Samedi 16 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Justice

Le tailleur risque 2 ans de prison pour avoir engrossé la fille de sa restauratrice

Single Post
Le tailleur risque 2 ans de prison pour avoir engrossé la fille de sa restauratrice
Né en 2000, B. Sow est mouillé dans une sale affaire de mœurs. Si l'on en croit, aux déclarations de sa victime, rapportées par Rewmi Quotidien, qui aidait sa mère dans ses activités, le prédateur sexuel l'a violée à plusieurs reprises.

"C'est son ami F. Niang qui me conduisait de force dans sa chambre. Il me menaçait avec un couteau ou une paire de ciseaux. Sur place, B. Sow m'intimait l'ordre de me déshabiller avant d'abuser de moi", accuse l'adolescente de 17 ans qui tenait son bébé dans ses bras lors de sa comparution, hier, devant le tribunal d'Instance de Dakar.

Des propos confortés par sa mère, G. Faye, laquelle a saisi les enquêteurs de la Sûreté Urbaine d'une plainte.

"Elle livrait mes repas à ma clientèle. C'est à six mois de grossesse que j'ai su qu'elle était enceinte. J'entendais les rumeurs dans le marché. J'ai pris en charge tous ses frais médicaux. Le prévenu me contactait pour m'abreuver d'injures ainsi que d'autres membres de sa famille. Il m'a aussi posé un lapin le jour où, on avait décidé de déclarer l'enfant", a déploré la restauratrice.

D'après ses dires, elle n'était pas au courant d'une quelconque liaison entre sa fille et le mis en cause. "Elle mettait du temps quand elle se rendait dans son atelier. Mais, je n'avais rien suspecté", souligne-t-elle.

À son tour, le tailleur renseigne qu'il était en couple avec la mère de son fils depuis 2014.

"Elle m'avait dit qu'elle est née en 2000. Quand j'ai demandé sa main, sa mère a refusé, disant qu'il va la donner en mariage à un homme d'ethnie Sérère. Malgré cela, on continuait à se voir et à entretenir des rapports sexuels dans ma chambre", a confessé le resident des Parcelles Assainies.

Il ajoute qu'il a assisté sa "copine" durant toute sa grossesse.

"Je l'accompagnais à l'hôpital pour ses visites prénatales. Après son accouchement le 15 septembre dernier, sa mère m'a réclamé 70.000 francs pour couvrir ses frais médicaux. La veille de la précédente fête de Tabaski, je lui ai envoyé 50.000 francs", informe-t-il.

Poursuivant, il allègue qu'il se trouve dans la même situation que son enfant. "J'ai pas d'extrait de naissance c'est pourquoi je ne l'ai pas encore déclaré", se dédouane-t-il.

Constitué pour la défense des intérêts de la partie civile, Me Bachir Lô a réclamé la somme de 5 millions FCFA pour toutes causes et préjudices confondus.

Selon la robe noire, le prévenu qui s'est montré hautain et outrageant, ne mesure pas l'enjeu du geste qu'il a posé.

"Il recevait la visite de la fille à l'insu de sa mère. Pénalement, les faits ne souffrent d'aucune contestation", a-t-il défendu.

Abondant dans le même sens, le ministère public a requis deux ans d'emprisonnement ferme contre le prévenu.

Conseil de celui-ci, Me Michel Ndong a plaidé la relaxe.

L'affaire est mise en délibéré au 20 octobre prochain.


11 Commentaires

  1. Auteur

    il y a 3 jours (07:47 AM)
    C un complot 
    Top Banner
  2. Auteur

    il y a 3 jours (07:49 AM)
    Le sénégal,  un peuple à majorité composé de débiles,  ce qui explique parfaitement d'ailleurs la pauvreté endémique,  l'insalubrité chronique et le désordre à tous les niveaux. Ailleurs les débats sont d'ordre économiques,  technologiques et scientifiques avec les défis du changement climatique,  la conquête de l'espace et la multiplication des satellites afin d'accroître les capacités de l'intelligence artificielle. Au même moment au Sénégal,  la majorité de la population est préoccupée par la decourte par des charlatans du dimanche,  de produits aphrodisiaques pour faire 45 minutes sur une femme,  et des produits pour grossir les postérieurs.  Ceux qui se croient plus vertueux sont abonnés au débat religieux maraboutique aux antipode de l'islam authentique. Comment voulez-vous que ce pays avance si la majorité de sa population à un quotient intellectuel proche de zéro ? Si vous voulez entendre la vérité l'avenir sera atroce pour cette nouvelle génération,  car vu la vitesse à laquelle les autres pays avancent comparé à l'abrutissement tout azimut de la population sénégalaise, ce peuple est voué à la disparition.  Soit une épidémie viendra les ravager ou les pays développés viendront les bombarder parce qu'ils sont inutiles sur l'univers. 
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Le Juge

    il y a 3 jours (08:17 AM)
    Je ferais juste un aquitement.

    Un surci pour avoir ignorer de se  renseignersur l'age réel  de la fille

    benefice du doute.
    {comment_ads}
    Auteur

    Ah Bon

    il y a 3 jours (08:25 AM)
    Il est accusé de quoi exactement. Viol ? Si oui et son complice ? 
    {comment_ads}
    Auteur

    Éric Zemour

    il y a 3 jours (08:27 AM)
    Ce n'est ni vos performances sexuels à coup d'aphrodisiaque, ni la falsification de l'histoire de vos marabouts encore moins votre paresse légendaire qui vous sortiront de votre pauvreté 
    Top Banner
    Auteur

    Ddd

    il y a 3 jours (08:37 AM)
    xalé you wow beute yi kouléne moytouwoul😂
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 3 jours (09:26 AM)
    C est la mere qui est fautive, Pourquoi envoyer des jeunes Filles de cet age chez des hommes?

    Liii dafa yague Senegal, ouvrier ak djaykat tou lekka tjrs affairou taate la
    {comment_ads}
    Auteur

    Véridique

    il y a 3 jours (09:59 AM)
    Et la version de la fille elle est où ? 

    Ou bien elle n'a droit à la parole ???
    {comment_ads}
    Auteur

    Mohacker

    il y a 3 jours (10:16 AM)
    Je ne sais pas si c'est moi seul, mais j'ai fait plus de 5 minutes pour comprendre votre introduction. Tâchez vous de nous faciliter le niveau de lecture waye.

    Ňioune nullard yi sonou nañiou waye ahh, kouka mëssa guiss aaa thiammm 😅. 
    Top Banner
    Auteur

    Jazz

    il y a 3 jours (10:17 AM)
    La paresse judiciaire, on ne prend meme pas le temps d en savoir  plus . j' ai peur de notre hierachie intellectuel . 

     
    {comment_ads}
    Auteur

    Wakh Deug

    il y a 3 jours (10:47 AM)
    Il faut arrêter de sauter les mineures point barre !

    La version de la fille mineure est cousue de fil noir. 

    Je suis désolé, mais quand une femme se fait violer sous la menace d'un couteau, il faut informer les parents, et aller porter plainte sur le champ. 

    On se fait violer, et on continue d'aller voir son bourreau à plusieurs reprises ! Xalasss !
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email