Samedi 07 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Quand Sarkozy s'invite dans la crise syrienne

Single Post
Quand Sarkozy s'invite dans la crise syrienne

L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy s'est entretenu longuement mardi par téléphone avec Abdel Basset Sayda, le président du Conseil national syrien. C'est la première fois que Nicolas Sarkozy s'exprime publiquement depuis sa défaite.

Nicolas Sarkozy n'est pas tout à fait retiré des affaires. L'ancien président de la République et Abdel Basset Sayda, président du Conseil national syrien, ont évoqué "pendant près de 40 minutes" la situation en Syrie. "Ils ont constaté la complète convergence de leurs analyses sur la gravité de la crise syrienne et sur la nécessité d'une action rapide de la communauté internationale pour éviter des massacres", soulignent-ils dans leur communiqué diffusé à Paris.

"Il y a de grandes similitudes avec la crise libyenne", ont-ils également ajouté. La crise en Libye avait débouché en octobre 2011 sur la mort de l'ancien dirigeant Mouammar Kadhafi, après plusieurs mois d'affrontements. C'est la première intervention politique publique de Nicolas Sarkozy depuis sa défaite à l'élection présidentielle le 6 mai dernier. L'ancien chef de l'Etat avait pris la tête de la coalition qui a entamé en mars 2011 une intervention militaire jusqu'à la chute du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi. En établissant un parallèle avec la Libye, Sarkozy sous-entend qu'une intervention militaire pourrait être appropriée pour mettre fin aux combats en Syrie.

"Attentisme criminel" selon l'UMP

Ce coup de fil de mardi précède la montée au front mercredi matin de l'UMP qui dénonce l'"attentisme criminel" de François Hollande. Le secrétaire général de l'UMP Jean-François Copé a ainsi regretté début août le "silence assourdissant" de la France sur le dossier syrien et rappelé l'exemple libyen. Philippe Juvin, secrétaire national de l'UMP, a estimé mercredi dans un communiqué que l'attentisme de François Hollande sur le dossier syrien devenait "criminel". "Pourquoi François Hollande, qui a même la direction du Conseil de Sécurité, en fait-il moins que Sarkozy ? Pourquoi ne décide-t-il pas d'intervenir ? Par peur ? Par amateurisme ? Parce qu'il ne sait pas décider ? Parce qu'il n'a pas compris l'enjeu moral ?" s'interroge-t-il (lire aussi : "Wauquiez évoque un problème d'autorité d'Hollande").

Le nouveau président n'a pas exclu une intervention de nature non précisée mais sous l'égide des Nations unies. Or, la France, qui a pris le 1er août la présidence tournante du Conseil de sécurité de l'Onu, se heurte aux vetos de la Russie et de la Chine.


Article_similaires

3 Commentaires

  1. Auteur

    Tais Toi

    En Août, 2012 (10:50 AM)
    Tais toi Sarko, ton époque est fini...go to sleep... tu aimes se faire parler. Tu peux pas être président dans l'ombre!
  2. Auteur

    F2re

    En Août, 2012 (11:48 AM)
    Bande de rat
    Auteur

    Buju Banton

    En Août, 2012 (13:33 PM)
    S'il y a de PARFAITES similitudes avec la fausse crise Lybienne, c'est pour la bonne raison qu'il s'agit d'un PARFAIT coup monte dont tous les lecteurs sont conscients desormais je l'espere.



    Nul n'arretera la marche vers l'avenement satanique sauf le Createur lui meme. En attendant ces "etres" qui sont egalement des creatures de Dieu accomplissent la sale besogne d'une mission inevitable. Ils ont ete crees pour le Feu mais pas par le Feu car seul Dieu est le createur de tout etre.



    Ils auront beau manigancer, assasiner, mentir, leur regne prendra fin a la date prevue par l'Eternel.



    A bientot.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email