Vendredi 06 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Soupçons de conflit d'intérêt: l'Elysée fait bloc derrière Alexis Kohler

Single Post
Soupçons de conflit d'intérêt: l'Elysée fait bloc derrière Alexis Kohler

Le parquet national financier a ouvert une enquête sur le bras droit d'Emmanuel Macron.

Alexis Kohler est soupçonné pour « prise illégale d'intérêt » et « trafic d'influence ». Une plainte par l'association Anticor a été déposée à la suite d'une enquête publiée par Mediapart. Anticor veut savoir si Alexis Kohler a favorisé quand il était au ministère de l'Economie l'armateur MSC, dont les propriétaires font partie de sa famille. La présidence a immédiatement réagit pour apporter son soutien au plus proche conseiller d'Emmanuel Macron.

Ce sont « des soupçons totalement infondées jetés sur Alexis Kohler, à l'évidence en raison de ses fonctions ». La présidence fait bloc derrière son numéro 2 et contre-attaque. Elle n'entend pas laisser tomber celui qui a travaillé étroitement avec Emmanuel Macron au ministère de l'Economie, pendant sa campagne électorale, et depuis un an à l'Elysée.

« Il n'y pas d'affaire Kohler », assure Christophe Castaner, un proche du président, alors qu'Anticor ose déjà le parralèlle avec l'affaire Cahuzac.

L'ouverture de cette enquête préliminaire est toutefois embarrassante pour le chef de l'Etat car c'est son plus proche collaborateur qui est visé. Au-delà, Mediapart se demande si Emmanuel Macron, quand il était ministre de l'Economie, était au courant qu'Alexis Kohler, son directeur de cabinet, avait des liens personnels avec les propriétaires de MSC.


Je ne suis pas surpris par le fait qu'il y ait des liens très forts entre soit des ministres ou même celui qui est le plus proche conseiller d'Emmanuel Macron et les milieux d'affaires. On l'a vu, ils viennent tous de là.
Alexis Corbière, député de Seine-Saint-Denis de la France insoumise
04/06/2018 - par Julien Chavanne Écouter
Ces liens en tout cas ne sont pas mentionnés par Emmanuel Macron dans une lettre qu'il a signé en 2016 et que publie le journal en ligne. Une lettre destinée à faciliter le transfert de son homme de confiance vers le groupe MSC dans laquelle le ministre de l'Economie atteste qu’Alexis Kohler « n'a pas eu à connaitre de dossiers relatifs au groupe MSC » dans l'exercice de ses fonctions.

Emmanuel Macron est-il de bonne foi ou a-t-il couvert son collaborateur, s'interroge Mediapart. L'Elysée dénonce, de son côté,  les « nombreuses et graves erreurs factuelles » de l'enquête journalistique.


Article_similaires

1 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2018 (02:25 AM)
    Soupcon de conflit d'interet? Quoi dire dans un pays ou le president viole la loi pour enrichir son frere sur le petrole et le gaz qui appartient a tout les senegalais?

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email