Samedi 07 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

"Nous devons sortir des énergies fossiles en trente ans"

Single Post
"Nous devons sortir des énergies fossiles en trente ans"

Le Président français répond ce matin aux questions portées par les gilets jaunes. Il souhaite avoir une stratégie européenne intégrée. Emmanuel Macron a commencé son discours en précisant qu'il ne confondait pas les casseurs avec les concitoyens qui veulent faire passer un message. "Il me revient de vous dire quelles sont les principales étapes de notre stratégie pour répondre à la question climatique. Mais il y a aussi cette crise depuis plusieurs semaines en France. Un mouvement qui a donné lieu à des violences inacceptables". Un haut conseil pour le climat "Ce haut conseil pour le climat doit permettre de rétablir les faits scientifiques.

Plus on attend, plus les effets seront douloureux. J'ai vu ceux qui ont du mal à boucler les fins de mois. Ils disent que ce sont toujours les mêmes qui font les efforts : ils ont raison. On leur dit : vous n'avez pas le budget pour une voiture essence, achetez du diesel. On les a conduits collectivement dans cette situation, ils en sont les premières victimes. On présente la facture de 40 ans de petits ajustements. Nous devons entendre les alarmes sociales mais il y a aussi une alarme environnementale.

Les inégalités sociales et territoriales sont bien souvent doublées d'inégalités environnementales. Qui vit dans des passoires thermiques et dépense le plus en même temps qu'il pollue ? Nos concitoyens les plus fragiles. Dans ce contexte chacun doit jouer son rôle, y compris moi." Sortir des énergies fossiles "Un objectif principal, a annoncé Emmanuel Macron. Nous devons sortir des énergies fossiles.

En 30 ans, nous devons passer d'une France où 75% de l'énergie est d'origine fossile, à une France en 2050 où la production d'énergie sera dé-carbonée. Parce que la production du fioul a des conséquences dramatiques. Hécatombe de 48.000 décès par an." "De l'ambition et des solutions" Emmanuel Macron veut favoriser de nouvelles formes de déplacement, comme le covoiturage et le développement des transports en commun.

Mais la voiture peut aussi moins polluer avec une nouvelle stratégie industrielle de l'automobile, créatrice d'emplois. "Les innovations doivent pouvoir se généraliser", dit-il. Le logement Le président souhaite que toutes les chaudières au fioul soient remplacées. "Il faut inventer l'usine du futur qui recycle tout. J'ai vu dans nos régions de nombreux projets. Nous devons nous préparer à changer d'échelle."

La fermeture des usines à charbon et l'arrêt du nucléaire "Nous avons décidé de fermer l'ensemble des usines à charbon d'ici à 2022, a annoncé le président. C'est une décision pionnière. Mais il faut être capable de produire des énergies de substitution. La géothermie a beaucoup de potentiel. La méthanisation permet de produire des bio-gaz, avec une production plus proche du terrain. C'est une stratégie agricole.

Quant à l'électricité: "On aura besoin de plus en plus d'électricité. A l'horizon 2030, le parc éolien terrestre sera triplé. Nous développerons l'éolien en air. Nous lancerons 4 nouveaux appels d'offre." Quatorze réacteurs nucléaires seront arrêtés d'ici 2035 en France, dont 4 à 6 d'ici 2030, a annoncé mardi le président de la République Emmanuel Macron lors de la présentation de la programmation pluriannuelle de l'énergie. La centrale de Fessenheim fermera elle à l'été 2020.

"Je refuse une France à deux vitesses" Emmanuel Macron comprend la crainte de ceux qui n'ont pas les moyens de participer à l'évolution énergétique. Un accompagnement social sera prévu. Le président parle d'une "méthode nouvelle" avec des "solutions pratiques" pour rassembler les régions et les Français. "Les solutions ne seront pas les mêmes à la campagne et dans les métropoles". La "concertation de terrain sur la transition écologique et sociale" devra elle permettre "dans les trois mois qui viennent" de répondre à la colère des "gilets jaunes" en élaborant des "solutions", des "méthodes d'accompagnement".

"Les solutions doivent être concrètes, tangibles et simples". A propos de la transition énergétique, il a estimé qu'elle ne doit pas se faire à "n'importe quel prix". "Je refuse que s'installe une France à deux vitesses", a-t-il souligné à cet égard. Car, a-t-il jugé, "ceux qui disent que ce sont, au fond, toujours les mêmes qui font les efforts, ont raison". "Nous devons donc entendre les protestations d'alarme sociale mais nous ne devons pas le faire en renonçant à nos responsabilités pour aujourd'hui et pour demain parce qu'il y a aussi une alarme environnementale", a-t-il jugé.

La réaction d'un "gilet jaune", furieux

? "Il nous a enfumés depuis le début. Passer une heure à la TV pour en faire ceci, ce n'est pas la peine!". L'homme a ajouté qu'il estimait que le Président français les prenait pour des "imbéciles".


Article_similaires

6 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (14:10 PM)
    Au moment où le Sénégal a du pétrole à vous vendre. . .
  2. Auteur

    Simba

    En Novembre, 2018 (14:25 PM)
    Dans 30 ans nous seront encore dans les énergies fossiles!! Seulement elles vont disparaître progressivement dans la consommation de masse, avec l’avènement des moteurs électriques.

    Mais il faut bien comprendre qu'il faut une source d’énergie pour charger ces moteurs électriques quand même!, d'ou les Centrales qui seront alimenter avec du gaz naturel, de pétrole ou encore l'uranium, en plus des autres sources d'énergies bien sûr.



    Seulement il faut qu'on reste vigilant face à ce type de discours qui vont nous faire croire que notre pétrole et notre gaz ne valleront rien dans 50 ans c'est archi faux!!!

    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2018 (15:20 PM)
      ce dont on est sur c'est que la planète est en péril du fait de ces énergies fossiles. les dakarois en savent quelque chose. et que fait-on au sénégal pour lutter contre..? rien !
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2018 (15:20 PM)
      ce dont on est sur c'est que la planète est en péril du fait de ces énergies fossiles. les dakarois en savent quelque chose. et que fait-on au sénégal pour lutter contre..? rien !
    Auteur

    Professeur Tournesol

    En Novembre, 2018 (16:30 PM)
    Patience, suis entrain de mettre au point un moteur qui tourne avec l'eau de mer.

    Bientôt l'Afrique entrera dans l'histoire.
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (16:46 PM)
    La france est en retard,le senegal avec.

    En 2025,toutes les voitures au Japon seront electrique.

    Un defit qu'ils vont relever.
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (18:09 PM)
    Toi pense a ta reelection je crois que c'est mieux pour toi je vois la lumiere du tunnel.
    Auteur

    Mor

    En Novembre, 2018 (23:46 PM)
    Oui monsieur Macron, sortez en vite pour qu'on y rentre. Ca sera notre tour de polluer le monde et developper nos états. Merci.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email