Dimanche 07 Mars, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Les États-Unis réduisent drastiquement leur présence militaire en Afghanistan et en Irak

Single Post
Les États-Unis réduisent drastiquement leur présence militaire en Afghanistan et en Irak
Le Pentagone a annoncé mardi une réduction du nombre des militaires américains déployés en Afghanistan et en Irak. Il ne restera plus que 2 500 soldats dans chaque pays lorsque Joe Biden arrivera au pouvoir le 20 janvier 2021.

Les États-Unis vont réduire le nombre de leurs soldats déployés en Afghanistan à 2 500 en janvier 2021, le plus faible contingent américain en deux décennies de guerre, a annoncé mardi 17 novembre le Pentagone, suivant la promesse électorale de Donald Trump de mettre un terme aux "guerres sans fin".

Environ 2 000 militaires vont se retirer d'Afghanistan d'ici le 15 janvier, et 500 autres quitteront l'Irak pour ne laisser que 2 500 soldats dans chaque pays, a précisé le nouveau ministre de la Défense par intérim, Christopher Miller.

Le retrait interviendra alors que Donald Trump, battu à la présidentielle par le démocrate Joe Biden, cédera le pouvoir le 20 janvier.

Cette décision reflète le souhait du président américain de "mettre fin avec succès et responsabilité aux guerres en Afghanistan et en Irak et de ramener nos courageux soldats à la maison", comme l'avait formulé l'actuel locataire de la Maison Blanche.

Avant l'annonce du Pentagone, plusieurs responsables américains et étrangers avaient mis en garde contre un retrait précipité et total qui favoriserait les groupes terroristes comme Al-Qaïda ou l'organisation État islamique.

Le chef de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, avait estimé lundi que les États-Unis "abandonneraient" leurs alliés en procédant à un retrait trop rapide. Pour l'Otan, l'Afghanistan pourrait "redevenir une base pour les terroristes internationaux".

Les forces américaines "restent engagées à protéger la sécurité du peuple américain et à soutenir nos alliés et partenaires dans le monde", a assuré Christopher Miller.

Depuis le lancement des offensives militaires en Afghanistan en 2001 puis en Irak deux ans plus tard, plus de 6 900 militaires américains sont morts et plus de 52 000 ont été blessés sur ces deux théâtres de guerre, selon le Pentagone.  


1 Commentaires

  1. Auteur

    En Novembre, 2020 (07:50 AM)
    ahahaahah le pied de nez à biden
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2020 (09:05 AM)
      c est mieux pour eux l iran et les resistant les degagent petit a petit de la region wait and see
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email