Jeudi 20 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

ONU: la Russie s'oppose à un cessez-le-feu humanitaire en Syrie

Single Post
ONU: la Russie s'oppose à un cessez-le-feu humanitaire en Syrie

L'ambassadeur russe à l'ONU, Vassily Nebenzia, a annoncé jeudi 22 février qu'il n'y avait « pas d'accord » entre les 15 membres du Conseil de sécurité pour imposer un cessez-le-feu humanitaire de 30 jours en Syrie, négocié depuis plus deux semaines. La Suède et le Koweït espèrent une mise au vote ce vendredi 23 février.  Le projet de résolution vise à alléger le siège mené par le régime syrien sur la Ghouta orientale et organiser des évacuations sanitaires.

L’objectif d’un cessez-le-feu humanitaire en Syrie a du plomb dans l’aile. L’ambassadeur russe à l’ONU, Vassily Nebenzia a annoncé qu’il n’y avait pas d’accord entre les 15 pays membres du Conseil de sécurité. Le diplomate, lors d'une réunion de discussions convoquée par Moscou, a dénoncé « les discours catastrophiques » déjà utilisés pour Alep fin 2016. Selon lui, ils ne correspondent pas à la situation sur le terrain.

Son homologue suédois, Olof Skoog, a indiqué à l'issue de la réunion que les discussions allaient se poursuivre et précisé espérer une mise au vote vendredi sur un projet de résolution rédigé par son pays et le Koweït, prévoyant un mois de cessez-le-feu.

Les Etats-Unis et la France se sont élevés contre la position de la Russie qui soutient Damas, en critiquant comme l'a fait l'ambassadeur français François Delattre « les attaques contre les hôpitaux » et une « situation insoutenable » pour les civils.

Les bombardements du régime syrien s’intensifient. Ici, nous sommes dans des quartiers d’habitations et pourtant toutes sortes d’armements sont utilisés contre nous.

Ce cessez-le-feu a été demandé il y a déjà plus de 15 jours, le 6 février, par les organisations de l'ONU sur le terrain, afin de venir en aide aux 400 000 personnes vivant dans le fief rebelle de la Ghouta orientale. Pour éviter un veto russe lors d'un vote, les négociateurs avaient accepté il y a une semaine d'exclure du cessez-le-feu les combats contre les groupes jihadistes comme l'organisation Etat islamique ou Al-Qaïda.

Ce jeudi, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a souligné que son pays était prêt à un cessez-le-feu sous condition que les exclusions concernent aussi « les groupes coopérant » avec les organisations jihadistes et « attaquant des quartiers résidentiels » de la banlieue de la capitale syrienne. Le régime syrien et Moscou estiment que ce que l'Occident considère être des rebelles au pouvoir de Bachar al-Assad sont en fait des « groupes terroristes ».


liiiiiiiaffaire_de_malade

1 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (10:02 AM)
    Je le redis encore une fois Seneweb vous traitez mal l’information sur le conflit en Syrie. Il faut vérifier la véracité de vos sources en les diversifiant. Prenez le temps de consulter la version du camp russe. Je doute bien que ce cessez le feu soit à but humanitaire. C’Est juste pour donnée une bouffée d’air aux terroristes encerclés dans la Ghouta orientale par l’armée syriennes.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email