Samedi 27 Février, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Le tireur de Strasbourg toujours recherché

Single Post
Tireur du Marché de Noel, toujours recherché

Les forces de l’ordre étaient mercredi toujours à la recherche du tireur, fiché “S”, qui a fait trois morts et treize blessés à Strasbourg avant de prendre la fuite, peut-être hors de France, a déclaré le secrétaire d’Etat à l’Intérieur. Quelque 400 policiers étaient mobilisés, ainsi que cent à 200 gendarmes, appuyés par des moyens aériens, selon des sources au sein de la police et de la gendarmerie. Le bilan provisoire de la fusillade, survenue en trois points du centre-ville dans le périmètre du marché de Noël, juste avant sa fermeture, a été revu à la hausse mercredi matin par la préfecture de la région Grand-Est et du Bas-Rhin : trois morts et treize blessés, dont huit graves.

Selon le maire de Strasbourg Roland Ries, qui s’exprimait sur BFM TV, un touriste thaïlandais figure au nombre des personnes décédées. Il a précisé que les victimes de la fusillade étaient principalement des hommes et que certaines avaient reçu une balle dans la tête. “Il n’y a pas d’enfants.” “La traque de cet individu, au moment où on se parle, se poursuit, (...) cette traque est difficile”, a dit Laurent Nunez sur France Inter.

A la question de savoir s’il avait pu quitter la France, il a répondu : “Ça ne peut être exclu.” Les frontières françaises ont été fermées mardi soir, en vertu du niveau “Urgence attentat” du dispositif Vigipirate, et “un bouclage périmétrique” a été établi autour de Strasbourg. Le secrétaire d’Etat n’a pas confirmé une information d’un journaliste de Reuters, sur place, selon laquelle des policiers avaient mené une opération mercredi matin dans le secteur de la cathédrale de Strasbourg, non loin des lieux de la fusillade.

“JAMAIS DE SIGNES DE PASSAGE À L’ACTE”

Le tireur a été identifié par les autorités sous le nom de Chérif C., âgé de 29 ans, né et résidant à Strasbourg, condamné à plusieurs reprises à des peines de prison pour des faits de droit commun. Sorti de prison fin 2015, il était fiché “S” (pour “Sûreté de l’Etat”) pour prosélytisme religieux.  “Il aurait été blessé selon certaines informations”, a dit Laurent Nunez. Dans sa fuite, le tireur a ouvert le feu par deux fois sur des forces de sécurité.

Un soldat de Sentinelle a été légèrement blessé. Le secrétaire d’Etat s’est voulu “très prudent” sur les motivations du tireur, qui “selon plusieurs témoignages” aurait fait usage d’une arme de poing. “Il a fait plusieurs séjours en prison et c’est à l’occasion de ces séjours en prison qu’a été détectée chez lui une radicalisation dans la pratique religieuse. Jamais de signes de passage à l’acte”, a-t-il souligné. “C’est à ce titre uniquement qu’il était suivi de manière assez sérieuse par les services de renseignement, comme beaucoup d’autres individus qui ont pu manifester une pratique radicale religieuse en détention”, a-t-il expliqué. “Il n’a jamais été connu pour des délits liés au terrorisme”.

STRASBOURG SOUS HAUTE SÉCURITÉ

Le parquet de Paris a ouvert mardi une enquête pour assassinats, tentatives d’assassinats en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroristes criminelle. La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, a estimé mercredi matin sur Public Sénat qu’on pouvait “parler d’attentat”. Des policiers étaient intervenus au domicile du suspect mardi matin dans le cadre d’une enquête pour tentative d’homicide.

Le suspect était absent, mais cinq personnes ont été arrêtées à cette occasion, a dit Laurent Nunez. Cette opération aurait-elle pu être un élément déclencheur? “C’est une hypothèse parmi d’autres”, a répondu le secrétaire d’Etat. “Il faut encore être prudent pour parler d’attentat”, a insisté Laurent Nunez, se disant “un petit peu surpris par ce mode opératoire.” “Rien ne permettait de détecter un passage à l’acte”, a-t-il poursuivi, en réponse notamment à la présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, qui a de nouveau dénoncé des failles dans le suivi des fichés “S”.

La municipalité de Strasbourg a décidé de fermer mercredi l’ensemble des sites et équipements culturels et d’annuler les animations prévues. Les établissements scolaires étaient en revanche ouverts. “La recommandation, c’est que si possible les enfants restent chez eux”, a dit le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, sur RTL. Les contrôles ont été renforcés dans l’ensemble des marchés de Noël du pays “pour éviter le risque de mimétisme”.

Sophie Louet avec le Service France



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email