Samedi 16 Janvier, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Joe Biden veut créer 3 millions d’emplois "bien payés" et préconise un plan de relance

Single Post
Joe Biden veut créer 3 millions d’emplois "bien payés" et préconise un plan de relance
Face aux nouvelles restrictions destinées à contenir la résurgence du coronavirus, le président élu estime qu’un "soutien immédiat" devait être apporté à l’économie.

Le président élu américain Joe Biden a souligné lundi la nécessité de voter "rapidement" un nouveau plan d’aide à l’économie, toujours fragilisée par la pandémie de Covid-19, et réitéré ses principaux objectifs de campagne, notamment la création de millions d’emplois "bien payés" et d’un salaire minimum.2

Joe Biden, dont la victoire à l’élection présidentielle n’a toujours pas été reconnue par le président républicain Donald Trump, s’exprimait depuis sa ville de Wilmington, dans le Delaware, à l’issue d’une rencontre virtuelle avec des responsables syndicaux et des hauts dirigeants d’entreprise, dont la patronne du constructeur automobile General Motors, Mary Barra, et le dirigeant du géant informatique Microsoft, Satya Nadella.

C’était sa première intervention sur l’économie, une de ses priorités avec la lutte contre la pandémie de coronavirus.
"Nous avons discuté de l’opportunité d’être (économiquement) plus forts, plus résilients que nous l’étions" avant la pandémie, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.
 
"Des millions d’emplois bien payés"

Il s’est dit "très encouragé" par les premiers échanges de lundi, non seulement avec les entreprises, mais aussi avec des responsables syndicaux, dont Richard Trumka, le président de l’AFL-CIO, principal syndicat des Etats-Unis. Le futur président, qui a prédit un "hiver sombre", a en outre martelé que la condition sine qua non pour une reprise économique était de contrôler le virus.

Parallèlement, a-t-il relevé, le Congrès doit absolument voter "rapidement" un plan de "soutien immédiat" à l’économie, alors que les Américains font face à une résurgence du coronavirus à travers le pays, obligeant certaines autorités locales, comme à New York, à durcir leurs mesures pour endiguer la pandémie.

"Notre plan est de créer des millions d’emplois bien payés dans l’industrie manufacturière, dans la construction de voitures, de produits, de technologies, dont nous aurons besoin dans le futur pour être compétitifs face au reste du monde", a-t-il déclaré. "Nous achèterons américain", a-t-il également promis, dans la continuité de ses discours de campagne.

Le démocrate a également réaffirmé sa volonté de mettre en place une "fiscalité équitable" qui consistera à faire payer les grandes entreprises et les Américains les plus aisés une "part juste", prenant le contre-pied de l’administration Trump, qui avait abaissé l’impôt sur les entreprises de 35% à 21%, et celui des foyers les plus aisés.

Salaire minimum de 15 dollars de l’heure

Joe Biden compte aussi mettre en place un salaire minimum à 15 dollars de l’heure, une revendication syndicale, alors que nombre d’emplois, notamment dans le secteur de la restauration, ont un salaire fixe misérable (quelques dollars) et que les travailleurs comptent donc essentiellement sur les pourboires des clients pour obtenir une rémunération décente.

Plus tôt, ses conseillers avaient indiqué que Joe Biden et sa vice-présidente élue Kamala Harris devaient rencontrer virtuellement les dirigeants syndicaux et les dirigeants "pour discuter de la manière dont, malgré nos perspectives différentes", ils pouvaient "travailler ensemble" pour atteindre des "objectifs communs".

Selon les conseillers, Joe Biden entend "garantir" que travailleurs et entreprises vont pouvoir fonctionner en toute sécurité dans le contexte de la pandémie et "reconstruire l’économie pour qu’elle soit plus résiliente et inclusive".

Au cours de sa conférence de presse, le démocrate a répété que la bonne santé de l’économie du pays était étroitement liée à l’évolution du virus. Pour lui, revitaliser l’économie passe par la maîtrise de la pandémie, une opinion partagée par le président de la Banque centrale américaine Jerome Powell. 


2 Commentaires

  1. Auteur

    Delivrance

    En Novembre, 2020 (00:55 AM)
    Go go USA !!!!
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2020 (07:23 AM)
      nioun dé mr macky sall mo niou digone 500 000, délou diguatte niou 1 000 000 au stade de pikine en 2019


      mais finalement idrissa seck la outale liguaye avec une salaire énorme dont 500 ou 1000 jeunes peuvent se bénéficier par mois
  2. Auteur

    En Novembre, 2020 (06:52 AM)
    Il fera du Trump vous il a bien dit que les américains vont acheter américain..

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email