Mardi 07 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

International

Zanzibar: colère après le naufrage d'un ferry qui a fait près de 200 morts

Single Post
Zanzibar: colère après le naufrage d'un ferry qui a fait près de 200 morts

Les habitants de l'archipel de Zanzibar (Tanzanie) ont entamé dimanche le deuil de près de 200 des leurs tués dans le naufrage d'un ferry la veille, mais la colère le disputait à la douleur.

La pire des catastrophes maritimes de ces dernières années en Afrique aurait en effet pu être évitée si le bateau n'avait pas navigué en état patent de surcharge, de l'aveu même des autorités.

"La plupart des bateaux privés (assurant la liaison entre les trois îles de l'archipel de l'océan Indien) sont vieux et souvent surchargés, et les autorités laissent faire. Si rien ne change, ce ne sera pas le dernier accident du genre", a prévenu Abdurahman Alawi, dont sept membres de la famille se trouvaient à bord du ferry Spicy Islander.

"De tous les sept, seule une jeune fille, ma nièce, a survécu. Elle est maintenant à l'hôpital. Nous avons pu identifier un autre membre de famille que nous avons enterré pendant la nuit (de samedi à dimanche). Pour les autres, on n'a pas encore retrouvé leurs corps", a-t-il indiqué à l'AFP.

Les habitants de Zanzibar commençaient dimanche matin à se rassembler dans le stade Maisara, à Stone Town, capitale de Zanzibar, pour une cérémonie marquant l'ouverture d'un deuil national de trois jours décrété par le président tanzanien Jakaya Kikwete, qui a annulé un voyage de trois jours au Canada.

Zanzibar dispose d'un statut de semi-autonomie au sein de la république de Tanzanie.

Ce même stade Maisara avait accueilli samedi les dizaines de corps des victimes du naufrage, drapés dans des couvertures noires, leurs vêtements déposés à leurs côtés afin d'être identifiés par leurs proches.

"Les corps qui ont pu être identifiés hier (samedi) ont été enterrés dont certains pendant la nuit. Ceux qui n'ont pas été identifiés ont été enterrés dignement par le gouvernement", a indiqué à l'AFP le porte-parole de la police de Zanzibar, Mohamed Mhina.

La rapidité de ces inhumations tient à la fois aux préceptes de l'islam, la religion de l'écrasante majorité de la population de Zanzibar, et au fait que la morgue du principal hôpital de Stone Town ne dispose pas d'assez de places face à une catastrophe de cette ampleur, selon le porte-parole.

"Il n'y a plus d'espoir"

Au moins 193 personnes ont été tuées dans le naufrage, dans la nuit de vendredi à samedi, du ferry venu de Dar es Salaam, la principale ville de Tanzanie, et qui assurait alors la liaison entre les deux principales îles de Zanzibar, Unguja et Pemba.

612 des passagers, sur un total de plus de 800, ont eu la vie sauve.

"Nous continuons les recherches de corps mais il n'y a plus d'espoir de retrouver des personnes en vie. Nous recherchons les corps pour qu'ils puissent être enterrés", a indiqué dimanche M. Mhina.

Aucun étranger n'a été identifié par les journalistes de l'AFP parmi les rescapés ou les victimes, alors que Zanzibar, avec ses plages de sable blanc, tire l'essentiel de ses revenus du tourisme.

La plupart des touristes étrangers empruntent les ferries rapides plutôt que les bâtiments comme le Spicy Islander, dix fois plus lents.

Le ferry était occupé en grande majorité par des habitants de l'archipel de Zanzibar, dont de nombreux habitants de l'île de Pemba qui revenaient chez eux à l'issue des vacances et à la fin du ramadan.

Le secrétaire d'Etat adjoint à l'Infrastructure et à la Communication de Zanzibar, Issa Gavu, avait dès samedi matin reconnu que le bâtiment était très certainement "surchargé".

"Nous protestions déjà contre le capitaine et d'autres personnes dans le port avant de partir, en leur disant que le bateau était trop plein," a témoigné un survivant de 50 ans, Zaid Amour. "Ce n'est pas un accident, c'est de la faute de ceux qui n'ont pas empêché le bateau de partir," a-t-il dénoncé.

 


liiiiiiiaffaire_de_malade

12 Commentaires

  1. Auteur

    C Town

    En Septembre, 2011 (19:11 PM)
    Ma dem khim sama leuweul c mieux :hun:  :sn: 
    • Auteur

      N'importe Quoi !

      En Septembre, 2011 (21:36 PM)
      le jour où le citoyen lambda prendra ses responsabilités et fera preuve de civisme dans sa vie de tout les jours,
      nous éviterons les catastrophes liées à la négligence et au je fais ce que je veux.
  2. Auteur

    Luca

    En Septembre, 2011 (19:12 PM)
    bénéne joola!! RIP
    • Auteur

      Exemple De Manipulation

      En Septembre, 2011 (09:32 AM)
      quand la candidature de wade était recevable et constitutionnelle pour benno

      amath dansokho et le pr amadou makhtar mbow discutent d’une nouvelle constitution
      nettali.net – le bureau des assises nationales et la coalition « benno siggil senegal » ont entamé ce week-end un round de discussions en vue de prendre en charge la question d’une nouvelle constitution, un débat que les deux entités veulent mettre au cœur de la campagne électorale pour la présidentielle de février 2012.
      samedi 29 janvier, l’ancien secrétaire général du pit, amath dansokho a rendu visite au pr ahmadou makhtar mbow à son domicile dakarois du point-e pour établir les modalités des rencontres entre les plénipotentaires des deux entités. de sources proches de benno siggil senegaal, c’est la conférence des leaders de cette entité politique qui a désigné amath dansokho (au domicile de qui se tiennent à mermoz, les réunions de la coalition de l’opposition), pour discuter avec m. mbow
      diminuer les pouvoirs du président de la république ; renforcer les pouvoirs du parlement ; nette séparation des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire : ce sont, en substance, les propositions de réforme institutionnelle émises par les conclusions des assises nationales.
      l’opposition du président wade à la tenue de ces rencontres inédites, qui se donnaient comme objectif de « trouver une solution consensuelle globale, efficace et durable à la grave crise multidimensionnelle (éthique, politique, économique, sociale et culturelle) qui sévit dans le pays » a laissé le champ libre à l’opposition qui peut s’approprier un programme politique livré clé en main. naturellement, des liens forts se sont tissés entre l’équipe du pr mbow et l’opposition..
      même si de profondes divergences autour de la nature juridique du régime à mettre en place, après une éventuelle victoire contre le sopi en 2012, opposent les ténors de « benno », ces discussions annoncées entre les animateurs des assises nationales et la principale coalition de l’opposition sont très attendues.
      a un an de la présidentielle, amath dansokho, retraité à part dans le monde politique sénégalais, à défaut de voir une candidature unique face au président wade, ainsi que la majorité des partis membres de la coalition, espère au moins obtenir un candidat qui va endosser le label « assises nationales ».

      nb: en janvier 2011, la candidature de wade était recevable et constitutionnelle pour tous les acteurs des assises nationales.
    Auteur

    Bi

    En Septembre, 2011 (19:12 PM)
    YALLA NALENE YALLA YEUREUMM? LIII DE METINA !

    Auteur

    Négligrance

    En Septembre, 2011 (19:14 PM)
    mini bateau le jola :sn:  :sn:  :sn:  :sn: 
    Auteur

    Zeus

    En Septembre, 2011 (19:56 PM)
    musulman, j'ai arrêté de prier depuis la semaine dernière.maintenant je vis zen. Je ne crains plus l'enfer car on y est déjà.Donc le seul endroit qui reste aprés la mort c'est le paradis. :-D  :-D  :-D 
    Auteur

    Packou

    En Septembre, 2011 (20:03 PM)
    Multiplier ce nombre de morts par dix et vous obtiendrez le nombre de victimes du diola Senegalais. Nous qui selon IBA DER THIAM avons le meilleur president d'AFRIQUE et le meilleur gouvernement. Mr thiam l'histoire du SENEGAL retiendra que vous et d'autres comme vous ont faillit quand le pays avait besoin de vous.
    Auteur

    X

    En Septembre, 2011 (20:52 PM)
    vrement triste,,cest comme bateau le jola....
    Auteur

    Ouzin.ba"tristes Tropiques"

    En Septembre, 2011 (20:56 PM)
    le naufrage du diola est la pire catastrophe maritime de l'histoire.......
    Auteur

    Afrcain

    En Septembre, 2011 (22:15 PM)
    C'est vraiment triste mais si les autorités sénégalaises et gambienne ne parlent pas sur les ferrys de la gambie j'ai peur qu'il ai un deusiéme bateau le jola et je parle en connaissance de cause car chaque semaine je traversse par ces ferrys la qui tombent en panne en pleine mer .



    imaginez SVP
    Auteur

    Seck

    En Septembre, 2011 (01:57 AM)
    :jumallahou akbarpy:
    Auteur

    Patisco

    En Septembre, 2011 (13:20 PM)
    On peut encore demander: «Pourquoi Dieu permet-il la souffrance?" Le fait est que Dieu a fait les lois naturelles dont l'effet de ce monde, par exemple, cause et effet, action et réaction. La majorité de la souffrance est due à la réaction à une action, mais Dieu peut intervenir et de prévenir l'effet, la réaction Mais la souffrance est aussi une sorte d'essai pour l'examen l'humanité sur la façon dont ils réagissent;. conséquent, si nous restons fermes et mettre toute notre confiance en Dieu, puis nous allons nous rapprocher de Dieu. D'autre part, si nous la malédiction et de blâmer Dieu pour notre perte, alors nous avons perdu ce procès et s'éloigne de Dieu. Alors si Dieu a enlevé la souffrance, alors il enlèverait notre capacité à développer et à croître. De cette manière, , certaines catastrophes naturelles qui doit arriver, et Dieu ne les empêchera pas.



    Mbeugue Beuré Bagne Baré , vive wade et ses alliés 75% au premier tour



     :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry: 
    Auteur

    Ndiaganiao

    En Septembre, 2011 (13:23 PM)
    Les catastrophes naturelles sont survenues tout au long du passage du temps. Le résultat de ces catastrophes naturelles peuvent entraîner un avantage ou un préjudice. Parfois, elles conduisent à l'adversité, la pénurie, la misère et la perte, et parfois une vie d'aisance et d'abondance. Dieu va choisir de nous protéger contre les effets de ces catastrophes naturelles ou de leur permettre de poursuivre dans le cadre de sa loi de cause à effet. Normalement, Dieu ne va pas intervenir et de voir ce que notre réaction est. Plus souvent qu'autrement, l'homme va se tourner vers Dieu dans les moments de besoins et de désespoir



    Mbeugue Beuré Bagne Baré , vive wade et ses alliés 75% au premier tour





     :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry: 

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email