “zone de la mort”.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email