Mardi 19 Novembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Les centres de mère Teresa accusés d`être au coeur d`un vaste trafic d’enfants…

Single Post
Les centres de mère Teresa accusés d`être au coeur d`un vaste trafic d’enfants…

L'organisation des Missionnaires de la charité, fondée par Mère Teresa en Inde en 1950, est désormais visée par une enquête pour trafic d’enfants. Le scandale a éclaté lorsqu’un couple a révélé avoir dû payer pour adopter un nourrisson. Des centaines de bébés auraient ainsi pu être vendus ces trois dernières années par ces centres.

Grâce à ses actions charitables tout au long de sa vie et à travers le monde, mère Teresa a été canonisée par l’Église catholique en 2016, soit un peu plus de 20 ans seulement après son décès. Aujourd’hui malheureusement, son héritage est mis en péril par certains membres exerçant au sein de ses centres en Inde qui profitent de la misère des populations locales pour s’enrichir.

Tout a commencé il y a de cela 10 jours quand un couple a révélé avoir dû payer la somme de 1 500 euros pour adopter un nourrisson né dans un centre des Missionnaires de la charité de l’État de Jharkhland au nord-est de l’Inde. Très vite, une sœur et une employée de l’organisation ont reconnu avoir échangé l’enfant contre de l’argent qu’elles ont ensuite fait passer pour des frais d’accouchement. En effet, le centre accueille de nombreuses femmes enceintes non-mariées ainsi que des mères en situation de détresse.

En s’intéressant à l'établissement en question, les inspecteurs ont découvert que les deux femmes auraient ainsi vendu au moins quatre enfants. Si personne ne sait depuis combien de temps dure ce trafic, les relevés de l’organisation montre que ces 3 dernières années, 450 enfants y auraient vu le jour, or, seulement 170 d’entre eux ont été enregistrés. Où sont donc passés les 280 bébés restants ? La sœur et l’employée auraient-elles profité de la détresse et de la misère des femmes enceintes pour les convaincre de vendre leur enfant contre de l’argent, tout en empochant au passage la plus grande partie de la transaction ? Maneka Gandhi, ministre des Femmes et du Développement de l’enfant, a immédiatement demandé l’ouverture d’une enquête visant l’ensemble des centres de mère Teresa sur le territoire indien.

En Inde, l’adoption illégale est un véritable problème de société. Selon les chiffres officiels, sans doute bien loin de la réalité, près de 90 000 enfants s’évaporeraient ainsi chaque année sans que le gouvernement ne puisse expliquer ce que ces derniers sont devenus.


Article_similaires

1 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (03:27 AM)
    Probleme tres complexe, je crois que vendre les bebes a des gens qui en on besoin et qui prendraient soins d eux est meilleur de les laisser entre les mains d une maman qui va tuer son enfant a la naissance ou bien les laisser entre les mains de parents qui ne pourrons pas s en occuper.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email