Dimanche 26 Mai, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Variole du singe: une première femme contaminée en Belgique

Single Post
Variole du singe: une première femme contaminée en Belgique
La Belgique compte depuis mercredi une femme contaminée parmi les personnes infectées par la variole du singe, a indiqué mercredi le professeur Boudewijn Catry, de l’Institut de Santé Publique Sciensano.

D’après le chef du service Infections liées aux soins et antibiorésistance de l’Institut, qui s’exprimait lors d’une conférence de presse en vidéoconférence organisée à l’initiative du ministre de la Santé Frank Vandenbroucke, on ne dispose pas encore de détails sur ce cas particulier.

Aucun décès

On sait que sur les 181 cas de contaminations révélés récemment en Espagne, seuls 5 étaient des femmes (3%). Selon Isabel Brosius, docteur à l’Institut de médecine tropicale d’Anvers, l’écart en nombre de cas entre les hommes et les femmes est lié au mode de transmission, soit l’interaction sexuelle mais pas à des facteurs biologiques.

Selon les chiffres les plus récents remontant au 5 août, 546 personnes ont été contaminées par cette maladie dans le pays depuis le début du mois de mai: 304 cas en Flandre, 187 à Bruxelles et 55 en Wallonie. On n’a observé aucun décès. Aucune admission aux soins intensifs n’a été nécessaire. D’après Sciensano, le nombre de nouvelles infections semble atteindre un pic, même si les chiffres des trois dernières semaines ne sont pas encore complets.

Contact sexuel

Les 541 cas dont on connaît le sexe sont tous des hommes entre 16 et 71 ans. La moitié des patients ont 37 ans ou plus. Les patients ont principalement contracté le virus par contact sexuel entre hommes (91%). Le contact sexuel, avec des partenaires variés, est la principale source d’infection dans le contexte actuel. Jusqu’à présent, personne parmi les professionnels de la santé n’a été contaminé via un contact avec un patient atteint de la variole du singe.

Il ressort également des données disponibles que 96% des patients ont présenté des lésions cutanées à un moment donné de l’évolution de la maladie. Près de trois sur quatre présentaient également des symptômes généraux tels que de la fièvre, une sensation générale de malaise ou des ganglions lymphatiques enflés.

Au total, 28 personnes ont été hospitalisées. 21 d’entre elles pour un traitement et 3 parce qu’elles ne pouvaient pas s’isoler chez elles.

Groupes cibles vaccinés en priorité

Les douze centres de référence SIDA du pays ont reçu instruction du ministre de la Santé Frank Vandenbroucke de maximiser la vaccination de personnes faisant partie des groupes-cibles d’ici au plus tard la fin de la semaine prochaine, a indiqué celui-ci mercredi, lors d’un point de presse au sujet de l’épidémie. Il a demandé à ces centres d’envoyer une invitation personnelle à chaque patient concerné. Selon le ministre, entre 300 et 400 vaccins ont été inoculés jusqu’à présent dans le cadre de la campagne en Belgique.

Les groupes-cibles de la campagne de vaccination sont les suivants: les personnes ayant eu un contact à haut risque, celles qui ont eu un contact à très haut risque (ex.: un contact sexuel), les travailleurs du sexe masculins et transgenres, les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH), qui sont séropositifs ou sous thérapie VIH-Prep et qui ont eu au moins deux MST au cours de l’année écoulée, les personnes atteintes de troubles immunitaires graves et présentant un risque élevé d’infection, le personnel de laboratoire manipulant les cultures virales.

Remplissage des stocks

Au début de l’épidémie, la Belgique a pu acheter 200 doses du vaccin de troisième génération contre la variole (Imvanex) homologué en Europe. La Belgique a reçu 3.040 doses supplémentaires du vaccin américain similaire (Jynneos) via la Commission européenne. Elle a également commandé 30.000 doses supplémentaires de manière bilatérale auprès du producteur de vaccins Bavarian Nordic. La livraison aura lieu cet automne au quatrième trimestre (le mois dépend de l’entreprise).

Outre les douze centres de référence SIDA, quatre organisations de travailleurs du sexe pourront également organiser la vaccination, à partir de demain, jeudi. Il s’agit de Ghapro, Pasop, Alias et Espace P.

Le stock de doses actuellement disponible sera réparti selon les proportions suivantes entre les différents groupes-cibles: 1500 pour le VIH et les personnes fort exposées au risque de VIH, 800 pour les travailleurs du sexe masculins, 500 pour la post-exposition des contacts à très haut risque et à haut risque des cas confirmés de la variole du singe.

Pas encore suffisant

Selon Frank Vandenbroucke, le stock actuel de vaccins n’est pas suffisant pour vacciner tous les groupes-cibles. Il a été demandé aux centres de référence VIH de prendre les mesures nécessaires au sein de leur groupe de patients pour vacciner autant de personnes que possible cette semaine et la semaine prochaine, en tenant compte des groupes prioritaires. Lorsque davantage de vaccins seront disponibles, les membres des groupes-cibles prioritaires qui n’ont pas encore été vaccinés auront la priorité.

Le ministre de la Santé n’a par ailleurs pas caché que la campagne de vaccination n’était pas simple à concrétiser. Il y a selon lui une tension entre la demande générale et d’autre part le fait qu’il est difficile d’atteindre le public des travailleurs du sexe, raison pour laquelle il a été fait appel à la collaboration de quatre associations du secteur.

Un vaccin trop agressif

Toujours d’après le ministre, la Belgique dispose d’un stock “énorme” de vaccins contre la variole classique, constitué pour anticiper tout risque de type guerre bactériologique. “Mais les effets secondaires de ce vaccin sont tellement importants que ceux-ci ne sont pas indiqués contre la variole du singe qui n’est pas mortelle”, a-t-il souligné.

M. Vandenbroucke a ajouté à ce propos que contrairement à des pays voisins comme la France et les Pays-Bas, la Belgique n’avait pas renouvelé ce stock stratégique (ndlr: à l’aide de vaccins indiqués dans le cadre de la lutte contre la présente épidémie). “Je ne vais pas vous répondre à la question de savoir pourquoi. Nous devons en parler au gouvernement”, a-t-il précisé.


1 Commentaires

  1. Auteur

    En Mars, 2023 (11:12 AM)
    B­­o­n­j­o­­­u­r, j­­e m'a­­p­­p­­­e­lle Alisia, j'ai 21 ans) Dé­­­bu­t du mo­­­dèle S­­­E­X­E 18+) J'a­­­ime êt­­re photo­­­grap­­hiée n­u­­­e) Veuil­­­lez noter me­­­s phot­os à l'adr­­­esse su­iva­­nte >>> W­­­W­W­.­­­X­­­2­­1.­F­U­­­N
    Top Banner

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email