Vendredi 05 Mars, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Justice

Me Yérim Sow aux avocats de Tahibou Ndiaye : « Nous n’avons peur de rien »

Single Post
Me Yérim Sow aux avocats de Tahibou Ndiaye : « Nous n’avons peur de rien »
 
Au procès de Tahibou Ndiaye, le contenu de la médiation pénale a été la question qui fâche. Les avocats de l’ancien Directeur général du Cadastre sont montés sur leurs grands chevaux pour pester contre le parquet spécial qui entendait soulever quelques points concernant la médiation pénale. Devant les menaces faites par leurs confrères de la défense, de faire des déballages et des révélations sur ce qui a été dit dans ledit dossier, les avocats de l’Etat leur ont porté la réplique.
 
«Nous avons déjà franchi le guet, nous l’attendons de l’autre coté du guet», a dit Me Yérim Sow aux juges avant d’ajouter : «S’il y a des déballages à faire, nous n’avons peur de rien. Le Pv est destiné à être connu de tous», indique Me Sow qui dit ne pas comprendre pourquoi «aujourd’hui la pièce contenue dans le dossier ne doit pas être discutée. Je ne vois pas ce qui interdit le parquet à lire ce qui figure uniquement dans le texte. (…). Cette affaire comporte une particularité énorme. C’est parce qu’il y a une médiation dont a largement parlé la presse». Les avocats de l’Etat ne comprennent pas «ce refus catégorique», «cette peur. Ils se demandent même «pourquoi un majeur vacciné, père de 7 enfants, a signé une médiation finale pour ensuite refuser qu’on évoque son contenu ».

 
Antoine Diome, substitut du procureur, a pour sa part relevé des erreurs de la défense concernant ce dossier. «A défaut d’avoir attaqué ce Pv et demander qu’on le retire de la procédure ne venez pas nous demander de ne pas l’évoquer», a-t-il dit aux avocats de Tahibou Ndiaye.

 
Me Moussa Félix Sow, avocat de la partie civile de rappeler que si «le parquet a repris les poursuites, cela veut dire qu’il n’y a pas d’accord concernant cette médiation. Il y a une médiation qui a été conclue et signée. C’est ensuite qu’il (Tahibou Ndiaye) a été mis en liberté. C’est dans l’exécution où s’est posé le problème», dit Me Sow.

 
Quant à la défense, elle pense qu’«il est strictement interdit d’en parler au cours de cette audience. (…). C’est parce qu’il n’y a plus de transaction qu’on est là. Nous sommes d’accord avec le parquet spécial pour dire que le Pv de médiation a été signé. Mais on ne peut pas faire état de son contenu et de ce Pv sans faire une violation de la loi.

 
Me Demba Bathily : «Il s’est passé des choses qui ne sont pas jolies, c’est pourquoi nous estimons qu’il ne faut pas l’évoquer. C’est le sens des propos de mon confrère de la défense, nous appartenons tous à la justice. Ce ne sont pas des menaces». Me Borso Pouye, sa consœur, d’ajouter : «Tahibou n’a pas peur. Nous qui le défendons nous n’avons pas peur. Nous savons dans quelle condition il a été forcé à signer. Nous demandons que cette loi soit appliquée ».
 


1 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2015 (05:37 AM)
    Revoila yerim thiam le saoulard et surtout le plus sale des avocat avec diouf

    Que dieu vous maudisse
    Top Banner

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email