Samedi 14 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Syrie : des dizaines de milliers de personnes ont fui Alep-Est

Single Post
Syrie : des dizaines de milliers de personnes ont fui Alep-Est

L'exode des civils s'accélère dans les quartiers Est dit "rebelles" de la ville syrienne d'Alep. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), plus de 50 000 personnes ont fui l'avancée des forces du régime syrien dans les quartiers rebelles d'Alep au cours des quatre derniers jours. L'OSDH, qui documente le conflit grâce à des sources sur place, a indiqué que le gouvernement syrien avait arrêté plusieurs centaines de personnes qui ont fui les combats au cours des derniers jours.

 

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) évoquait, de son côté, mardi, la fuite de près de 20 000 personnes ces dernières 72 heures.

Assiégés depuis quatre mois, privés de nourriture, de médicaments et d'électricité, les quelque 250 000 habitants d'Alep-Est sont de plus en plus nombreux à fuir les combats au sol, les tirs d'artillerie et les bombardements aériens qui ne cessent pas. Dix civils ont encore été tués mardi dans le bombardement d’un quartier d’Alep.

"Laissez les civils sortir, protégez les civils, mettez en place un couloir sûr pour qu'ils puissent partir", a réclamé Brita Hagi Hassan, président du conseil local des quartiers rebelles d'Alep-est, mercredi à l'issue d'une rencontre à Paris avec le chef de la diplomatie française, Jean-Marc Ayrault.

"C'est une lente descente aux enfers"

L'ONU tire la sonnette d'alarme sur la situation à Alep où des milliers de civils fuient les combats et les bombardements à mesure qu'avancent les forces du régime syrien face à des rebelles aux abois.

Alors que le régime du président syrien Bachar al-Assad semble proche de sa plus grande victoire depuis le début du conflit en 2011, une réunion urgente du Conseil de sécurité de l'ONU, réclamée par la France qui dénonce une "catastrophe humanitaire", se tiendra mercredi 30 novembre à New York.

LA DÉCLARATION DE STAFFAN DE MISTURA, L'ENVOYÉ SPÉCIAL DE L'ONU POUR LA SYRIE

 

 Pour l'ambassadeur français François Delattre, "la France et ses partenaires ne peuvent pas demeurer silencieux face à ce qui pourrait être un des plus grands massacres de civils depuis la Seconde Guerre mondiale".

 La situation est "alarmante et effrayante", a résumé le patron des opérations humanitaires de l'ONU, Stephen O'Brien. Outre "l'intensification des combats au sol et les bombardements aériens aveugles", plus aucun hôpital ne fonctionne et "les stocks alimentaires sont pratiquement épuisés".

"C'est une lente descente aux enfers", a renchéri Bettina Luescher, porte-parole du Programme alimentaire mondial (PAM).

© France 24

L'armée syrienne et les milices qui la soutiennent se sont emparées de plus de 30 % du territoire rebelle ces trois derniers jours dans la deuxième ville du pays, principal enjeu du conflit qui a fait plus de 300 000 morts en plus de cinq ans.

LES EXPLICATIONS DE NOTRE CORRESPONDANTE

 

 

L'armée syrienne mène depuis le 15 novembre une nouvelle offensive sur Alep-Est qui a brisé les défenses rebelles, incapables de résister à la puissance de feu déployée par Damas et ses alliés étrangers (Russie et Iran).

L'offensive a provoqué la mort de plus de 250 civils en près de quinze jours à Alep-Est, selon l'OSDH. Les rebelles ont parallèlement tué au moins 40 civils en bombardant les zones gouvernementales d'Alep-Ouest.


Article_similaires

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email