Mardi 20 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Syrie : l'opposition dénonce un "massacre"

Single Post
Syrie : l'opposition dénonce un "massacre"

Les bombardements de vendredi, qui ont fait 90 morts, ne suscitent que peu de réactions. Un "massacre" de plus en Syrie : des bombardements ont fait plus de 90 victimes depuis vendredi autour de Houla selon un dernier bilan fait samedi. Pourtant, la communauté internationale n'a que peu réagi, et l'opposition syrienne s'émeut de ce silence assourdissant."Complices du régime syrien" Le bilan ne cesse de s'alourdir, mais au dernier recensement de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), plus de 90 civils, dont 25 enfants, ont été tués depuis vendredi dans des bombardements de l'armée syrienne contre la région de Houla, dans le centre du pays. Le Conseil national syrien (CNS), principale coalition de l'opposition syrienne, parle même de 110 morts. "C'est un véritable massacre qui a eu lieu alors que les observateurs de l'ONU maintiennent le silence", s'est indigné vendredi soir Rami Abdel Rahmane, le chef de l'OSDH, auprès de l'AFP. Pour lui, la communauté internationale et la Ligue arabe sont "complices du régime syrien dans le massacre de Houla". Le CNS a de son côté exhorté le Conseil de sécurité de l'ONU à organiser une réunion d'urgence "pour examiner la situation à Houla et pour déterminer les responsabilités des Nations Unies face à de tels massacres".12.000 victimes Alors que la trêve annoncée il y a plus d'un mois est quotidiennement violée, l'émissaire spécial des Nations Unies et de la Ligue arabe, Kofi Annan, a décidé de se rendre prochainement en Syrie. Mais les observateurs de l'ONU se sont d'ores-et-déjà rendus dans la région de Houla pour "rendre compte des crimes perpétrés ces dernières 24 heures", selon l'OSDH. Ban Ki-moon, le secrétaire général des Nations Unies a lui déclaré vendredi que les opposants au régime de Bachar al-Assad contrôlaient désormais des parts "importantes" de certaines villes, et que les forces gouvernementales étaient toujours responsables de violations "massives" des droits de l'Homme. Plus de 12.000 personnes auraient désormais péri en Syrie depuis le début de la révolte anti-régime, selon l'OSDH. En majorité, des civils tués par les forces gouvernementales.Pourtant, la mobilisation continue De nombreuses manifestations ont eu lieu vendredi dans plusieurs villes de Syrie, sous le slogan "Notre prochain rendez-vous, Damas", appelant à intensifier le mouvement dans la capitale, quadrillée par les agents de sécurité. Plusieurs dizaines de milliers de personnes se sont notamment rassemblées à Alep, une des principales villes du nord du pays, longtemps restée à l'écart de la contestation. Quant à l'Armée syrienne libre, formée de soldats déserteurs, elle a appelé samedi les "pays amis" de l'opposition à lancer des "raids aériens" contre les forces gouvernementales après le "crime" perpétré à Houla. Et exhorté "pour la dernière fois les militaires du régime à abandonner cette armée qui a trahi le peuple".

http://www.europe1.fr/International/Syrie-l-opposition-denonce-un-massacre-1101381/

Article_similaires

1 Commentaires

  1. Auteur

    F M

    En Mai, 2012 (11:31 AM)
    LE CONFLIT SYRIEN.

    C'est la lutte entre les Chiites et les Sunnites qui se poursuit!

    Plaise à Allah que ce soit le dernier round!

    IL EST GRAND TEMPS QUE LES MUSULMANS OUVRENT LES YEUX!

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR