Lundi 23 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Justice

L'affaire Chebeya, un dossier embarrassant pour le Sénégal

Single Post
L'affaire Chebeya, un dossier embarrassant pour le Sénégal

Condamné à mort par contumace à Kinshasa, Paul Mwilambwé se trouve depuis le mois de novembre au Sénégal. S'il se trouve être l’un des suspects dans l’assassinat des défenseurs des droits de l’homme Floribert Chebeya et Fidèle Bazana, il est surtout un témoin clé : il met notamment en cause le général John Numbi, ancien chef de la police congolaise. La FIDH a décidé lundi de porter plainte à Dakar pour qu'il soit entendu. Les défenseurs des droits de l’homme exhortent la justice sénégalaise à ouvrir, dans les plus brefs délais, une procédure judiciaire.

 

Membre du collectif des avocats des familles, M° François Cantier, affirme avoir rencontré lundi à Dakar Paul Mwilambwé. Selon lui, Paul Mwilambwé sait qu’il risque la prison mais il sait aussi qu’un procès équitable est sa seule chance d’être un jour disculpé : « On ne peut pas vivre toute sa vie dans la peur d’être un jour assassiné », commente l’avocat.

 

Sera-t-il arrêté pour être entendu ? Le dossier est embarrassant pour les autorités surtout à quelques mois de l’ouverture, à Dakar, du sommet de la Francophonie, rien de mieux pour jeter un froid dans les relations avec Kinshasa.

 

Le 10 janvier dernier, les avocats de la FIDH avaient déjà déposé une plainte, mais une plainte simple, qui n’avait pas été rendue publique, juste pour « sonder » les autorités judiciaires du Sénégal. « Cette plainte est restée sans réponse », regrette Florent Geel, responsable Afrique de l’organisation. « Aujourd’hui, le fait de se porter partie civile, explique-t-il, va contraindre la justice sénégalaise à ouvrir une information judiciaire ».

 

Le risque ? Les avocats ne s’y trompent pas : que la justice sénégalaise freine des quatre fers, que l’enquête traine en longueur ou qu’elle n’aboutisse pas. L’un d’eux rappelle néanmoins qu’un certain M° Sidiki Kaba, ancien président d’honneur de la FIDH, est aujourd’hui le ministre sénégalais de la Justice. Est-ce vraiment un pur hasard si Paul Mwilambwé a posé ses valises à Dakar ?


Article_similaires

2 Commentaires

  1. Auteur

    Cj

    En Juin, 2014 (06:43 AM)
    l n a qu a retourne chez lui nous senegalais nous commencons a nous fatiguer avec tous ces crimminels africains qui ne nous aiment pas en plus on devait arreter cette hospitalite nous sommes de vrais fumiers
    • Auteur

      Tshatsho

      En Juin, 2014 (09:31 AM)
      non mon frere, le senegal est conu com un des pays africain ou le processus democratique marche bien k'il ya des gens ki posent des actes contraire. au nom de la democratie, le senegal doit ns prouver que son appareil judiciaire est independant et impartial.
  2. Auteur

    Buos82

    En Juin, 2014 (07:03 AM)
    on n'en a mare de c vayou ki séme l désordre ché eux pour vnir ensuite s réfugié ché ns. L'éta doi prendr c responsabilité è métr fin a cet soit disant TERAMGA qui n fait ns amené dé ennuit

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR