Vendredi 05 Mars, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Seize États américains contestent en justice l'état d'urgence décrété par Donald Trump

Single Post
Seize États américains contestent en justice l'état d'urgence décrété par Donald Trump

Seize États américains, la rebelle Californie en tête, ont déposé une plainte contre la décision du président de déclarer l'urgence nationale. Donald Trump espère avec cette procédure obtenir le financement d'un mur à la frontière mexicaine.

 

L'opposition ne baisse pas les bras. Une coalition de 16 États américains menée par la Californie a engagé lundi 18 février une procédure judiciaire contre la décision de Donald Trump de proclamer l'état d'urgence nationale pour obtenir la construction du mur à la frontière entre les États-Unis et le Mexique.

Outre la Californie, les États en question sont : Colorado, Connecticut, Delaware, Hawaï, Illinois, Maine, Maryland, Michigan, Minnesota, Nevada, New Jersey, Nouveau-Mexique, New York, Oregon et Virginie.

"Nous attaquons le président Trump en justice afin de bloquer son utilisation abusive des pouvoirs présidentiels", a déclaré l'Attorney General (ministre de la Justice) de Californie après le dépôt d'une plainte auprès d'un tribunal de district de l'État.

L'objectif est d'empêcher Donald Trump de "voler unilatéralement l'argent des contribuables mis de côté en respect avec la loi par le Congrès pour les populations de nos États", a ajouté le démocrate Xavier Becerra dans un communiqué. "Pour la plupart d'entre nous, le bureau de la présidence n'est pas un lieu de théâtre", a-t-il poursuivi.

"Crise constitutionnelle"

La plainte avance également que le ministère la Sécurité intérieure avait enfreint la loi sur la protection de l'environnement en n'évaluant pas l'impact environnemental du mur en Californie et au Nouveau-Mexique. Selon les plaignants, Donald Trump a ainsi "plongé le pays dans une crise constitutionnelle de son propre fait".

Trois particuliers du Texas et un groupe de protection de l'environnement ont déposé vendredi les premiers recours en justice après que Donald Trump a proclamé l'état d'urgence, accusant le président américain de violer la Constitution et de porter atteinte à leurs droits de propriété. Outre les opposants démocrates, plusieurs sénateurs républicains ont critiqué la déclaration d'urgence en affirmant qu'elle créait un précédent dangereux et outrepassait les pouvoirs de l'exécutif.

Ces différentes procédures judiciaires pourraient ralentir les démarches engagées par Trump pour la construction du mur à la frontière mexicaine, mais ont peu de chances de l’empêcher. Donald Trump, qui savait à quoi s'attendre en prenant sa décision, semble compter au bout de la procédure judiciaire sur la majorité conservatrice de la Cour suprême pour obtenir gain de cause.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email