Mercredi 20 Novembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Justice

Penda Mbaye et Papa Sakho prennent dix ans de travaux forcés pour trafic de chanvre indien

Single Post
Penda Mbaye et Papa Sakho prennent dix ans de travaux forcés pour trafic de chanvre indien

La Cour d’assises de Dakar a condamné, mercredi, Penda Mbaye et Papa Sakho à dix ans de travaux forcés pour trafic de chanvre indien.

L'affaire a été jugée lundi.

Le 6 avril 2009, le commissaire de police de Pikine reçoit un appel téléphonique anonyme faisant état de la découverte d’une importante quantité de chanvre indien dissimulée dans des sacs de fruits sauvages à bord d’un camion.

Sur les lieux, les enquêteurs interpellent Papa Sakho et procédent à la saisie de 360 kilogrammes de chanvre indien dissimulés dans la cargaison de fruits sauvages. 

Entendu par les policiers, Cheikh Diagne, chauffeur du camion, déclare avoir été saisi par un individu pour le transport de fruits du marché Syndicat de Pikine au quartier Dalifort moyennant rémunération. 

Devant les enquêteurs, le chauffeur soutient qu’au moment d’embarquer la marchandise, la personne qui avait loué ses services est venue en compagnie d’un homme et d’une dame qui a prétendu être propriétaire d’une partie de la cargaison.

Ainsi, la dame nommée Penda Mbaye et Papa Sakho, qui était aussi devant le camion, sont mis sous mandat de dépôt le 14 avril 2009. 

Devant les jurés de la cour d’assises, Papa Sakho a nié les faits. ‘’Je n’y suis pour rien dans cette affaire. Un ami, Khadim Ndiaye m’a appelé un matin pour l’aider à acheminer de la marchandise à Dalifort’’, a-t-il expliqué. 

‘’Une fois arrivé au marché Syndicat, j’avais déjà pris place à la cabine du camion quand j’ai entendu parler de chanvre indien. J’ai aussitôt pris la fuite avant qu’on ne m’attrape en criant au voleur’’ a ajouté l’accusé, âgé de 25 ans. 

‘’Je ne connais pas Penda Mbaye, je l’ai vue pour la première fois le jour des faits’’ a-t-il lancé en fixant du regard son co-accusée, mariée et mère de cinq enfants. 

Penda Mbaye, née en 1987 à Ndiane (Louga) a également nié les faits. ‘’Mon co-accusé et un certain Khadim Ndiaye sont venus chez moi me proposer des Dankh (fruit sauvage) le jour des faits’’ a-t-elle affirmé.

‘’J’ai attendu longtemps mais ils n’avaient pas fini de décharger. Comme j’étais pressée, je suis entrée au marché Syndicat pour acheter deux pots de Dankh’’ a-t-elle ajouté. 

‘’C’est la première fois que je les voyais. J’avais une table devant chez moi, peut être que c’est la bas qu’ils m’ont connue, en tout cas je ne les connaissais pas auparavant’’ a-t-elle expliqué. 

Invité à témoigner devant la cour, le propriétaire du camion, Abdoulaye Diagne, a souligné qu’‘’au moment de charger le camion, le docker a eu un doute. On a désigné quelqu’un pour se faire passer pour un homme de loi pour vérifier la marchandise’’. 

Le chauffeur du camion, Cheikh Diagne, également témoin dans cette affaire, a bien reconnu les deux accusés, Penda Mbaye et Papa Sakho. ‘’Tous les deux étaient installés dans la cabine du camion ce jour –là ‘’ a-t-il soutenu.

Dans ses réquisitions, l’avocat général, Mamecor Ndour a souligné que ‘’malgré leurs dénégations, ils (les accusés) étaient intéressés par cette drogue’’. 

‘’Sinon comment ils peuvent expliquer leur présence sur les lieux ou leur fuite à la découverte du chanvre indien’’, s’est demandé l’avocat général qui a requis, contre les mis en cause, dix à vingt ans de travaux forcés.

Pour l’avocat de Papa Sakho, ‘’il a été démontré que ce fameux Khadim Ndiaye existe bel et bien durant toute la procédure’’. ‘’Il n y a pas de preuves pour entrer en voie de condamnation’’, a souligné Me Ndiéguène qui a plaidé l’acquittement de son client au bénéfice du doute et la disqualification des faits de trafic de chanvre en détention. 

Le conseil de Penda Mbaye, Me Abdou Aziz Djigo, a souligné que sa cliente a été ‘’constante’’ depuis l’enquête préliminaire. ’’Les sacs n’appartiennent pas à Penda Mbaye. Aussi comment elle a pu s’enfuir dans ce marché alors qu’elle était déjà installée à la cabine du camion’’ a-t-il poursuivi avant de solliciter son acquittement. 

‘’Une femme, mère de cinq enfants, arrêtée à 22 ans est plutôt victime’’, selon Me Ramatoulaye Bâ, le deuxième avocat de Penda Mbaye. ‘’Il y a un problème d’imputabilité des faits’’ a-t-elle ajouté, plaidant également l’acquittement. 

Me Demba Ciré Bathily, conseil de Penda Mbaye a souligné que leur cliente ‘’a souffert durant toute sa vie. Elle a passé tout son temps à faire des enfants. Ce qui lui vaut d’être actuellement détenue au pavillon spécial’’. 


SKS/OID


Article_similaires

1 Commentaires

  1. Auteur

    Boy Jaon

    En Décembre, 2012 (01:34 AM)
    Je ne suis pas UN fumeur de yamba, mais dix ans c UN peu trop quand meme.....

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email