Dimanche 05 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

International

Purge historique en Arabie saoudite avec arrestations de princes et de ministres

Single Post
Purge historique en Arabie saoudite avec arrestations de princes et de ministres

Le prince héritier cherche à asseoir son autorité pour mener un certain nombre de réformes majeures. Onze princes et des dizaines de ministres, anciens et actuels, ont été arrêtés samedi soir en Arabie saoudite.

Il s’agit d’une purge sans précédent qui doit permettre au jeune prince héritier de consolider son pouvoir. Parallèlement, les puissants chefs de la Garde nationale saoudienne, une force d'élite intérieure, et de la Marine ont été limogés.

Ces arrestations et limogeages sont intervenus quelques heures après la création, par décret royal, d'une commission anticorruption dirigée par le prince héritier et homme fort du royaume ultraconservateur, Mohammed ben Salmane, âgé de 32 ans et surnomé MBS.

Le conseil des religieux approuve la lutte anticorruption

Selon la chaîne satellitaire Al-Arabiya, à capitaux saoudiens, onze princes, quatre ministres et des dizaines d'anciens ministres ont été arrêtés alors que la commission a lancé une enquête sur les inondations qui ont dévasté en 2009 la ville portuaire de Jeddah (Ouest du pays), sur la mer Rouge, à la suite de pluies torrentielles qui ont fait une centaine de morts. L'agence de presse officielle saoudienne SPA a indiqué que le but de la commission est de «préserver l'argent public, punir les personnes corrompues et ceux qui profitent de leur position». Le conseil des religieux a rapidement réagi sur son compte Twitter en affirmant que la lutte contre la corruption est «aussi importante que le combat contre le terrorisme».

Parmi les personnes arrêtées figure le prince et milliardaire Al-Walid ben Talal, selon des sites web saoudiens. Cette information n'a pas été confirmée officiellement. Une source aéroportuaire a par ailleurs indiqué que les forces de sécurité ont cloué au sol des avions privés à Jeddah pour empêcher que certaines personnalités quittent le territoire. «L'étendue et l'ampleur de ces arrestations semblent être sans précédent dans l'histoire moderne de l'Arabie saoudite», a affirmé Kristian Ulrichsen, spécialiste du Golfe à l'institut Baker de l'université Rice, aux Etats-Unis. «Si la détention du prince Al-Walid ben Talal se confirme, elle constituera une onde de choc sur le plan intérieur et dans le monde des affaires internationales», estime cet expert. Le cours de son groupe a en tout cas chuté de 10% ce dimanche. Il a des intérêts, entre autres, dans les géants américains Citigroup et Apple, et dans le parc d'attractions Euro Disney.

Une purge pour l'exemple en Arabie Saoudite

Contrôlant les principaux leviers du gouvernement, de la défense à l'économie, Mohammed ben Salmane semble chercher à étouffer les contestations internes avant tout transfert formel du pouvoir par son père, le roi Salmane, âgé de 81 ans.

Fin octobre, MBS, issu de la jeune génération princière saoudienne, a promis une Arabie «modérée», en rupture avec l'image d'un pays longtemps considéré comme l'exportateur du wahhabisme, une version rigoriste de l'islam qui a nourri nombre de djihadistes dans le monde. «Nous n'allons pas passer 30 ans de plus de notre vie à nous accommoder d'idées extrémistes et nous allons les détruire maintenant», a-il assuré sous les applaudissements des participants à un forum économique baptisé le «Davos dans le désert» (en référence au forum économique de Davos, en Suisse) qui a attiré 2 500 décideurs du monde entier.

MBS a lancé plusieurs chantiers de réformes (droit de conduire pour les femmes et ouvertures de cinémas notamment) qui marquent le plus grand bouleversement culturel et économique de l'histoire moderne du royaume, avec une marginalisation de fait de la caste des religieux conservateurs. Dans le même temps, il a oeuvré pour renforcer son emprise politique sur le pouvoir, procédant notamment en septembre à une vague d'arrestations de dissidents, dont des religieux influents et des intellectuels. Selon des analystes, nombre de ces dissidents critiquaient la politique étrangère musclée du jeune prince héritier, comme le boycott du Qatar, ainsi que certaines réformes comme la privatisation d'entreprises publiques et la réduction des subventions de l'Etat.

 


liiiiiiiaffaire_de_malade

9 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (10:11 AM)
    Voilà à quoi sert un jeune!
  2. Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (10:11 AM)
    Voilà à quoi sert un jeune!
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (10:42 AM)
    Ce prince est un connard drogue et sanguinaire il ne fera pas long feu au pouvoir nagn dem rek
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2017 (11:04 AM)
      c'est un visionnaire qui veut sortir l'arabie saoudite de l'obscurantisme mental du 7 eme siècle .
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2017 (12:51 PM)
      pfff des méthodes brutales et puériles avec ces voisins il est entrain de massacre les yéménites sous silence ..... pour que les connards occidentalises lui foute la paix il parle de modernisation de l'islam et laisse les femmes conduire il est entrain de s'accaparer du pouvoir et éliminé les menaces potentiels a ce qui sannonce comme des premices de dictature ce gamin va créer un soulèvement dans son pays c'est moi qui vous le dit
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2017 (13:48 PM)
      ce prince incarne le "dajjaal", meme si je suis pas d'accord avec la maniere dont ce regime traite les citoyen au nom de l'islam.
    Auteur

    Foulbés!

    En Novembre, 2017 (12:09 PM)
    Il s'agit là d'un exemple exemplaire

    qui devrait inciter certains-es-certainement-certains-es & leurs frères de là-bas & là-bas-là-bas, cruelles-voraces-cupides-avides insatiables hordes déguisées en religieux,

    à revoir de fond en comble leurs absurdes manières de voir-comprendre l'Islam de Dieu.

    Les harams-ribas sont explicitement bannis dans l'Islam de Dieu.

    Les harams-ribas = corruptions-prédations-trafics-magouilles-mafias-vols-viols-violences-crimes-mensonges-triches-falsifications-usurpations-haines-racismes-complots-combines-pactes diaboliques pour des funestes desseins.

    Il est formellement-explicitement interdit par l'Islam de Dieu de s'adonner à ces basses-immorales-indignes œuvres, ni directement, ni indirectement!

    Il faut donc que certains-es-certainement-certains-es & leurs frères de là-bas & là-bas-là-bas, fassent fonctionner à bon escient leurs crânes arides dedans-désertiques-dehors.

    C'est indigne-immoral-inhumain!

    CHANGEZ!

    FRACASSEZ VOS FANTAISISTES MASQUES!

    Le CERTAINISME est un cruel HANDICAP cruellement HANDICAPANT!



    FOULBES!!!
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (13:31 PM)
    Dénonciation Anonyme



    ASPIT Agence sénégalaise pour la Propriété industrielle et l innovation technologique



    NÉPOTISME



    Le DG MAKHTAR DIA



    Il prend son Frere Serigne Mbacke Dia chauffeur a l ASPIT sans CFEE et le met au poste de responsable des non commerciaux en doublant son salaire AU detriment des agents bien plus diplômés le pire son salaire est dessus des agents



    Ensuite il lui donne une mission de formation de l ompi au Maroc de 6 mois qui lui permettra de gagner des millions sur le dos des agents



    Le DG double le salaire de ces conseillés jusqua 1 millions de nos francs et celle du DAGE ET DU RH sous la complicité du RH abou sall



    Avec l installation de la nouvelle ACP elle refuse de payer ces salaires du le blocage de tous salaire qu on devez percevoir le 26 de chaque mois



    il prend son cousin serigne mbaye lo charger du partenariat promu responsable des IGE et double son salaire



    tandisque le salaire des agents varient de 80mille a 150mille francs son cercle restreints touchent de 500mille a 4millions de nos francs



    Il prevoit meme d envoyer sa femme a une mission au nom de l ASPIT



    Nous reclamons une audite de L ASPIT et que les agents soient entend
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (14:17 PM)
    C’est entre narr sunu yönn nékoussi
    • Auteur

      Reply_au Prétentieux

      En Novembre, 2017 (15:37 PM)
      si les naars avaient la même mentalité pourrie que toi, leurs gouvernements ne verseraient pas des milliards et des milliards de francs à ton pauvre pays le sénégal, pays parmi la liste des 25 plus pauvre de la planète !
      tu as interet à te souvenir que ton pays vit d'emprunts et d'aide internationale, donc tes propos ethnocentristes là, c'est comme quand les mbautes (cafards) se moquent d'une bouteille de baygon (bombe bi faguagual sèni khèète) ! yamal mo gueune   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/khelou.gif" alt=":khelou:">  
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (14:24 PM)
    va a l'ofnac c'est mieux!
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (14:24 PM)
    Va sur le site web de l'ofnac c'est mieux!
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (19:23 PM)
    le premier pays producteur de pétrole qui lutte contre la corruption , alors qu'au Sénégal on fait des marches pour libérer des voleurs en nous parlant de justice aux ordres.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email