Mercredi 12 Mai, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Justice

DIOURBEL - Falsification de documents administratifs : Le maire et l’accusé se rejettent la faute

Single Post
DIOURBEL - Falsification de documents administratifs : Le maire et l’accusé se rejettent la faute

Après l’affaire du budget retouché, la mairie de Diourbel est une nouvelle fois sous les feux des projecteurs avec une histoire de documents administratifs falsifiés. Le maire Jacques Baudin et le présumé faussaire se rejettent les accusations.

Secouée par une histoire de falsification de documents administratifs, la mairie de Diourbel  est en situation délétère continue. Yamar Ndiaye, proche du maire dont il assure les fonctions de chef de cabinet, est cité au cœur de cette forfaiture.  Il aurait rédigé un arrêté qui dans son article 1er met fin aux fonctions de secrétaire municipal par intérim de Papa Birima Ndiaye. Dans l’article 2, ledit arrêté le nomme aux fonctions de secrétaire municipal par intérim. Ce qui serait faux. Cette note avait nécessité jeudi matin une séance d’explications durant laquelle le maire avait publiquement désa­voué son proche collaborateur. Sans plus ! 

L’affaire occupe principalement les sujets de discussion. Interpellé sur cette affaire et les suites qui lui seront réservées, l’édile de la capitale du Baol minimise. Jacques Baudin dit : «Il faudrait qu’il arrête. Ce n’est pas une bonne chose. Il l’avait fait une premi­ère fois et il récidive encore. Ce n’est pas bien.» Y aura-t-il une suite judiciaire à cette affaire rocambolesque ? «Ce n’est pas la peine. Je lui ai parlé», éructe Jacques Baudin.   

Mis sur le banc des accusés, Yamar Ndiaye balaie d’un revers de main ces allégations. A sa manière, il rétablit sa vérité. «C’est le maire en personne qui m’a appelé devant des témoins pour me demander d’aller lui rédiger un arrêté où il me nommait aux fonctions de secrétaire municipal adjoint. Je lui ai rétorqué qu’une telle fonction n’était pas prévue dans les textes. Il m’a fait comprendre que lui était juriste et tout ce que la loi n’interdit pas, elle l’autorise», se défend l’accusé. Perplexe, il ajoute : «Il a fallu l’arbitrage du préfet pour qu’il cède. Après cela, il m’a dit : ‘’rédige un arrêté qui te nomme secrétaire municipal’’. Ce que j’ai fait. Il a appelé la chargée du courrier pour lui donner des instructions quant à la suite à donner à ces actes. Mais grande fut ma surprise lorsque le jeudi matin, il est venu ici après pour dire qu’il n’a jamais pris de tels arrêtés. Mieux, sa signature aurait été imitée voire falsifiée.» 

En apparence, les affaires se succèdent à un rythme effréné. L’arrêté n°00042 attribuant à l’absence du maire un certain nombre de délégations à Moussa Diaw Dieng comme la signature des actes administratifs en dehors de ceux expressément dévolus aux adjoints au maire sème le trouble dans la municipalité de Diourbel. Ce n’est pas tout : D’autres délégations confiées à Moussa Diaw Dieng comme l’évacuation des affaires courantes en rapport avec les adjoints au maire chacun dans leurs domaines de compétences, la présidence de la représentation municipale, la préparation des sessions du Conseil municipal, la présidence des réunions du bureau municipal et du Conseil municipal, la prise en matière financière des dispositions utiles en rapport avec le receveur municipal, conseiller financier du maire. Le bilan ne donne pas un réel motif de satisfaction, de stabilité à ce poste : En 4 ans et 6 mois, Jacques Baudin a nommé 4 secrétaires municipaux. Il s’agit d’un secrétaire municipal tous les 12 mois.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email