Jeudi 29 Octobre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Justice

Khalifa Sall écrit à la Cour : « Ma colère est grande »

Single Post
Khalifa Sall écrit à la Cour : « Ma colère est grande »

Après 22 jours de jugement, Khalifa Sall sera fixé sur son sort le 30 mars prochain. Ce 23 février qui marque la fin du procès, le maire de Dakar a écrit une longue lettre adressée au Président du Tribunal, au Procureur de la république, membres de la Cour et simples citoyens, pour dire sa colère. Sa frustration  de voir son nom et son honorabilité trainés dans une machination de distorsion et d’altération de la vérité. Nous reproduisons in extenso la correspondance.

Monsieur le Président du Tribunal

Messieurs les membres du Tribunal,

Monsieur le Procureur de la république,

Mesdames, messieurs les avocats de tous bords

Mesdames, messieurs,

Voici presque une année, que moi Khalifa Ababacar SALL, député et maire de la Ville de Dakar, et cinq de mes collaborateurs, sommes attraits devant cette juridiction.

Fort heureusement, mes excellents conseils ont eu, avec beaucoup de brio et d’expertise, à apporter au tribunal les arguments juridiques pertinents aux fins de prouver le caractère insoutenable et non fondé des poursuites. Ils ont tous eu à demander à votre tribunal la fin des poursuites et une relaxe pure et simple pour mes co-prévenus et moi-même. J’adhère à leurs brillantes plaidoiries et fais miens tous les arguments juridiques ici développés pour nous décharger des griefs et charges qui nous ont valu notre présence devant ce tribunal. Je voudrais, à cet égard, témoigner notre gratitude à tous nos avocats pour leurs brillantes prestations.

Je voudrais également exprimer ma profonde gratitude aux femmes et aux hommes, jeunes et moins jeunes, qui, du premier jour de notre détention au dernier jour de ce procès, nous ont manifesté leur soutien par leur présence et leurs prières. Mes remerciements s’adressent enfin à tous ceux, femmes et hommes, au Sénégal ou à l’étranger, qui nous témoignent leur solidarité et continuent à formuler des prières à notre endroit.

M. le Président,

Comme je n’ai eu de cesse de le dire tout au long de ces 11 derniers mois : je réfute chacune des accusations sans fondement qui me prennent pour cible. De ma vie, jamais, je dis bien jamais, je n’ai eu le besoin de détourner des deniers publics. Il a été démontré ici qu’il n’y a jamais eu de détournement de deniers publics ni au préjudice de l’Etat ni au préjudice de la ville qui m’a honoré en m’accordant sa confiance par deux fois.

A l’endroit de tous mes concitoyens, je voudrais, qu’il me soit permis de réaffirmer que jamais je n’ai eu ni de près ni de loin, seul ou en association, à comploter contre les intérêts de ma ville ou encore à porter atteinte à l’honneur et à l’honorabilité de l’institution qu’ils m’ont permis de diriger depuis 2009.

Jamais je ne trahirai le lien de service et de confiance qui nous unit. Toute ma vie, j’ai appris auprès de mes parents, la vertu du travail, de l’honneur et du mérite. Très jeune, je me suis astreint à leur donner corps par mon comportement. Jeune élève socialiste, j’ai appris à la dure à me faire respecter par la rectitude de mon comportement et la force de mes convictions.

Déjà au lycée en des périodes où très peu de ma génération osait affirmer leur appartenance au MJUPS, je défendais mes choix politiques loin des lambris du pouvoir, dans nos foyers à travers des débats houleux, durs mais démocratiques avec des cellules communistes, marxistes léninistes qui avaient les faveurs de la majorité des jeunes de ma génération. Ce même combat, je l’ai poursuivi à l’Université de Dakar dans un environnement encore plus révolutionnaire et plus conflictuel. Jamais je ne me suis dérobé. Jamais je n’ai eu à différer un combat ou à me réfugier derrière des artifices juridictionnels ou à utiliser les armes du pouvoir pour triompher de mes adversaires politiques. L’honnêteté, la constance, la loyauté et la fidélité en amitié ont été mes seules viatiques dans ma formation d’homme et dans mes actions comme père de famille et comme responsable politique.

Monsieur le Président,

Messieurs du tribunal,

Mes chers compatriotes,

Pour moi qui suis entré en politique pour servir notre pays, la colère est grande aujourd’hui de voir mon nom, mon honneur et ma dignité engagés dans une machination de distorsion et d’altération de la vérité.

Des actes innommables ont été posés de manière récurrente dont le seul fondement est de m’amener à renoncer à mon engagement politique au service de mon pays. Mais je n’abdiquerai jamais face à cette grande injustice qui a fini de mettre à nu la fragilité de notre système politique, sa trop grande dépendance au « desiderata » du chef de l’exécutif et l’urgence d’y apporter les réformes nécessaires afin que plus jamais dans notre pays un citoyen ne soit inquiété pour ses opinions et dans l’exercice de sa liberté de choisir librement sa voie.

Je ne suis pas une exception. Malheureusement, l’histoire de notre pays, celle du continent et du monde est remplie d’exemples de personnalités irréprochables qu’un pouvoir aux abois a voulu anéantir. Ces histoires portent toutes la même signature en bas de page : « A l’épreuve du temps, la vérité a toujours fini par triompher du mensonge et de la méchanceté »

M. le président, messieurs du tribunal,

J’ai été député plusieurs fois, ministre, responsable politique de premier rang des années avant mon élection à la ville de Dakar. Durant toute cette période où j’ai eu à servir mon pays, notre pays, pas une seule fois je n’ai été pris en défaut, pas une seule fois, je n’ai failli à mes devoirs ou été mêlé à des problèmes de corruption, de détournement de deniers publics ou de blanchiment d’argent. Durant ces périodes où toutes les protections étaient à ma disposition, j’ai toujours su, par devoir et par rectitude morale, garder une distance irréprochable avec le bien public. J’ai pu, à travers mes différentes déclarations de patrimoine, justifier l’origine licite du moindre sou obtenu, du moindre bien en ma possession. Ce que je me suis refusé de faire sous le président Abdou Diouf dont j’ai été le ministre et un des plus proches, sous le Président Abdoulaye Wade avec un statut d’opposant affiché et

assumé, pourquoi attendrai-je maintenant d’être à la ville de Dakar pour m’adonner à des pratiques qui sont en porte-à- faux avec mes valeurs d’homme et mon parcours d’homme public. Depuis mon plus jeune âge, je me suis toujours astreint à gagner ma vie à la sueur de mon front et « à force de peine en tirer substance ». Voilà pourquoi, après mon élection en 2009, j’ai continué à exercer ma profession de consultant international pour en vivre et en faire vivre ma famille.

Jamais dans ma vie politique et professionnelle, je ne me suis autorisé la liberté de prendre possession du bien d’autrui. Le décès de mon jeune ami Pape Babacar Mbaye qui, malgré une vie éphémère a mené une existence exceptionnelle faite de patriotisme et d’engagement au service de ses semblables, un être cher avec qui j’ai partagé un après-midi avant d’être obligé, le cœur meurtri, de lui fermer les yeux le soir même

sur son lit de mort, a conforté ma détermination de ne jamais laisser le pouvoir, l’appât du gain et la jouissance de biens gouverner mon existence. Je m’évertue chaque jour à consolider mon humanité en vivant simplement avec la certitude que tout est précaire et révocable dans ce monde. Devant l’inéluctabilité de notre condition humaine, j’allais dire de notre destin, ma seule préoccupation est de vivre en homme

libre, en citoyen engagé pour qu’au soir de ma vie, j’ai le sentiment d’avoir été utile à mon pays, à mes compatriotes et à mes semblables.

M. le Président,

Messieurs du Tribunal,

La politique est le tout de cette affaire. C’est à cause de mon engagement politique et militant que je suis devant vous. Je suis devant votre juridiction à cause de mon refus de laisser la maison du père être diluée dans une autre entité politique certainement pas plus crédible, ni plus légitime que mon parti dont l’histoire, le présent et le futur se conjuguent avec le passé, le présent et l’avenir du Sénégal. C’est la politique, celle-là politicienne, ni élégante dans sa démarche, ni honorable dans l’adversité qui m’a conduit devant votre juridiction.

C’est ici au Sénégal, dans mon pays qu’il m’a été privé de faire campagne alors que je dirigeais la liste de la coalition Manko Taxawu Senegaal lors des élections législatives de 2017.

C’est encore ici au Sénégal, dans mon pays qu’il m’a été refusé d’exercer mon droit de vote alors que j’étais candidat aux élections législatives de 2017.

C’est encore ici au Sénégal, dans mon pays en violation de mes droits de député et de mes droits constitutionnels que la justice a violé mon immunité parlementaire.

Etant un justiciable comme tous mes compatriotes, peut-on m’expliquer pourquoi aucun de mes droits n’est respecté ?

Je croyais qu’au Sénégal, même au pire des criminels, ce que je ne suis pas, ce que je suis loin d’être, la Constitution et les lois de la République garantissaient le respect de tous leurs droits : le droit d’être assisté, le droit de se défendre à toutes les étapes de la procédure et le droit à un procès juste et équitable.

Pourquoi a-t- on toujours violé nos droits en nous refusant une assistance à l’enquête de police ?

Pourquoi le magistrat instructeur a instruit uniquement à charge ?

Pourquoi essaie-t- on de salir mon honneur malgré le manque de consistance et l’indigence de l’accusation comme l’attestent du reste les plaidoiries en tout point remarquables de nos avocats ?

En vérité, le Président de la république du Sénégal pour des raisons qui lui sont propres m’a taillé un destin présidentiel. Cette peur qui ne le quitte plus a déclenché dans son microcosme une hystérie collective qui fait de ma liquidation politique une priorité.

Est-ce une faute punissable de plusieurs années de prison d’être crédible, honnête et au service de ses concitoyens ?

Est-ce un délit que d’être élu deux fois maire de Dakar malgré toutes les tentatives pour m’éjecter de la ville ?

Devrais-je aller en prison uniquement parce que le Président de la république du Sénégal le veut ?

Devrais-je être déchu de mon droit d’être candidat parce que Macky SALL ne veut pas que Khalifa Ababacar SALL devienne son adversaire en 2019 ?

Sans préjuger de la décision que votre tribunal va prendre, je voudrais ici réaffirmer mon engagement à servir notre pays non pas pour transformer sa peur en terreur mais plutôt pour permettre à notre peuple de reprendre sa marche résolue vers la paix, la démocratie, la prospérité et d’installer notre Nation dans une trajectoire qui rassemble et élève ses filles et ses fils dans un destin commun. Oui je le réaffirme : rien ne me détournera de mes ambitions pour notre pays. Je continuerai, avec chacun et avec tous, à servir le peuple sénégalais pour qu’enfin la République tienne sa promesse d’égalité, de liberté, de justice, de progrès et de solidarité à l’endroit de tous ses citoyens.

Si pour cela, je devrais subir sa colère, ses foudres et la violence indélicate et non justifiée de ses prétentions à travers les actions de tous ceux qui lui apportent leur soutien, alors oui, en reconnaissance de tout ce que les populations de notre magnifique pays m’ont si généreusement offert, je suis prêt à endurer tout cela et bien plus encore. Quelle que soit la décision du tribunal, je ferai face avec sérénité et dignité et avec la conviction que Dieu, en qui ma confiance est totale, est seul maître de mon destin.

Vive le Sénégal

Khalifa Ababacar SALL

Député et Maire de la Ville de Dakar


liiiiiiiaffaire_de_malade

100 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (22:58 PM)
    sathie,voleur, sathie,voleur, sathie,voleur, sathie,voleur, sathie,voleur, sathie,voleur, sathie,voleur, sathie,voleur, sathie,voleur, :thumbsdown: 
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2018 (01:26 AM)
      macky sall a fait de moi un inconditionnel de khalifa ababacar sall. sa lettre est magnifique. je vous le jure, le meilleur est à venir pour cet homme inch allah.
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2018 (09:19 AM)
      portrait

      khalifa ababacar sall est né le 1er janvier 1956 à louga au sénégal.
      maire de la ville de dakar depuis 2009,
      il est titulaire de deux maîtrises d´histoire et de droit constitutionnel.
      il est expert international en intermédiation financière,
      en médiation des conflits politiques,
      en question électorales
      ainsi qu’en négociations commerciales internationales.

      voici les étapes marquantes de sa carrière d’homme politique, de consultant international et de citoyen engagé.

      exécutif

      ministre chargé des relations avec les assemblées (mars 1993 à juin 1998)

      ministre du commerce et de l’artisanat (juillet 1998 à avril 2000)

      mandats locaux

      de nov. 1984 à déc. 2001 : adjoint au maire de la ville de dakar

      novembre 1996 à décembre 2001 : maire de la commune de grand yoff ;

      novembre 1996 à décembre 2001 : conseiller régional de dakar chargé de la coopération internationale et de la coopération décentralisée ;

      mars 2009 election aux fonctions de maire de la ville de dakar, capitale du sénégal ;

      octobre 2009 election aux fonctions de secrétaire général de l’aimf de l’association des maires francophones (aimf) ;

      novembre 2010 election aux fonctions de vice-président mondial pour l’afrique de cités et gouvernements locaux unis (cglu) lors du congrès ordinaire tenu à mexico (mexique) ;

      décembre 2012 : election aux fonctions de président de cités et gouvernements locaux unis d’afrique (cglua)

      2014 : réélection aux fonctions de maire de la ville de dakar

      7 avril 2016 : election aux fonctions de président de cities alliance

      législateur

      février 1983 à mars 1988 - député à l’assemblée nationale du sénégal

      vice-président de la commissions des lois et du règlement intérieur -

      membre de la commission des affaires étrangères - secrétaire elu du bureau de l’assemblée nationale -rapporteur de la commission des finances et de la coopération - membre de la commission des lois.

      mars 1988 à mars 1993 - réélection député à l’assemblée nationale

      secrétaire elu du bureau de l’assemblée nationale - rapporteur de la commission des lois - membre de la commission des finances et de la coopération.

      avril 2001 - elu député à l’assemblée nationale

      membre de la commission de l’économie, des finances

      - membre de la commission des affaires générales, des lois et du règlement intérieur

      - membre de la commission de la comptabilité et du contrôle

      consultant international

      novembre 2010 election aux fonctions de vice-président mondial pour l’afrique de cités et gouvernements locaux unis (cglu) lors du congrès ordinaire tenu à mexico (mexique) ;

      octobre 2009 election aux fonctions de vice président de l’association des maires francophones (aimf) lors de l’assemblée générale tenue à paris (france) ;

      2010 et 2011 chef de mission de l’ union africaine chargée de l’observation des élections présidentielles et législatives au niger, en Île maurice, à djibouti ;

      2007 à 2010 chef de mission de l’union africaine chargée d’évaluer la préparation et l’organisation des élections présidentielle et législatives en cote d’ivoire et en guinée bissau ;

      mai 2006 consultant député chargé de l’encadrement des parlementaires des pays membres de l’organisation pour la mise en valeur du fleuve sénégal (omvs) lors du séminaire de dotation et de renforcement des capacités de suivi-évaluation des politiques de réduction de la pauvreté organisé par le centre parlementaire canadien et la coopération canadienne ;

      avril 2006 participation aux springs sessions 2006 de la banque mondiale et du fmi et du comité de développement en tant que société civile et membre de l’initiative de vienne ;

      avril 2006 participation au séminaire organisé conjointement par la banque africaine de développement (bad) et la banque mondiale à tunis consacré à l’évaluation par les parlementaires africains des politiques de réduction de la pauvreté ;

      mars 2006 membre de la délégation du pnowb , de la banque mondiale, du fmi et de la banque asiatique de développement chargée d’apprécier les impacts du projet nam toan 2 du laos et de déterminer son caractère de projet pro-pauvre ;

      février 2006 consultant député chargé de la préparation, de l’organisation et de l’encadrement du séminaire régional des parlementaires des pays de l’afrique de l’ouest, des grands lacs et d’afrique orientale sur les small arms et l’alternance démocratique en afrique en partenariat avec le pnud, awepa,le pga, le cpc, le pnowb,le bureau des nations unies pour l’afrique de l’ouest(onuwa) et la banque mondiale tenu à dakar les 27,28 février et le 1er mars 2006 ;

      janvier 2006 participation aux travaux du comité préparatoire de la conférence review des nations unies sur les small arms dans le cadre d’un programme du pnud ;

      décembre 2005 consultant de acici pour accompagner le secteur privé des pays africains lors des négociations commerciales de l’omc à hong kong ;

      juillet 2005 à septembre 2005 participation aux travaux d’évaluation de la mise en œuvre du dsrp au sein de la commission nationale du sénégal au niveau des volets mobilisation des institutions et des organisations de masse ; et d’élaboration la stratégie de préparation de la deuxième phase du dsrp ;

      avril 2005 à mai 2005 : consultant auprès du mécanisme africain d’evaluation par les pairs(maep) du nepad chargé de coordonner le pilier gouvernance politique et démocratique lors de la mission de revue du rwanda ;

      décembre 2004 à février 2005 : chef d’une mission de consultance pour le compte de la commission mixte nigeria cameroun des nations unies pour la préparation et l’organisation d’un sommet des chefs d’etat des pays membres de la commission du bassin du lac tchad (cblt) en vue de la restructuration de l’organisation sous régionale et de la relance des activités d’intégration ;

      avril à août 2004 mission d’étude de la commission interparlementaire (cip) de l’union economique et monétaire ouest africaine (uemoa) pour la création d’une cellule d’alerte et de veille en vue de la prévention et du règlement des conflits dans la sous région (suivi des politiques de bonne gouvernance, d’exercice des libertés, de la vie démocratique..).

      janvier 2004 : membre de la mission d’évaluation de la mise en œuvre des conclusions des assises de bamako de la francophonie relatives à l’ancrage de l’etat de droit et de la démocratie en afrique notamment la question de l’exercice des libertés, de la citoyenneté et des pratiques démocratiques ;

      décembre 2003 : chef de la mission d’étude et d’évaluation du bureau des nations unies pour l’afrique de l’ouest(onuwa) auprès de la munici ,du processus électoral en cote d’ivoire relativement à la refonte du code électorale,du fichier électoral,des mécanismes de contrôle de la fiabilité des scrutins ;

      septembre à novembre 2003 chargé d’une mission d’étude, pour le compte du bureau du représentant spécial du secrétaire général des nations unies en afrique de l’ouest (onuwa), sur les cross cutting issues in west africa (problèmes transfrontaliers) notamment les questions relatives aux enfants soldats, aux mercenaires, aux armes légères et aux road blocks (barrages routiers) ;

      avril 2003 : participation à la signature des protocoles d’accord des négociations politiques du dialogue inter congolais en qualité de membre du staff de la facilitation du dialogue tenues à sun city en afrique du sud ;

      septembre 2002 (du 02 au 05 septembre) communication au wilton park institute de londres du sujet « financement des priorités du développement de l’afrique par le commerce, les investissements et l’aide » au profit du foreign office ;

      juillet 2002 septembre 2002 mission d’elaboration d’un programme de renforcement des capacités des pays de l’uemoa en matière de négociations commerciales internationales ;

      septembre 2000 à avril 2002 consultant de la coalition mondiale pour l’afrique (gca) membre du groupe de la banque mondiale ; mis à la disposition de la facilitation chargée de la gestion et du règlement de la crise en république démocratique du congo (rdc) ;

      juin à juillet 2000 travaux d’élaboration d’une stratégie de développement des capacités d’exportation des pme et pmi artisanales.(financement assuré par la coopération du royaume de belgique) ;
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2018 (11:17 AM)
      khalifa ababacar sall : homme digne,fier,................... victime de sa probité,homme d’État,saches que le seigneur veille sur toi.car il est dit ceci dans la bible:"si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas,il reste seul.mais s'il meurt il porte beaucoup de fruit";aussi "la chair est faible,mais l'esprit est ardent",veillez et prier........... méditons sur ses paroles.togn bakhoul.salam.
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2018 (00:41 AM)
      khalifa
      nous qui avons fait l'école primaire avec toi
      nous qui avons grandit avec toi à grand yoff
      nous savons à quel point tu es honnête
      au point d'avoir toujours refusé d'utiliser les moyens de l'état pour ta politique à grand yoff
      ces gens se sont lourdement trompés sur toi.
      sache que nous sans être politicien te soutiendrons toujours.
      nous avons que tu es courageux khalifa
  2. Auteur

    Meuze

    En Février, 2018 (23:02 PM)
    Si la honte pouvait tuer je le jure y a des gens en lisant cette lettre vont mourir mon cher khalifa ton destin t a amene en prison mais soyez en sure la verite eclatera d ici peu soyez endurant mon frere
    Auteur

    Meuze

    En Février, 2018 (23:02 PM)
    Si la honte pouvait tuer je le jure y a des gens en lisant cette lettre vont mourir mon cher khalifa ton destin t a amene en prison mais soyez en sure la verite eclatera d ici peu soyez endurant mon frere
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2018 (07:48 AM)
      ainsi doc nous avons un robin des bois qui au lieu de soutenir les pauvres, s evertue à distribuer leur argent à des nantis. pour justifier les depenses il dit qu' il a distribué l argent aux pauvres en riz et mil. et lui n' a rien gardé.
      et il y en a qui gobent ces enormités au point de le defendre?

      puree de nous autres!!!!!
      caramba y carambita.....dirait l' autre
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2018 (20:07 PM)
      j ai perdu mon mari quifut un conseiller technique d'un des ministeres du senegal. mon mari est mort et m'a laissee des enfants a très bas ages. jusqu'au moment ou j'ecris ces lignes, je n'ai pas encore touche un franc cfa d'allocation de deces de mon mari 10 ans après sa mort. par lles bourses scolaires et prises en charge de khalifa sall, j ai pu supporter mes enfants. eh oui, khalifa aide les pauvres et les oublies de notre pays comme moi. laissez khalifa sall travailler! ignane fankhoule mour yallah moye maye. ta yalla mayenako lou moulene mayoul . khekh len ko teuthe len ko alakouli ali di guene ko degeu nakh nak touram mo yegue fofou,ligeyam set, niitgni beugeulko sen bop.bayilen papaaye yirim yi. amna gnou lekatoul nakh mom mi guene ne rap mais sounouye khole you toye dina kheupou si séné kaw yeen akh seyni ndiabot yeen sathiayou makyi.wasalam.
    Auteur

    Meuze

    En Février, 2018 (23:02 PM)
    Si la honte pouvait tuer je le jure y a des gens en lisant cette lettre vont mourir mon cher khalifa ton destin t a amene en prison mais soyez en sure la verite eclatera d ici peu soyez endurant mon frere



    Auteur

    Mont Blanc

    En Février, 2018 (23:05 PM)
    Belle plume...
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2018 (23:08 PM)
      cette plume n'est pas la sienne! député en 83, ministre en 95 nous avons eu le temps de connaitre son dicton, sa plume et sa réflexion! ces trois ne volent pas haut chez l'homme khalifa
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2018 (23:36 PM)
      son diction? toi aussi ton niveau ne suscite pas l'envie. tu es sans doute un répondeur automatique des maron-beige.
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2018 (23:38 PM)
      bimay yena bonn yena touti yenna sew. ki dou qen morom. inch'allah cette épreuve grandira khalifa sall. time will tell.
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2018 (15:22 PM)
      quand khalifa etait deputé en 1983 , macky se débrouillait à l 'epoque pour avoir un ticket au restaurant lui et elhaddji diouf , je l 'ai entendu de la bouche de maitre elhadji diouf
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (23:20 PM)
    Dawna yarame :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2: 
    Auteur

    Moh

    En Février, 2018 (23:20 PM)
    Courage M. Le Deputé-Maire! Seul le pouvoir de Dieu est infini. Avant 2012 M. Karim ne croirait pensait qu'il pouvait faire et defaire tout ce qu'il voulait la suite on l'a connaît tous! J'ai rien contre Karim (pour ses affidés) c'est juste pour étayer mes propos.La roue tourne.Courage Macky Sall a commencé quelque chose qui va pas s'arrêter de sitôt.
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2018 (07:52 AM)
      ainsi donc nous avons un robin des bois qui au lieu de soutenir les pauvres, s evertue à distribuer leur argent à des nantis. pour justifier les depenses il dit qu' il a distribué l argent aux pauvres en riz et mil. et lui n' a rien gardé. 

      et il y en a qui gobent ces enormités au point de le defendre?



      puree de nous autres!!!!!

      caramba y carambita.....dirait l' autre

       
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (23:24 PM)
    Quelle mechancete. Khalifa a sa licence en histo-geo. Et en bon disciple de Feu Senghor et forme par feu Djibo Ka, je puis affirmer avec force qu'il maitrise parfaitement la langue de Molliere. Et puis il y a une difference en le parler et l'ecrit. C'est comme OTD qui une tres belle plume mais qui ne sait pas parler.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (23:24 PM)
    Denkeu naniou la Yalla !
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (23:24 PM)
    Quelle mechancete. Khalifa a sa licence en histo-geo. Et en bon disciple de Feu Senghor et forme par feu Djibo Ka, je puis affirmer avec force qu'il maitrise parfaitement la langue de Molliere. Et puis il y a une difference en le parler et l'ecrit. C'est comme OTD qui une tres belle plume mais qui ne sait pas parler.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (23:26 PM)
    Tout le monde sait que ce procés est politique et je crois que par dessus tout nous nous devons de poser le débat sur le pouvoir exorbitant du PR, sur la gestion des deniers publics et les fameuses caisses noires de tout bord. Le procédé de justification de la caisse d'avance est presque le même dans tous les ministères . D'où la floraison des fournisseurs qui préfinancent.

    Bien que soutenant le maire et priant qu'en sort ragaillardi , je suis choqués de constater que ceux qui ont plus bénéficié de cette caisse ne sont pas les plus nécessiteux de ce pays.

    Soyons justes et équitables envers les plus démunis. C'est cela l'objectivité.

    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (23:28 PM)
    Emouvant!!!
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (23:35 PM)
    babacar thioye ba

    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (23:44 PM)
    30 MARS ..VEILLE ..INDEPENDENCE.....kéne dou yeuguele..









     :sunugaal:  :frustre:  :frustre: 
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (23:45 PM)
    Pourquoi avoir trempé dans du faux! Difficile d’etre Son avocat.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (00:17 AM)
    D'Abou doufoot bopam khalifa
    Auteur

    Le Vrai

    En Février, 2018 (00:32 AM)
    Pourquoi attendre la fin du procès pour écrire au juge? Cette lettre ne pouvait-elle pas être lue au moment où il a été entendu? Du sentimentalisme; à l'égard des lecteurs et lectrices, des auditeurs et auditrices.

    Que le droit soit dit et que chacun respecte la décision prise; liberté ou emprisonnement.



    Le vrai.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (00:35 AM)
    Bialahii Senegal est devenu un pays de ductatur un pays ou la liberte et la democratie son enterre depuis l'evenement de macky sall .
    Auteur

    J Aime Mon Pays

    En Février, 2018 (01:58 AM)
    Que justice soit faite sur cette affaire .

    OHHHH quelle pays le senegal ou on soit toujours lavocat du diable

    Au lieu de defendre ses voleurs qui pille nos miettes qui devais servir à regler le probleme des enseignants la sante le chomage des jeunes les innodations la baisse des prix de denrees de premier necessite au moment ou ils se payent les villas de fortunes de jolis bagnols ...on passe tt nos temps a les defendre.

    Il n ont ka eclairecire cette affaire de caisse d avance et autre

    La justice n a aucun interet de traquer des inocents

    QUE JUSTICE SOIT FAITE.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (03:02 AM)
    La colere des pauvres neunes senegalais marchands ambulants etait plus grande Khalifa la vie n est que creance et aquitement
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2018 (15:14 PM)
      on en a rien foutre de la colère des marchands ambulants. pourquoi vouloi transformer tout le centre ville en un marché? partout des étalages avec tte leur saleté et indiscipline qui va avec
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (03:02 AM)
    La colere des pauvres neunes senegalais marchands ambulants etait plus grande Khalifa la vie n est que creance et aquitement
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (03:02 AM)
    La colere des pauvres neunes senegalais marchands ambulants etait plus grande Khalifa la vie n est que creance et aquitement
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (03:02 AM)
    La colere des pauvres neunes senegalais marchands ambulants etait plus grande Khalifa la vie n est que creance et aquitement
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (03:02 AM)
    La colere des pauvres neunes senegalais marchands ambulants etait plus grande Khalifa la vie n est que creance et aquitement
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (03:02 AM)
    La colere des pauvres neunes senegalais marchands ambulants etait plus grande Khalifa la vie n est que creance et aquitement
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (03:02 AM)
    La colere des pauvres neunes senegalais marchands ambulants etait plus grande Khalifa la vie n est que creance et aquitement
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (03:02 AM)
    La colere des pauvres neunes senegalais marchands ambulants etait plus grande Khalifa la vie n est que creance et aquitement
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (03:02 AM)
    La colere des pauvres Jeunes senegalais marchands ambulants etait plus grande Khalifa la vie n est que creance et aquitement
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (03:02 AM)
    La colere des pauvres Jeunes senegalais marchands ambulants etait plus grande Khalifa la vie n est que creance et aquitement
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (03:02 AM)
    La colere des pauvres Jeunes senegalais marchands ambulants etait plus grande Khalifa la vie n est que creance et aquitement
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (03:02 AM)
    La colere des pauvres Jeunes senegalais marchands ambulants etait plus grande Khalifa la vie n est que creance et aquitement
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (03:02 AM)
    La colere des pauvres Jeunes senegalais marchands ambulants etait plus grande Khalifa la vie n est que creance et aquitement
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (03:02 AM)
    La colere des pauvres Jeunes senegalais marchands ambulants etait plus grande Khalifa la vie n est que creance et aquitement
    Auteur

    Abdoulaye

    En Février, 2018 (03:02 AM)
    Ce que je voulais savoir a propos de alioune sall pourquoi entre 2005 et 2007 Il a etait affecter au minister des finance est Il na j'amai prie service est Il recevait son salaries, fond commeu chaque Trois, est des heurs de budget chaque mois sur deux ans jai des preuvent.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (03:57 AM)
    Tout ce que ce procès aura prouve,c'est qu'on a une elite pourrie et une classe politique corrompue jusqu’à la moelle.

    Macky Sall arrête khalifa Sall pour des faits délictueux,tout en s'y adonnant lui même et ses allies.

    On a ici un problème de distribution équitable de la justice.

    Mais, le plus sidérant est que des avocats , hommes du droit se lève pour défendre que le budget de la mairie peut être distrait impunément.

    D'autres avocats soit dit de L'ETAT" profite du chaos pour facturer des honoraires alors que le peuple a son ministère public.

    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (05:59 AM)
    Réveillez-vous sénégalais !coup d’état politique, coup d’Etat électoral permanent !sabotage organisé des législatives, Karim comme khalifa traqués pour des raisons politiques et ethniques, avez-vous vu maky traquer un poular ? Nafi OFNAC virée pour avoir osé convoquer Aliou sall. Pour maky, il faut éliminer avant la présidentielle les candidats wolofs sérieux en oubliant la leçon de Moïse dégageant le pharaon. Le verdict de Maky est dans la poche du juge. Tout le reste c’est théâtre et mackillage juridique destinés à la consommation des moutons, à l’explosion de l’audimat des medias manipulés et aux frais d’honoraires des avocats. Maky délivre à l’IGE des ordres de mission ciblée vers ses adversaires, reçoit les rapports, fait le tri, sélectionne et dicte à la justice la conduite.
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2018 (06:59 AM)
      tu sais bien qu'il a volé , je sais bien qu'il a volé ,nous....................vous................ils ou elles............arrêtons hypocrisie ..........................................
    Auteur

    Son

    En Février, 2018 (07:02 AM)
    Demain fera jour c sur...
    Auteur

    Son

    En Février, 2018 (07:02 AM)
    Demain fera jour c sur...
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (07:39 AM)
    Plus menteur que ce monsieur n'existe pas tu as été rattrapé par l'histoire tu croyais que le ps était éternel tu étais l'enfant choyé du ps au moment où tes camarades se concentraient sur les études tu empruntais le chemin tortueux de la politique politicienne comment à l'âge de douze ans peux tu être un brillant intellectuel un riche politicien non kHalifa tes histoires sont cousues de fil blanc et de contradictions tu es consultant international en quoi? on se connait dans ce pays tu t'étais inscrit en capacité en droit sans dépasser ce cap tu n'as même pas le bacc

    comment peux tu être milliardaire avec un petit métier au point d'avoir une maison en france et être actionnaire dans une banque as tu oublié les urnes que vous avez emportées lors des élections locales de 1996 à grand yoff aujourd'hui tu veux faire croire au sénégal que tu es un grand démocrate tu ne rends pas service à Pape babacar mbaye qui n'est plus de ce monde c'est ta formation
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (08:00 AM)
    UN YAAFOUSSS COMME KHALIFA SALL NE MERITE PAS QU'ON LUI CONFIE UNE MAIRIE...... IL VA DILAPIDER L'ARGENT POUR MERITER LE NOM DE GÉNÉREUX
    Auteur

    Portugais

    En Février, 2018 (08:22 AM)
    UN PROF DE PORTUGAIS MILLIARDAIRE SENEGAL REK LAA AMM :frustre: 
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (08:32 AM)
    le plus grand que l'on attend d'un voleur c'est la prison

    honte a cet honte qui vole pour nourrir sa famille

    khalifa et mbaye touré devraient être pendus ils ne méritent aucune respect
    Auteur

    Salam

    En Février, 2018 (08:48 AM)
    Voilà ce qu’on attend de nos politiciens , argumenter , expliquer clairement et les populations jugeront. Mais pas des répondeurs automatiques et insulteurs de profession !

    Que de leçons à retenir de cette intervention de Khalifa !

    Tes pires ennemis auront mal dans leur conscience en te lisant !

    La danse des hyènes va commencer ...

    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (08:48 AM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (08:52 AM)
    Tout ce charabia pour tenter de noyer le poisson ! Khalifa Sall a fait du faux! De fausses factures c'est du vol! C'est pourquoi ses avocats français ont renoncé parce que convaincus qu'ils ne peuvent défendre du faux ! Mais dans un pays d'escrocs comme le Sénégal difficile de combattre les voleurs !
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (08:56 AM)
    On est de de tout cœur avec vous seule la justice divine est juste et inchallah vous sortirais vainqueur de ce complot politique.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (09:07 AM)
    Khalifa dieu est Grand du courage
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (09:07 AM)
    Khalifa dieu est Grand du courage
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (09:07 AM)
    Khalifa dieu est Grand du courage
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (09:07 AM)
    Khalifa dieu est Grand du courage
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (09:07 AM)
    Khalifa dieu est Grand du courage
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (09:07 AM)
    Khalifa dieu est Grand du courage
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (09:07 AM)
    Khalifa dieu est Grand du courage
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (09:25 AM)
    Les répondeurs automatiques ne dorment jamais décidément
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (09:28 AM)
    Deux terrains jumelés situés à Kounoune prés base armée française et cité kalya

    *7*7*5*5*6* 2*6 *5*4





    Auteur

    Sorabaya

    En Février, 2018 (09:29 AM)
    Ndeyssane , un procés politique qui ne se cache plus. Tout le monde connait déjá le verdict avant même le début du procés.

    Si aujourd´hui on relâchait Khalifa, cela etonnera tout homme pourvu de bon sens, il ya trop de calcul politique, trop de risques pour le président et son camp.

    Eh bien nous savons tous que le Président est obnibulé par un 2. mandat, vaille que vaille!

    Khalifa, jusque lá je n´étais pas PS, ni d´ailleurs d´autre parti mais je suis une citoyenne sénégalaise vivant á l´étranger mais dont le coeur est plein de patriotisme.

    Je suis de trés prés tout ce qui se passe dans mon cher SENEGAL que je porte dans le coeur, dans les veines.

    Depuis plusieurs années on me propose le passport européen, mais je ne peux l´accepter pour ne pas perdre ma nationalité sénégalaise.

    Apolitique j´avais soutenu le président Maky Sall en 2012. Aujourd´hui je suis désolée et regrette beaucoup mon geste d´antan.

    Aujour´hui je te soutien Khalifa á cause de l´injustice que tu as subi. Sinon mon condidat serait Ousmane Sonko ou le PUR ou Bes du Niak.



    Que le bon Dieu soit avec toi.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (09:30 AM)
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2018 (09:33 AM)
      du courage le seul juge honnéte ces dieu ces du diaye dolé dieu est plus puissant que ces laches
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (09:33 AM)
    Deux terrains jumelés situés à Kounoune prés base armée française et cité kalya

    *7*7*5*5*6* 2*6 *5*4





    Auteur

    Citoyen

    En Février, 2018 (09:40 AM)
    bien repondu mr le maire tour a tour chez le coiffeur on aura l occasion de connaitre les veritables voleurs de deniers publics.just wait and see
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (09:43 AM)
    Un"innocent" qui fait des fausses factures ....il prend les Senegalais pour des idiots ? ....il ira en prison comme tous les voleurs malgré son hypocrisie larmoyante .....il est vraiment nul et pitoyable
    Auteur

    Alioune

    En Février, 2018 (09:45 AM)
    Drôle de continent, tout y est possible pour rester au pouvoir.
    Auteur

    Orix Thiaroye

    En Février, 2018 (09:55 AM)
    Merci Monsieur le député maire de Dakar mà ville qui m'a vu naître et que je ne la remplacerai par aucune ville au monde mon grand frère tu sortiras grandi après ce théâtre de soit disant procès mais natou te permet de mesure ton degré de conception il n'est pas permi à n'importe qui de l'accepté si n'est pas un bon musulman ne pense pas à la décision que les soient disant juges vont décidé mais regarde le rétroviseur comme vous l'avez dis de 1983 à nos jours tous les honneurs dont notre seigneur vous à gratifié pour ces honneurs rend grâce à notre juge suprême et retiens une chose mon grand frère le meilleur reste à venir in cha halla barke mouhamed ak serigne babacar sy et jeté donne rendez vous dans bureau vous ne sortirai pas des 3 premiers hommes d'état et ils vont se rendre compte que nul personnene peut interdire au soleil de se lever car ils ne représente absolument rien vous serez libref avant même les élection in cha halla restons sur ton chemin qui celui de la droiture le reste est entre les mains de dieu soubkhanakho wa taala rien ne t'arrivera Khalifa ababacar moi je ne suis pas politique je ne le serai jamais mais l'injustice d'ou quel vient je la combattraI jusqu'à mon dernier souffle rassure toi monsieur le maire ton chemin est balisse vous avez la confiance des résidant de la capitale augmente tous ce tu fais pour ce magnifique peuple qui mérite plus et ils te rendront d'ici peu mon grand je suis fier de toi de par ton comportement ton éducation respect que tu as envers la personne humaine que borombi assiste les juges excuse moi les soient disant juges je leurs rappel à leurs tours ils seront jugés et ce juge suprême ne se trompe pas car tous donc ayez peur du jugement dernier macky bassiroute gueye Pardon DIAW ou seck sont tous comme moi vous des mortels je m'arrêt ici tout en priant le miséricorde d'être avec toi mon grand de la part d'un jeune frère que tu ne connais pas apolitique que dieu ou donne la victoire barke seydina mouhamed s à w

    Auteur

    Orix Thiaroye

    En Février, 2018 (09:55 AM)
    Merci Monsieur le député maire de Dakar mà ville qui m'a vu naître et que je ne la remplacerai par aucune ville au monde mon grand frère tu sortiras grandi après ce théâtre de soit disant procès mais natou te permet de mesure ton degré de conception il n'est pas permi à n'importe qui de l'accepté si n'est pas un bon musulman ne pense pas à la décision que les soient disant juges vont décidé mais regarde le rétroviseur comme vous l'avez dis de 1983 à nos jours tous les honneurs dont notre seigneur vous à gratifié pour ces honneurs rend grâce à notre juge suprême et retiens une chose mon grand frère le meilleur reste à venir in cha halla barke mouhamed ak serigne babacar sy et jeté donne rendez vous dans bureau vous ne sortirai pas des 3 premiers hommes d'état et ils vont se rendre compte que nul personnene peut interdire au soleil de se lever car ils ne représente absolument rien vous serez libref avant même les élection in cha halla restons sur ton chemin qui celui de la droiture le reste est entre les mains de dieu soubkhanakho wa taala rien ne t'arrivera Khalifa ababacar moi je ne suis pas politique je ne le serai jamais mais l'injustice d'ou quel vient je la combattraI jusqu'à mon dernier souffle rassure toi monsieur le maire ton chemin est balisse vous avez la confiance des résidant de la capitale augmente tous ce tu fais pour ce magnifique peuple qui mérite plus et ils te rendront d'ici peu mon grand je suis fier de toi de par ton comportement ton éducation respect que tu as envers la personne humaine que borombi assiste les juges excuse moi les soient disant juges je leurs rappel à leurs tours ils seront jugés et ce juge suprême ne se trompe pas car tous donc ayez peur du jugement dernier macky bassiroute gueye Pardon DIAW ou seck sont tous comme moi vous des mortels je m'arrêt ici tout en priant le miséricorde d'être avec toi mon grand de la part d'un jeune frère que tu ne connais pas apolitique que dieu ou donne la victoire barke seydina mouhamed s à w

    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (10:01 AM)
    a tout les juges pas seulement du senegal mais du monde entier sachez que demain fera jour a tout les chef d état précieusement africain sachez que le temps du pouvoir es très court et que OBLIGATOIREMENT c une obligation UN JOUR LES COMPTES SERONT RENDU quand a MR le maire rien a dire si ce n est EXCELLENT
    Auteur

    Anonyme Moustapha Sall

    En Février, 2018 (10:06 AM)
    ce sont les voleurs de l'apr ki crient au voleur. Khalifa est blanc comme neige mais laisse mouton crier tabaski viendra
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (10:20 AM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (10:20 AM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (10:21 AM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (10:21 AM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (10:21 AM)
    On dirait que Seneweb est contre Khalifa Sall. On efface tous les messages pro Khalifa Sall
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (10:21 AM)
    Vous n'êtes pas un voleur j'en suis persuadé, mais arretez de dilapider les ressources publiques avec des dons basés sur votre appréciation personnelle (marabouts, soigner des célébrités, etc..). C'est pareil que du vol. On doit mettre fin à cette caisse d'avance, y compris celui du président et de tout fond politique qui n'est qu'un instrument de mal gouvernance.
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2018 (10:25 AM)
      seneweb.com/news/politique/fonds-speciaux-caisse-noire-ces-laquo-to_n_211882.html
    Auteur

    Ah

    En Février, 2018 (10:36 AM)
    Je te soutiens tu vas sortir victorieux. ICA.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (10:36 AM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (10:36 AM)
    Bonjour je vais vous dire mine chose so t condemned fait appel le temp que vas prendre l'appel Au nivau de la pour d'appel de dakar on vas depose pour ta candidature de 2019 'll not Mali calculer pour onfiant meme si tu reste en prison tu peut less batre
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (10:36 AM)
    Bonjour je vais vous dire mine chose so t condemned fait appel le temp que vas prendre l'appel Au nivau de la pour d'appel de dakar on vas depose pour ta candidature de 2019 'll not Mali calculer pour onfiant meme si tu reste en prison tu peut less batre
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (10:43 AM)
    Portait - Khalifa Sall :



    Plus de 30 ans d’engagement au service du Sénégal et de l’Afrique



    Portrait



    Khalifa Ababacar Sall est né le 1er janvier 1956 à Louga au Sénégal.

    Maire de la ville de Dakar depuis 2009,

    il est titulaire de deux maîtrises:

    -une Maîtrise d´Histoire et

    -Une Maîtrise de Droit constitutionnel.



    Il est expert international en intermédiation financière,

    en médiation des conflits politiques,

    en question électorales ainsi qu’en négociations commerciales internationales.



    Voici les étapes marquantes de sa carrière d’homme politique, de consultant international et de citoyen engagé.



    Exécutif



    Ministre Chargé des Relations avec les Assemblées (Mars 1993 à Juin 1998)



    Ministre du Commerce et de l’Artisanat (Juillet 1998 à Avril 2000)

    Mandats locaux



    De novembre 1984 à décembre 2001 : Adjoint au Maire de la Ville de Dakar



    Novembre 1996 à Décembre 2001 : Maire de la Commune de Grand Yoff ;



    Novembre 1996 à Décembre 2001 : Conseiller Régional de Dakar chargé de la coopération internationale et de la Coopération décentralisée ;



    Mars 2009 Election aux fonctions de Maire de la Ville de Dakar, capitale du Sénégal ;



    Octobre 2009 Election aux fonctions de Secrétaire Général de l’AIMF de l’Association des Maires Francophones (AIMF) ;



    Novembre 2010 Election aux fonctions de Vice-président Mondial pour l’Afrique de Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) lors du Congrès ordinaire tenu à Mexico (Mexique) ;



    Décembre 2012 : Election aux fonctions de Président de Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLUA)



    2014 : Réélection aux fonctions de Maire de la Ville de Dakar

    7 avril 2016 : Election aux fonctions de Président de Cities Alliance

    Législateur



    Février 1983 à Mars 1988 - Député à l’Assemblée Nationale du Sénégal



    Vice-Président de la Commissions des Lois et du Règlement intérieur -

    Membre de la Commission des Affaires étrangères - Secrétaire Elu du Bureau de l’Assemblée Nationale -Rapporteur de la Commission des Finances et de la Coopération - Membre de la Commission des Lois.



    Mars 1988 à Mars 1993 - Réélection Député à l’Assemblée Nationale



    Secrétaire Elu du Bureau de l’Assemblée Nationale - Rapporteur de la Commission des Lois - Membre de la Commission des Finances et de la Coopération.



    Avril 2001 - Elu Député à l’Assemblée nationale



    Membre de la Commission de l’économie, des finances - Membre de la Commission des Affaires générales, des Lois et du Règlement Intérieur - Membre de la Commission de la Comptabilité et du Contrôle



    Consultant international



    Novembre 2010 Election aux fonctions de Vice-président Mondial pour l’Afrique de Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) lors du Congrès ordinaire tenu à Mexico (Mexique) ;



    Octobre 2009 Election aux fonctions de Vice Président de l’Association des Maires Francophones (AIMF) lors de l’Assemblée générale tenue à Paris (France) ;



    2010 et 2011 Chef de mission de l’ Union Africaine chargée de l’observation des élections présidentielles et législatives au Niger, en Île Maurice, à Djibouti ;



    2007 à 2010 Chef de mission de l’Union Africaine chargée d’évaluer la préparation et l’organisation des élections présidentielle et législatives en Cote d’Ivoire et en Guinée Bissau ;



    Mai 2006 Consultant député chargé de l’encadrement des parlementaires des pays membres de l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS) lors du séminaire de dotation et de renforcement des capacités de suivi-évaluation des politiques de réduction de la pauvreté organisé par le Centre Parlementaire Canadien et la coopération Canadienne ;



    Avril 2006 Participation aux Springs sessions 2006 de la Banque mondiale et du FMI et du Comité de Développement en tant que société civile et membre de l’Initiative de Vienne ;



    Avril 2006 Participation au séminaire organisé conjointement par la Banque Africaine de Développement (BAD) et la Banque mondiale à Tunis consacré à l’évaluation par les Parlementaires Africains des politiques de réduction de la pauvreté ;



    Mars 2006 Membre de la délégation du PNoWB , de la banque Mondiale, du FMI et de la Banque Asiatique de Développement chargée d’apprécier les impacts du projet Nam Toan 2 du Laos et de déterminer son caractère de projet pro-pauvre ;



    Février 2006 Consultant député chargé de la préparation, de l’organisation et de l’encadrement du séminaire régional des parlementaires des pays de l’Afrique de l’ouest, des Grands lacs et d’Afrique orientale sur les Small arms et l’alternance démocratique en Afrique en partenariat avec le PNUD, AWEPA,le PGA, le CPC, le PNoWB,le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest(ONUWA) et la Banque Mondiale tenu à Dakar les 27,28 février et le 1er Mars 2006 ;



    Janvier 2006 Participation aux travaux du Comité Préparatoire de la Conférence review des Nations Unies sur les Small arms dans le cadre d’un Programme du PNUD ;



    Décembre 2005 Consultant de ACICI pour accompagner le secteur Privé des pays Africains lors des négociations commerciales de l’OMC à Hong Kong ;



    Juillet 2005 à septembre 2005 Participation aux travaux d’évaluation de la mise en œuvre du DSRP au sein de la Commission nationale du Sénégal au niveau des volets mobilisation des institutions et des organisations de masse ; et d’élaboration la stratégie de préparation de la deuxième phase du DSRP ;



    Avril 2005 à Mai 2005 : Consultant auprès du Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs(MAEP) du NEPAD chargé de coordonner le pilier Gouvernance Politique et Démocratique lors de la mission de Revue du Rwanda ;



    Décembre 2004 à Février 2005 : Chef d’une mission de consultance pour le compte de la Commission Mixte Nigeria Cameroun des Nations Unies pour la préparation et l’organisation d’un Sommet des Chefs d’Etat des pays membres de la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT) en vue de la restructuration de l’Organisation sous régionale et de la relance des activités d’intégration ;



    Avril à Août 2004 Mission d’étude de la Commission Interparlementaire (CIP) de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) pour la Création d’une Cellule d’Alerte et de Veille en vue de la prévention et du règlement des conflits dans la sous région (suivi des politiques de bonne gouvernance, d’exercice des libertés, de la vie démocratique..).



    Janvier 2004 : Membre de la mission d’évaluation de la mise en œuvre des Conclusions des Assises de Bamako de la Francophonie relatives à l’ancrage de l’Etat de droit et de la Démocratie en Afrique notamment la question de l’exercice des libertés, de la citoyenneté et des pratiques démocratiques ;

    Décembre 2003 : Chef de la mission d’étude et d’évaluation du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest(ONUWA) auprès de la MUNICI ,du processus électoral en Cote d’Ivoire relativement à la refonte du code électorale,du fichier électoral,des mécanismes de contrôle de la fiabilité des scrutins ;



    Septembre à Novembre 2003 Chargé d’une mission d’étude, pour le compte du Bureau du Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies en Afrique de l’Ouest (ONUWA), sur les Cross cutting issues in West Africa (problèmes transfrontaliers) notamment les questions relatives aux enfants soldats, aux mercenaires, aux armes légères et aux road blocks (barrages routiers) ;



    Avril 2003 : Participation à la signature des Protocoles d’accord des Négociations politiques du Dialogue Inter congolais en qualité de membre du Staff de la Facilitation du Dialogue tenues à Sun City en Afrique du Sud ;

    Septembre 2002 (du 02 au 05 septembre) Communication au Wilton Park Institute de Londres du sujet « Financement des Priorités du Développement de l’Afrique par le Commerce, les Investissements et l’Aide » au profit du Foreign office ;



    Juillet 2002 Septembre 2002 Mission d’Elaboration d’un Programme de renforcement des Capacités des pays de l’UEMOA en matière de Négociations commerciales Internationales ;



    Septembre 2000 à Avril 2002 Consultant de la Coalition Mondiale pour l’Afrique (GCA) membre du Groupe de la Banque Mondiale ; Mis à la disposition de la Facilitation chargée de la Gestion et du Règlement de la crise en République Démocratique du Congo (RDC) ;

    Juin à Juillet 2000 Travaux d’élaboration d’une stratégie de développement des capacités d’exportation des PME et PMI artisanales.(financement assuré par la coopération du Royaume de Belgique) ;
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (10:44 AM)
    Kou rathie jemelé thie sa kanam..Pour les jeunes, la lettre a été pathétique, décrivant un Khalifa au-dessus de tout soupçon! Pour certains de ses contemporains, l'image est tout autre. Un Khalifa arrogant, tête de fil des tontons macoutes lors des grèves historiques, bastonnant sans pitié ceux qui assuraient les piquets de grève. Un Khalifa, jeune député en 83 s'opposant farouchement à l'identification de l'électeur,en 1996 amenant avec les urnes à Geand-Dakar.
    Auteur

    Modsek

    En Février, 2018 (11:03 AM)
    Yalla na la yalla takhawou. A tous ceux qui le traitent par mimetisme de voleur,acceptez le quolibet et dites leur seulement que le vol emporte dans le delit la complicite et le recel et qu'en l'occurence tous les complices et tous les receleurs doivent÷aussi et
    Auteur

    Modsek

    En Février, 2018 (11:03 AM)
    Yalla na la yalla takhawou. A tous ceux qui le traitent par mimetisme de voleur,acceptez le quolibet et dites leur seulement que le vol emporte dans le delit la complicite et le recel et qu'en l'occurence tous les complices et tous les receleurs doivent÷aussi et
    Auteur

    Anonymedom Rewmi

    En Février, 2018 (11:04 AM)
    En lisant cette lettre j'ai des larmes pas parce que je suis pro Khalifa, mais l'injustice est insupportable Je m'en fou de khalifa Sall mais rien est pire que l'injustice Macky SALL oubli l'histoire combien de fois A.DIOUF a jetté WADE EN PRISON ? cela n'a pas empéché Wade de devenir président du sénégal pendant 12 ans le destin d'un homme il y'a que dieu qui peut l'influencer et la seule justice pertinente c'est la justice divine Macky est un danger pour le sénégal . :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (11:26 AM)
    je suis un simple citoyen sans parti politique donc non partisan, j'ai suivi tout le proces de khalifa sall mon humble avis tout en en respectant celui des autres et qui si khalifa se considere comme un honnete homme ,il doit reconnaitre qu'il s'est trompé dans la gestion de cette caisse qui lui a valu ces ennuis judiciaires en effet je ne peux concevoir à son niveau intellectuel et meme politique qu'il accepte de recevoir de tellles sommes en sachant qu'elles sont illegalement basées sur de fausses factures ,cela est injustifiable quoiqu 'on dise .je doute qu'il puisse beneficier d'une relaxe devant de tels faits .
    • Auteur

      Reply_author Dom Rewmi

      En Février, 2018 (12:27 PM)
      oui vous avez raison mais n'oublie jamais les3 sources du doit sont la loi , la jurisprudence et la coutume .cette caisse politique c'est la coutume qui l'a installé dans les habitudes des maires successifs de dakar je suis pas pro khalifa et je cautionne pas l'existence de cette caisse de fonds politique au moment au sénégal y'a méme pas de bons hopitaux .
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (11:42 AM)
    Dans tout çà que dire des fausses factures et des 30 millions par mois. Soyons sérieux et laissons la justice faire son travail. Pour moins que çà, on coffre des gens tous les jours. Il faut éviter de créer un précédent. Une fonction politique n'exonère pas de poursuite.
    Auteur

    Anonyme Gueth Mbamboulane Usa

    En Février, 2018 (11:46 AM)
    Moi je t conne tres bien Khalifa Sall a mon anfance t u ettai toujour digne de lui meme tu connesai tou les soufrance famillial toujour examples pour nous les jeune de Dakar tu joue pas au foot tous match ces Khalifa qui arbitre les match 1em heur 2em heur 3em heur des rencontre Yoff joue contre Grand yoff les Yoffois prefair larbitrage de Khalifa Sall yavai un match je rappel il apelle les 22. et leur donez tous carton jaune 2em carton rouge et persons ne contest il es le meme il appell le sage boy bou yaarpu mes moy grand bou yaarou aam teguine viveKhaaf daaam rek daam rek vive le Senegal merci
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2018 (12:05 PM)
      merci de nous faire conaitre encore plus k.s.
      moi je ne le connais pas mais j’ai vu le travail qu.il à fait à dakar en étant dans l’oppisition donc je souhaiterais le voir continuer à faire son bon boulot dans l’interet des sénégalais
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (11:46 AM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (11:54 AM)
    les fonds secrets constitent dans tous les etats modernes un systeme legal dont un gvt peut difficilement se passer,le budget ne peut tout prevoir ,il peut arriver en cours d'execution des calamités naturelles ou des fleaux touchant les populations dont l'incidence financiere n'a pas été prevue de meme l'Etat peut etre amené à mener des actions secrete contre des personnes ou contre d'autres etats rivaux qu 'il n'est pas indiqué d'exposermeme à l'interieur de sonl'Administration meme avec la "mention" confidentiel ou" secret"ce qui n'assure aucune garantie absolue de discretionle probleme de ces fonds est plutot de voir comment faire pour les encadrer pour eviter certaines derives de l'autorité chargée de la gestion ex :un controle à posteriori par un personne ou une institution digne de confiance et qui peut mettre en cause la responsabilté civile ou penale du gestionaire;
    • Auteur

      Reply_authordom Rewmi

      En Février, 2018 (12:37 PM)
      en france les fonds secret ou speciaux existent chaque année soumis à la commission des finance de l'assemblée nationale et voté par le parlement .mais c'est un fond destiné à assurer la sécurité nationales pour financer les actions des services secret des rensignements généraux qui ne suivent pas des opposants politiques mais assurer la sécurité de la france et ses intéréts économiques à l'étranger basta macky dictateur.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (11:58 AM)
    Le bout du tunel est proche Khalifa Sall. Les Sénégalais savent tous que le voleur ici c’est celui qui est au palais maintenant et qui fait tout pour vous mettre en prison pour pouvoir rester encore plus longtemps au palais pour ses intérêts personnels.



    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (12:03 PM)
    MAnipulation de la justice pour liquider des adversaires poitiques comme karim et khalifa que maky n ose pas affronter par les urnes,ethnicisme emergent , danger sur le senegal
    Auteur

    Bounkhatab

    En Février, 2018 (12:07 PM)
    C est vrai que Macky a saute sur l occasion pour ecarter un adversaire politique,Ce n est pas chevaleresque et n est moralement pas acceptable,

    Seulement, Khalifa a commis cette infraction par negligence ou par nonchalance et c est grave pour quelqu un qui aspire a diriger un pays,On ne signe ou vise pas un document sans s assurer de sa legalite dans la forme et dans le fond,

    Si awa coudou ndiaye a pu echapper a la justice, son cas devait servir de jurisprudence pour khalifa sall,,,
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (12:24 PM)
    Quel est le statut du journal LE SOLEIL ? Comment peut on comprendre que yakham mbaye le transforme en un quotidien de l'APR ?

    Est-il finance par le contribuable
    Auteur

    çà Me Rassure

    En Février, 2018 (12:55 PM)
    çà me rassure au Sénégal !!!

    Au Sénégal il y'a encore des politiciens nobles et valeureux .

    Y'a encore des personnes de convictions.

    Le pouvoir de ce bas monde n'est pas éternel et est vraiment éphémère dara Diarou Kou ffi.

    Une présidence dure au maximum 20 ans. Deff ci lou nekh YALLA REK.

    MBOUGALOU ALLAKHIRA dure pour l'éternité. GEUM YALLA REKKA WOOR.

    Au moins Khalifa est un noble et sa lettre fait vraiment référence à Claude McKay est un poéte Afro-Amércicain durant la ségrégation raciale aux états unis dans les 40 :

    "If we must die–oh, let us nobly die,

    So that our precious blood may not be shed

    In vain; then even the monsters we defy

    Shall be constrained to honor us though dead!" et en français :



    "Si nous devons mourir, oh, mourons noblement,

    Pour que notre précieux sang ne soit pas versé

    En vain; alors même les monstres que nous défions

    Seront contraints de nous honorer si morts!" .

    NGOOR REKK BA FAW !!!! Khalifa est un homme d'honneur.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (12:56 PM)
    Moi je ne croirais en Khalifa que s'il jure sur le Saint Coran qu'il n'a pas détourné. Qu'il accepte cette épreuve et on arrete le procès, sinon n'importe quel opposant pris en flagrant délit a comme ligne de défense le procès politique, c'est vieux comme le monde
    Auteur

    Anonyme Deug Nekhoul

    En Février, 2018 (13:07 PM)
    MONSIEUR LE PRESIDENT MACKY SALL JE VOUS SIGNALE QUE ABDOUL SY DE L ARM EST ENTRAIN DE RENVOYER DES ENQUETEURS SANS MEMES LE PAYEMENT DE LEUR SALAIRE DE JANVIER ET DE FEVRIER C EST VRAIMENT TRISTE MAIS DIEU JUGERA IN CHALAH
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (13:12 PM)
    Ce qui est vraiment dramatique, c'est que tous le monde sait quil a piocher dans la caisse. Mais comme tous le monde le fait on se dit quil ne devrait pas être punis pour ca. Et cest a cause de cette mentalité que lon manque de tous dans ce pays, et le pire cest que ce sont les gens qui nont rien qui defendent les gens qui volent.
    Auteur

    Me Kamga

    En Février, 2018 (16:24 PM)
    On rencontre parfois le chemin de son destin en empruntant le chemin pour l’éviter. M Khalifa SAll a rencontré son destin carcéral en empruntant le chemin de la droiture et de l’honnêteté.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (18:02 PM)
    @Anonyme
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (21:30 PM)
    Macky ne fait pas de quartier pour les élections de 2019



    Boy tu sortiras 3 mois après les élections de 2019 sous la pluie et direction aeroport de diass pour le Qatar ou ailleurs
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (23:26 PM)
    B­ie­n­v­e­n­ue s­ur le m­e­i­l­le­ur s­i­t­e de r­e­n­c­o­n­t­re­s d­e s­e­x­e >>> w­w­w.H­o­t­2­4.t­o­p
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (10:02 AM)
    laissons le juge dire le droit . Les lois senegalaises sont bonnes et doivent etre appliquées a tous les citoyens . Arretons la victimisation .
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (10:02 AM)
    il faut se poser deux questions .Est ce que vous khalifa vous aviez acheté du mil et du riz pour distribuer aux nécessiteux qui sont nombreux â Dakar ? Pourquoi vous refusez de citer vos amis et les journalistes qui en ont bénéficié ? Répondre a ces 2 questions pour convaincre les senegalais .
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (10:02 AM)
    on peut bien tromper des analphabètes mais pas des gens qui réfléchissent et analysent des situations .

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email