Mardi 20 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Lamiya a survécu à l'enfer de l'EI: "Soit être égorgée, soit avoir le pied coupé"

Single Post
Lamiya a survécu à l'enfer de l'EI: "Soit être égorgée, soit avoir le pied coupé"

Il y a un mois, Lamiya Aji Bashar (19 ans) et Nadia Murad (23 ans) ont reçu le Prix Sakharov 2016 pour la liberté de l'esprit. Les deux jeunes femmes yézidies, rescapées de Daech, n'ont qu'un seul objectif aujourd'hui: faire reconnaître les souffrances de leur peuple. Lamiya Aji Bashar et Nadia Murad, qui ont bénéficié d'un programme d'aide mis en place par l'Allemagne qui a permis à 1.100 femmes et enfants yézidis de s'y installer, ont connu l'enfer de l'EI. Leurs frères ont été exécutés et leurs mères abattues. Les deux amies, quant à elles, ont été séquestrées, vendues, achetées et violées.

Nadia a échappé aux griffes de Daech après trois mois de capture. Le cauchemar a été plus long pour Lamiya. Elle y est restée pendant près de 20 mois et portera toute sa vie les stigmates d'une traversée d'un champ de mines sur le visage. "Le tribunal de la charia à Mossoul a décidé que je devais être égorgée ou que mon pied serait coupé. Dans ce dernier cas, j'ai répondu que je comptais utiliser l'autre pied pour m'enfuir. Je n'ai jamais abandonné. Ils ont finalement décidé qu'ils continueraient à me torturer si je tentais quoi que ce soit ", a précisé Lamiya Aji Bashar.

"Nous devons combattre le terrorisme" L'État Islamique est entré dans leur vie en août 2014. "Nous aimions cette vie simple, nous ne rêvions pas de venir en Europe", ont confié les deux jeunes femmes, originaires de Kotcho (près de la ville Sinjar), à Paris Match. "Nous ne pouvons pas être heureuses et démarrer autre chose tant que les responsabilités de Daech ne seront pas établies, tant que ces crimes à la fois contre les Yézidis mais aussi contre les autres minorités en Irak ne seront pas poursuivis. Si nous nous taisons, ces femmes et ces enfants resteront victimes de la terreur, de la guerre et c'est la pire chose qui pourrait arriver.

Aujourd'hui, le monde est face à deux dangers: le terrorisme et les réactions au terrorisme. Nous devons combattre le terrorisme, assécher ses sources, et travailler avec la communauté musulmane pour que l'islam soit enseigné différemment, que les mosquées deviennent un lieu de gratitude, d'amour et de paix. Nous devons empêcher, où qu'ils soient, le radicalisme autant que le racisme", a conclu Nadia Murad.

Article_similaires

1 Commentaires

  1. Auteur

    Yatt

    En Janvier, 2017 (15:04 PM)
    Quand les opinions publiques occidentales se rendront compte que ce sont leurs propres gouvernements qui ont créé, financé, organisé et entraîné DAESH, que Al BAGDADI a été prisonnier des USA et que les forces spéciales US, françaises, anglaises et israéliennes se battent à ses côtés, le réveil sera brutal (sauf pour Israël dont la population totalement militarisée a fait le choix religieux du meurtre et du mensonge suivant les prescriptions du Talmud).

    A ce moment, elles se rendront compte de la responsabilité active et criminelle de ses médias dans cette gigantesque et hideuse duplicité.  :frustre:  :frustre:  :frustre: 

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR