Jeudi 21 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Justice

Ag de l'Ums : Aïda Ndiongue trouble la rencontre des magistrats

Single Post
Aida Diongue, l'ex sénatrice sous Wade à sa sortie de prison (photo archive)

L'Assemblée générale de l'Union des magistrats sénégalais (Ums), ce week-end à Saly a été troublée par un incident. Le Procureur de la République du tribunal de grande instance de Dakar, Serigne Bassirou Guèye, a eu une prise de gueule avec le juge El Hadji Amadou Diouf, celui qui a présidé l'audience ayant consacré la relaxe de Aïda Ndiongue, rapporte “Enquête” et “L'As”.


L'ex-président de la 3e chambre correctionnel, El Hadji Amadou Diouf, ne digère pas le communiqué attribué à son camarade de promotion, Serigne Bassirou Guèye. Après la relaxe d'Aida Ndiongue, un communiqué signé du Procureur le 28 mai 2015, contestait la décision de la 3ème Chambre Correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Dakar relaxant Aïda Ndiongue et Cie, poursuivies pour détournement portant sur la somme de 20.688.638.967 F CFA. “La décision de relaxe nous semble manifestement illégale et même troublante”, pestait le Procureur dans le communiqué.


Selon “Enquête”, le juge El Hadji Amadou Diouf, a saisi l'occasion que lui a offert l'Assemblée générale de l'Union des magistrats sénégalais, pour interpeller Serigne Bassirou Guèye sur ce communiqué. Le Procureur qui ne s'était pas inscrit sur la liste des orateurs a demandé la parole pour répliquer. Et c'est pour dire que le communiqué n'émane pas de lui et que c'est à Saly où il était en séminaire qu'il a été informé de l'existence dudit communiqué. Serigne Bassirou Guèye ajoute en avoir discuté avec El Hadji Amadou Diouf, qui est son camarade de promotion, et ce dernier lui avait répondu qu'il sait que le communiqué n'émanait pas de lui. “Si je ne dis pas la vérité,venez prendre le micro pour me démentir”, lance-t-il au juge Diouf. Le Procureur général près la Cour d'appel de Dakar, Lansana Diabé, ainsi que le Premier président de la Cour d'appel, Demba Kandji, interviennent alors pour sauver les meubles et déplorer l'incident. Ils soutiennent que c'est même gênant que l'affaire Aïda Ndiongue soit évoquée dans cette assemblée générale puisque c'est un dossier pendant devant la Cour d'appel de Dakar.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email