Samedi 14 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Justice

Baltasar Garzon donne les critères de crédibilités du tribunal jugeant Habré

Single Post
Baltasar Garzon donne les critères de crédibilités du tribunal jugeant Habré

Le fonctionnement au quotidien et le verdict final du procès de Hissein Habré détermineront le niveau de crédibilité de la chambre d’assises chargée du jugement de l’ex-président tchadien, a dit, lundi, à Dakar, le magistrat espagnol Baltasar Garzón.
" Est-ce un modèle crédible ? Ça dépend du fonctionnement du tribunal (…) Agit-il avec indépendance, sans obstacle ? (…) Travaille-t-il avec impartialité ?
C’est en observant le travail quotidien du tribunal et son verdict final qu’on pourra dire s’il est un modèle crédible", a-t-il analysé lors d’une conférence de presse, dans la capitale sénégalaise.
M. Garzón s’entretenait avec les journalistes, en d’Alioune Tine, le directeur d’Amnesty International pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, et de Reed Brody, le conseiller juridique et porte-parole de Human Rights Watch.
Clément Abaifouta, le président de l’Association des victimes de crimes du régime de Hissein Habré, était aussi à ses côtés.
Baltasar Garzón a assisté lundi matin au procès de Hissein Habré était présent à l’audience du procès de Hissein Habré, lundi matin.

Dans un communiqué reçu vendredi de Human Rights Watch, il considérait la tenue du procès de l’ancien dirigeant tchadien comme "une avancée importante pour la justice" internationale.
" D’après ce que j’ai vu aujourd’hui, au tribunal (…) l’une des exigences de la justice internationale est satisfaite. C’est la publication des débats, non seulement au palais de justice, mais aussi sa transmission à travers les médias sociaux…" a souligné Baltasar Garzón.

Selon lui, le procès de Hissein Habré ne connaît pas de restriction des droits de la défense.
" La seule chose qu’on réclame, c’est l’accélération [du procès], pour que les décisions ne soient pas remises aux calendes grecques et que les droits des [présumées] victimes ne soit pas bafoué", a ajouté le magistrat espagnol, qui a participé à des enquêtes internationales.
"
Les Chambres africaines extraordinaires (dont fait partie la chambre d’assises jugeant M. Habré, NDLR) ne sont pas un tribunal permanant. Elles sont créées pour juger Hissein Habré. A la différence de la Cour pénale internationale, c’est un tribunal régional, qui ne va pas au-delà de l’Afrique. (…) C’est un modèle intéressant là où la CPI ne peut pas intervenir. Il est plus intéressant d’organiser ce genre de tribunal" que de faire intervenir une juridiction comme la CPI, a souligné M. Garzón.

BHC/ESF

Article_similaires

3 Commentaires

  1. Auteur

    Ndiaye Diata

    En Octobre, 2015 (23:10 PM)
    On verra jamais un africain jugé un blanc dictateur comme Sarkozy en Europe jamais.
  2. Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2015 (07:45 AM)
    on en a rien à foutre de l'opinion de ce juge corrompu et interdit d'exercice pour 11 ans en Espagne
    Auteur

    Soigneur De Fous

    En Octobre, 2015 (13:16 PM)
    C'est quand même curieux qu'on pense nécessaire d'appeler à la rescousse des occidentaux pour témoigner sur des choses qu'ils n'ont ni vues ni entendues directement, et cela pour avoir une Attestation de Validité du procès d'un ancien chef d'Etat africain hier fréquentable et soutenu par les puissances étrangères, aujourd'hui "vomi" parce que non recyclable. Ces soi disant experts ont laissé chez eux des criminels de guerres, des gens qui ont commis des crimes contre l'humanité, des Intouchables qui ont fait signé à des dirigeants africains faibles et sans principe et dignité des immunités pénales pour leurs soldats criminels. Ils ont tous rappliqué sur Dakar pour mettre la pression psychologique sur les juges des Chambres "Africaines" Extraodinaires avec comme directives simples "Messieurs les juges condamnez le sinon...

    Mais à quand le tour de ceux qui ont tué ou fait tuer LUMUMBA, de ceux qui ont financé et entretenu des guerres chez les autres, de ceux qui ont utilisé les bombes à l'uranium appauvri, les bombes à fragmentation sur des populations civiles (dégats collatéraux disaient -ils) ? Reed BRODY devrait commencer à balayer devant chez lui, quant à Alioune TINE qu'il ne soit étonné ou choqué si demain dans les livres d'histoire il est présenté comme l'un des plus grands négriers des temps modernes.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email