Lundi 30 Novembre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

International

La Syrie plongée dans le noir

Single Post
Coupure d'electricité en Syrie
L'explosion d'un gazoduc a entraîné dans la nuit de dimanche à lundi une coupure d'électricité généralisée en Syrie. Les autorités ont qualifié l'incident d’acte “terroriste" sans en préciser l'auteur.
Le ministre de l'Électricité Mohammed Zouheir Kharboutli a indiqué que l'explosion d'un gazoduc dans les environs de Damas avait "entraîné une coupure de courant dans toute la Syrie", en guerre depuis 2011, selon l'agence de presse étatique Sana. 

“Attaque terroriste”
"L'explosion du gazoduc entre les zones d'Adra et d'al-Dhamir est la conséquence d'une attaque terroriste", a affirmé Ali Ghanem, ministre du Pétrole et des Ressources minières, sans fournir de détail à ce sujet. Cette attaque est la "sixième de ce genre contre le gazoduc dans cette zone", a-t-il ajouté.

Attaque de l’EI?
De son côté, l'émissaire américain pour la Syrie Jim Jeffrey a montré du doigt les jihadistes comme étant responsables de l'incident. "Nous enquêtons toujours mais il est quasiment certain qu'il s'agisse d'une attaque du (groupe) État islamique", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Genève.

Explosion d’un gazoduc
L'agence de presse syrienne a publié des images d'un incendie qui, selon elle, a été causé par l'explosion du gazoduc arabe ainsi que des clichés montrant une conduite dont une portion est manquante, au-dessus d'un profond cratère. Des habitants à Damas ont indiqué à l'AFP qu'ils s'étaient réveillés lundi sans électricité chez eux. Le système électrique en Syrie s'appuie sur la fourniture de gaz et de fioul.

“Le courant est revenu”
Certaines centrales électriques ont finalement été rebranchées avec un retour progressif du courant dans la matinée, ont précisé les autorités. "Le courant est revenu dans plusieurs infrastructures vitales, à Damas, y compris les hôpitaux et certains quartiers résidentiels", a assuré M. Kharboutli, cité par Sana.

Violentes explosions
De son côté, l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a fait état lundi matin d'explosions si violentes qu'elles ont résonné jusqu'à Damas, et ont provoqué un important incendie. Mais il n'était en revanche pas en mesure de désigner les responsables de l'attaque, rappelant toutefois que l'EI avait revendiqué par le passé plusieurs attaques contre des champs de gaz en Syrie.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email