Lundi 30 Novembre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

International

Sarkozy à nouveau entendu par les juges dans l'affaire des financements libyens

Single Post
STEPHANE DE SAKUTIN / AFP Nicolas Sarkozy, ici à Neuilly-sur-Seine, le 25 juin 2020.
Le 24 septembre, un arrêt de la cour d'appel de Paris avait très largement validé l'enquête et écarté les recours déposés par le camp Sarkozy.

JUSTICE - L'ancien chef de l'Etat Nicolas Sarkozy était entendu une nouvelle fois ce mardi 6 octobre à Paris par les juges d'instruction en charge de l'enquête sur des soupçons de financement libyen de sa campagne présidentielle de 2007, a appris l'AFP de source judiciaire, confirmant une information de Mediapart.

L'ex-président de la République n'avait plus été entendu par les juges depuis juin 2019, interrogatoire au cours duquel Nicolas Sarkozy avait dit être "totalement innocent dans cette affaire", dénoncé un "complot", puis refusé de répondre aux questions des juges, le temps de l'examen de recours visant à faire annuler l'enquête.

Dans ce dossier, Nicolas Sarkozy a été mis en examen en mars 2018 pour "corruption passive", "recel de détournement de fonds publics" et "financement illégal de campagne". Il est également placé sous contrôle judiciaire.

Les juges d'instruction anti-corruption du tribunal de Paris, Aude Buresi et Marc Sommerer, qui ont succédé à Serge Tournaire dans ce dossier, pourraient interroger Nicolas Sarkozy sur des versements en liquide qui auraient été réalisés via un de ses anciens collaborateurs, Thierry Gaubert, mis en examen le 31 janvier pour "association de malfaiteurs".

Les enquêteurs se demandent si un tel transfert a pu servir in fine à alimenter en cash le budget de la campagne victorieuse de Nicolas Sarkozy.

Contacté, l'entourage de l'ancien président n'a pas répondu aux sollicitations de l'AFP.

Cet interrogatoire intervient après un arrêt de la cour d'appel de Paris le 24 septembre qui a très largement validé l'enquête.

L'enquête ouverte en 2012

Saisie par l'ex-chef de l'État et ses anciens ministres Claude Guéant, Éric Woerth et Brice Hortefeux, ainsi que l'homme d'affaires Alexandre Djouhri, qui soulevaient toute une série de nullités, la chambre de l'instruction a validé les investigations lancées il y a huit ans dans cette affaire aux multiples ramifications.

Nicolas Sarkozy s'est pourvu en cassation le 28 septembre contre cet arrêt, tout comme Éric Woerth, Claude Guéant et Alexandre Djouhri, a indiqué une source judiciaire à l'AFP.

L'enquête avait été ouverte après la publication par Mediapart en 2012, dans l'entre-deux tours de la présidentielle, d'un document censé prouver que la campagne victorieuse de Nicolas Sarkozy avait été financée par le régime de Mouammar Kadhafi.

Témoignages de dignitaires libyens, notes des services secrets de Tripoli, accusations d'un intermédiaire... En sept ans de travail, les magistrats ont réuni une somme d'indices troublants qui ont donné corps à cette thèse.

En novembre 2016, l'homme d'affaires Ziad Takieddine -mis en examen dans cette affaire et en fuite depuis sa condamnation en juin dans le volet financier de l'affaire Karachi- avait affirmé avoir remis entre fin 2006 et début 2007 cinq millions d'euros à Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur, et à son directeur de cabinet Claude Guéant.

Toutefois, aucune preuve matérielle n'a pour l'heure été retrouvée, même si des mouvements de fonds suspects ont conduit à neuf mises en examen à ce jour.


7 Commentaires

  1. Auteur

    En Octobre, 2020 (15:42 PM)
    @"Il sera blanchi "

    SOULBOU NGIM attends pour voir on est pas en bambouli !!

    en attendant va chercher NOS oryx et demande au petit Aliou de se pointer à Londres......................

  2. Auteur

    En Octobre, 2020 (15:46 PM)
    Mohammed VI, roi du Maroc, s’offre un pied-à-terre de 80 millions d’euros à Paris

    Rédigé par leral.net le Mardi 6 Octobre 2020 à 15:36 | | 0 commentaire(s)|

    Amoureux de la France, et de sa capitale, Paris, Mohammed VI s'y est offert un pied-à-terre pour la coquette somme de 80 millions d'euros, révèle le journal Africa Intelligence. Une information qui a largement indigné les Marocains, stupéfaits par cette acquisition alors même que leur monarque leur demande des efforts en pleine crise sanitaire.
    Auteur

    En Octobre, 2020 (15:52 PM)
    À jamais Olympien.



    Voilà déjà plus de six mois que Pape Diouf s'en est allé. L'ancien président de l'OM (2005-2009) est décédé le 31 mars dernier, à l'âge de 68 ans, des suites du coronavirus. Loin d'être oublié, il a désormais une fresque en son hommage dans la cité phocéenne. Le club de l'ASC Vivaux-Sauvagère a dévoilé le résultat ce lundi, en présence de l'actuel président Jacques-Henri Eyraud. Les habitants du 10e arrondissement pourront désormais croiser tous les jours le sourire et le regard plein de malice de l'ancien journaliste.
    Auteur

    En Octobre, 2020 (15:53 PM)
    Les supporters voient grenat.



    À la suite de l'annonce du transfert d'Habib Diallo à Strasbourg, des supporters ont tagué dans la nuit de lundi à mardi les murs du siège du FC Metz, selon les informations de la radio Direct FM Metz. «?Lâches?» , «?Aucun respect?» sont les mots choisis par les auteurs des faits pour qualifier le transfert de l'international sénégalais, qui devient la recrue la plus chère de l'histoire du Racing (10 millions + bonus), chez le rival alsacien. Le président Bernard Serin devrait s'exprimer au sujet du mercato en fin de journée.
    Auteur

    Birome

    En Octobre, 2020 (16:28 PM)
    La justice française est suffisamment informée pour mettre aux arrêts ce gangster qui s'est empressé de faire assassiner Khadaffi pour cacher la vérité. Mais il va encore s'en sortir. Si c'était un nègre comme Diack ou une personne d'une autre nationalité il serait arrêté depuis les premières auditions. C'est ça la France (Liberté! Justice! Égalité!)
    Auteur

    Domérame

    En Octobre, 2020 (16:47 PM)
    LE GAR il provoque un génocide et vague longuement à ses libertés.

    sa place est en prison

    Comment il peut vivre avec la conscience tranquille diabolique..
    Auteur

    Lamine

    En Octobre, 2020 (08:50 AM)
    Il est temps que la justice française se prononce sur le cas de Sarkozy qui a terni l'image de la France en Europe, en Afrique et dans le monde. A cause de ses problèmes personnels, il a réussi à "forcer" et embarquer la France dans une guerre ayant finalement abouti à l'assassinat du Guide Khadafi.

    Il est évident que Khadafi lui a remis de l'argent, et beaucoup d'argent. C'est une évidence.

    Si ce comportement de Sarkozy reste impuni, c'est l'image de la France qui en prendra un sacré coup et elle ne se plaindra pas d'être de plus en plus détestée par les africains.

    Puisse le temps de la justice arriver.

    Quant à l'assassinat de Khadafi, DIEU jugera.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email