Samedi 29 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Justice

Ban Ki moon, condamne le meurtre d'un casque bleu sénégalais de la Minusca

Single Post
Ban Ki Moon condamne le meurtre d'un senegalais

Le secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU), Ban Ki-moon, a condamné lundi le meurtre d’un casque bleu de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA), survenu le 24 juin à Bangui, selon le centre d’actualités de l’ONU. La victime, le brigadier- chef des agents de police Racine Diène, "a été froidement abattu par balle par le groupe d’auto-défense (Anti balaka), vendredi, aux environs de 11h, au quartier Miskine", indique le Bureau des relations publiques de la police sénégalaise, dans un communiqué.

Citant son porte-parole, le centre d’actualités de l’ONU souligne que M. Ban a "présenté ses sincères condoléances à la famille de la victime et au gouvernement du Sénégal". "Le Secrétaire général exprime sa préoccupation concernant l’évolution récente de la situation sécuritaire dans le pays, notamment à Bangui.

Il appelle le Président Faustin-Archange Touadéra, le gouvernement centrafricain et tous les acteurs pertinents à continuer de poursuivre un processus inclusif pour la mise en œuvre du désarmement des groupes armés dans un esprit de réconciliation nationale et d’intégration", selon toujours le porte-parole de Ban Ki-Moon.

"Le Secrétaire général réitère que les attaques contre ceux qui travaillent pour la paix et la sécurité en République centrafricaine sont inacceptables. Il appelle le gouvernement à s’assurer qu’une enquête complète sur les circonstances du crime soit conduite et que les auteurs soient traduits en justice", a-t-il ajouté. Selon l’ONU, la dépouille du policier sénégalais a "été retrouvée à l’Hôpital général de Bangui, dans des circonstances non encore élucidées".

Elle indique que la MINUSCA a "condamné dans les termes les plus forts +cet acte ignoble et injustifié+". "Porter atteinte à la vie d’un soldat de la paix peut être considéré comme un crime de guerre. Tout sera mis en place pour retrouver les auteurs afin qu’ils répondent de leurs forfaits devant la justice", a déclaré le représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies pour la République centrafricaine et chef de la MINUSCA, Parfait Onanga-Anyanga. La MINUSCA a elle aussi "présenté ses condoléances les plus attristées et émues à la famille de la victime, à son contingent et à son pays". ASG/PON


liiiiiiiaffaire_de_malade

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email