Mercredi 13 Novembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Justice

Les députés préoccupés par la santé mentale d'un détenu étudiant

Single Post
Les députés préoccupés par la santé mentale d'un détenu étudiant

Les députés ont volé au secours d’un étudiant, en détention depuis un an à Dakar pour apologie du terrorisme. L'individu serait dans un état de démence assez avancé. C’est du moins ce qui est ressorti du projet de budget soumis au vote ce lundi 5 décembre 2016.

Cheikh Oumar Sy, député à l’Assemblée nationale a fait cette annonce contenu dans le rapport de la commission. Il a aussi révélé que le mis en cause transféré à Fann, mériterait d’être libéré pour bénéficier de soins appropriés, ont plaidé ses collègues.

Les parlementaires ont aussi soulevé, pour le regretter, les actes de violation de la dignité de la personne en garde à vue dans les commissariats de police. Ces personnes interpellées sont souvent déshabillées en public. Ils ont, en outre, plaidé pour l’accélération des procédures de jugement des anciens dossiers qui sont en souffrance dans les tribunaux pour ne pas les exposer à des dénis de justice. 

Youssoupha MINE 


Article_similaires

3 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (21:45 PM)
    Il s'agit maintenant de continuer nos actions en permanence, sans attendre l'année prochaine. Si nous ne pouvons pas aller en prison, aidons les familles des prisonniers: leurs femmes, leurs enfants...dans nos quartiers. Eu aussi souffrent beaucoup

    Les prisonniers n'ont pas besoin seulement de nourriture et de médicaments ou produits d'hygiène, mais aussi d'amitié, de soutien psychologique et de formation, de préparation à leur sortie et d'abord d'écoute fraternelle. Mais actuellement les ONG ont d'énormes difficultés pour continuer leur action humanitaire dans les prisons

  2. Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (21:46 PM)
    La solution ce n'est pas seulement de construire de nouvelles prisons, mais d'abord de donner des moyens au personnel de la Justice pour juger rapidement les gens arrêter, et exiger qu'ils fassent leur travail sans trainer, et sans des renvois incessants au tribunal

    De rendre la vie des détenus plus humaine au point de vue nourriture, santé, vie sociale. Mais les ONG et aumôneries ont de plus en plus de mal d'avoir des autorisations d' entrer dans les prisons. Ce sont les prisonniers qui en subissent les conséquences

    De décriminaliser l'usage du yamba.(Je dis bien décriminaliser, et non pas dépénaliser et encore moins autoriser) C'est cela qui,remplit les prisons. Faire payer une amende à ceux qui sont pris en train d'en fumer: Cela rapportera de l'argent, et permettra d'économiser et d'éviter des dépenses énormes pour nourrir les détenus pendant des années et de,payer des gros frais de justice.....

    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (21:48 PM)
    Je lis dans le journal « le Soleil » du 4-10-16 un certain nombre d’affirmations qui me laissent sceptique. + 5

    « l’état vient de dégager 10 milliards de FCfa pour le démarrage des travaux de la nouvelle prison de Sébikotane et la réhabilitation des autres Maisons d’arrêt et de correction ». Ce ne suffira même pas pour la seule prison de Sébikhotane

    -« C’est pourquoi nous avons, dans les prisons, des ateliers et faisons beaucoup d’autres choses pour que chaque prisonnier puisse sortir avec un métier pour éviter la récidive »

    Combien d’ateliers ? Quelles Autres choses ? Je ne les vois pas !

    _« Un recrutement d’urgence de 300 agents a aussi été autorisé ».

    Il ne suffit pas d’augmenter le nombre des agents. Il faut rendre la vie plus humaine dans les prisons

    -« au moins chaque détenu reçoit trois personnes par visite » :

    Même ceux qui viennent des autres régions du Sénégal et les étrangers ? Où trouveraient-ils de la place dans les petites salles de visites ?

    -« il y avait plus de 2.000 personnes à Rebeuss ce jour-là et les agents étaient moins de 40 »

    Et donc 6.000 visiteurs ?? 2.000 X 3, pour 40 agents ?

    -« Nous allons aussi vous accompagner dans la réflexion. Nous mesurons l’importance de votre mission dans la société. Aider ceux qui ont trébuché à reprendre le droit chemin, ce n’est pas rien »

    Il ne suffit pas de faire des compliments au Soleil pour assurer cela. Il faut des actes, pas des discours

    -« La prison c’est comme un quartier »

    Quel genre de quartier ? En tout cas ni le Plateau, ni les Almadies, ni Saly !

    « Une nouvelle boulangerie sera inaugurée le 11 octobre prochain à la Maison d’arrêt et de correction de liberté 6. Elle permettra de préparer la réinsertion des détenus qui vont faire eux-mêmes le pain. A l’issue de leur formation, ils obtiendront un diplôme qui leur permettra de pouvoir travailler dans le secteur de la boulangerie à leur sortie, »

    Il y a 37 prisons pour 10.000 détenus. Combien de ces détenus vont se former à la boul angerie ? C’est de la poudre aux yeux et l’arbre qui cache la forêt

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email