Vendredi 30 Juillet, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Justice

Affaire Hiba Thiam : Le policier Lamine Diédhiou suspendu à la décision du Conseil d'enquête

Single Post
Affaire Hiba Thiam : Le policier Lamine Diédhiou suspendu à la décision du Conseil d'enquête
Le policier Lamine Diédhiou est condamné, ce mercredi 27 janvier, par le président de la 3ème Chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance (TGI) de Dakar, à 6 mois d’emprisonnement assortis de sursis pour corruption passive. Toutefois, le limier n’est pas encore sorti de l’auberge. Son sort est également en sursis. Car, des sanctions disciplinaires risquent de lui tomber sur la tête.


Le commissaire de police divisionnaire à la retraite, Bassamba Camara précise que ces sanctions peuvent aller jusqu’à la radiation. Il a renseigné, sur Rfm qu’au niveau de la police,  il y a l’article 20 de la loi 2009-18 du 9 mars 2009 portant statut du personnel de la police nationale qui parle des sanctions disciplinaires.

« Quand un membre des forces de police est impliqué dans une affaire, il est traduit devant un Conseil d’enquête. Lequel est composé de 5 personnes, un président, un rapporteur et 3 autres membres dont un qui a le même grade que le policier incriminé. Il y a un certain nombre de sanctions comme la radiation, l’exclusion temporaire, la rétrogradation », a expliqué Bassamba Camara.


Pour dire que la sanction pénale n’exclut pas celle disciplinaire.

Des sanctions allant jusqu’à la radiation

Le commissaire de police divisionnaire à la retraite de soutenir que dans ces cas,  la Commission se réunit et elle passe au vote et après on retient une sanction. « Cette sanction est proposée et soumise au ministre de l’Intérieur. Mais la décision du Conseil d’enquête ne lie pas l’autorité. C’est-à-dire le ministre de tutelle peut prendre une décision contraire. Par exemple, si le Conseil décide d’une exclusion temporaire, en fonction de la gravité des faits, le ministre peut prendre la radiation », a-t-il signifié.

Arrêté pour corruption passive et complicité de la violation du couvre-feu,  Lamine Diédhiou avait déclaré, lors du procès, tenu le 13 janvier dernier : « J’ai escorté Hiba Thiam et Pape Diadia Tall parce que, ce dernier m’avait dit qu’il avait mal à la dent et qu’il voulait se rendre chez le dentiste. Comme il était mon ami, j’ai quitté Diamaguène pour le déposer. Je n’ai pas demandé de l’argent à Diadia».

Ces propos seront balayés d’un revers de main par le Substitut du procureur qui avait requis 8 mois de prison à son encontre. Le parquet a affirmé que le limier avait réclamé  20.000 FCFA en contrepartie.


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email