Vendredi 23 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Justice

Point de presse des avocats de Khalifa Sall : Ce qu'il fallait retenir

Single Post
Point de presse des avocats de Khalifa Sall : Ce qu'il fallait retenir

Le procès en appel de Khalifa Ababacar Sall et ses co-prévenus risque de prendre une autre tournure. Et pour cause, les avocats de la défense, en concertation avec leur client, ont décidé de quitter le prétoire. Ce, pour non seulement "ne pas se rendre complice d'une défense de connivence avec les atteintes répétées aux droits" du maire de Dakar mais aussi, pour marquer "leur désapprobation absolue".

En effet, face aux journalistes, ce vendredi 27 juillet 2018, dans un hôtel de la place, pour tenir à témoin l'opinion publique nationale et internationale sur les circonstances dudit procès qu'il juge "purement politique" pour lequel la justice sénégalaise "refuse l'application de ses lois et règlements et instruments juridiques internationaux", le collectif des avocats de Khalifa Sall a soutenu qu'"aujourd'hui, le député-maire de Dakar et Cie ont gagné, dans ce procès, la bataille du droit". Et maintenant, c'est la bataille de "l'état de droit qui reste". Et pour gagner cette dernière, ces avocats ont jugé utile de se "retirer" du procès mais, pas de le "boycotter". Car, ils sont d'avis que "le Président Macky Sall a déjà condamné leur client".

Aussi, les avocats de Khalifa Sall ont noté que la Cour d'Appel de Dakar "n'accepte pas d'appliquer" la décision de "justice définitive" de la Cour de justice de la Cedeao et d'"en tirer les conséquences de droit, notamment de faire cesser la détention arbitraire intolérable et inadmissible dans un état de droit".

Ils ajoutent que la Cour d'Appel de Dakar "n'a pas non plus accepté d'annuler la procédure et le jugement". Et ce en dépit de la présentation des nullités du jugement de condamnation de Khalifa Sall caractérisant la violation des droits de la défense, tel que prévu par le code de procédure pénal sénégalais".

À en croire les avocats de Khalifa Sall, la Cour d'Appel de Dakar a décidé : par le rythme inédit imposé au présent procès, par les nombreuses manifestations de partialité qui transparaissent dans ses décisions déjà rendues contre Khalifa Sall et les débats d'audience, par le refus de saisir le Conseil constitutionnel des exceptions d'inconstitutionnalité présentées par la défense et leurs jugements et rejets sans base légale, et enfin, par la décision de joindre au fond les exceptions dont le caractère préjudiciel est évident".

Mieux, la défense du député-maire de Dakar ajoute que la Cour d'Appel de Dakar, à la suite du Tribunal de grande instance hors classe de Dakar et du juge d'instruction, a "achevé de démontrer que le présent procès ne sera plus jamais qu'une justice expéditive pour rendre inéligible leur client à l'élection présidentielle de février 2019".

Article_similaires

12 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (21:11 PM)
    Des comiques et comédiens du micro Wakh rek
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2018 (22:19 PM)
      la justice doit être juste. le droit reste le droit on ne peut pas le manipuler à sa guise. ce sont des textes qu'il faut respecter. ce procès c'est juste du cinéma.
  2. Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (21:12 PM)
    Des bodios bodios
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (21:13 PM)
    Des vrais crétins ces avocats. Qui a réellement peur de Khalifa. Khalifa est un illustre inconnu en dehors de Dakar. Laissez les juges exercer librement leur prérogatives.
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (21:13 PM)
    Du show médiatique comme d'habitude , il faut convaincre le tribunal par des preuves incontestables. L'argent volatilisé il va falloir bien qu'il atterrisse quelque part  :contaan:  :sunugaal: 
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (21:38 PM)
    J'ai volé mais des vices de procédure vont me sauver hi hi hiiiiiiii :bip-bip: 
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2018 (22:36 PM)
      c'est cela que dit notre code de procédure pénale troll crétin et inculte !!!
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (21:56 PM)
    Ils ne sont pas cohefents Ils réclament l'application de l'arrêt de la cour et continuent de dire le contraire de ce que la cour a dit. Dans son arrêt la cour a dit que les droits politiques de Khalifa ne sont pas violes.Donc ou se trouve le procès politique?

    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (22:45 PM)
    Ils ont raison complètement. Le scénario de ce simulacre de ce procès est écrit d avance. La condamnation de khalifa est teleguidee du palais de la république. Ismaila Madior Fall est le sinistre metteur en scène de cette farce, lamote et demba kandj en sont les marionnettes.

    La justice senegalaise et ses juges se sont deshonores. Maky Sall restera le symbole d une régression de nos institutions, une régression de la vertu et du courage. Il a vendu tout ce qui était vendable. A la tête d une mafia familiale et de militants voleurs et voraces. Cerné d hommes d affaires véreux qui ont pris en otage l État et ses ressources.





    Auteur

    Prédateur

    En Juillet, 2018 (01:18 AM)
    Les avocats de la défense ne respectent pas la justice en voulant coute que coute que cette dernière prenne la décision d’annuler toute la procédure et libérer leur client. Cela est inadmissible et à la limite un manque de respect notoire à l’égard de la justice que nous devons tous sauvegarder au risque de faire tomber notre Etat. En effet, dans un jugement le juge peut dire le droit, il peut se tromper de bonne foi et peut même être corrompu comme dans tous les pays. Cependant chaque situation appelle une réponse de droit pour la bonne marche de l’institution. Si on faisait la balance entre les avocats escrocs et les juges corrompus, il n’y aurait pas photo. Sachez donc raison garder et cessez vos enfantillage qui ne mènerons nulle part. Pour Khalifa Sall, Certes vous avez le droit de vous présenter à la présidentielle de 2019, mais vous n’avez pas le droit de critiquer notre justice fabriquée par le PS dont vous êtes le pur produit. Monsieur le Maire de quelle légitimité vous réclamez vous pour critiquer à ce point la justice ? N’êtes vous pas entré au PS à quatorze (14) ans ? N’avez vous pas été recruté comme enseignant comme tous ceux qui n’avaient pas le niveau requis pour exercer de hautes fonctions du temps du PS ? N’êtes vous pas dans votre 4ème mariage après répudiation des trois premières sur des faits fallacieux. Vous êtes mal placé pour critiquer ou nous divertir avec votre candidature dont vous êtes sur et certain quelle ne passera pas, dès lors que vous savez dans votre intime conviction que vous êtes un escroc qui a utilisé 110 fausses factures pour se faire remettre chaque mois 30 000 000.

    Les faits sont constants et reconnus par tous vos collaborateurs, pourquoi dans ces conditions essayer de semer le doute dans la tête des sénégalais. De quelle légitimité pouvez vous prétendre alors que avez été pupille de la nation depuis vos 14 ans à ce jour. Trop c’est trop, nous préférons les gens qui ont attendu de finir leurs humanités comme Macky Sall ou qui ont réussi par leur abnégation comme Youssou Ndour avant de se lancer dans la politique. Ceux là sont les vrais patriotes qui ne vivent pas de l’Etat mais qui veulent développer l’Etat.

    Répondre
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2018 (13:53 PM)
      l'actualité c'est le prodac , le coud . qu'attend la justice ? rendez nous compte des dossiers sous coude , que l'on sache!
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (01:40 AM)
    Ce pays est pris en otage par ces menteurs d'avocats. C'est comme si Khalifa Shall n'avait pas de parents ou de conseillers avisés. Regardez l'entourage de Khalifa, vous ne verrez que des avocats et des bavards qui pour la plupart n'appartiennent pas à son parti. Les rares qui e' font partie ont un quotient intellectuel nettement en dessous de la moyenne ( Dias- Fall baba pour ne pas citer le cheikh- Idrissa et Aminata Etc....).

    Le fait d'être abandonné par ses avocats, de déclarer sa candidature alors le motif premier supposé du procès est le détournement de denier public (ce qui risque de le rendre inéligible), me semble complètement débile et insensé.

    Un bon avocat chercherait plutôt des arguments solides pour gommer cette lourde accusation au-lieu de se focaliser sur des procédures qui ont peu de chance d'aboutir ou d'annihiler l'accusation principale.

    Que ses parents s'organisent pour l'assister, ces avocats et doungourous ne feront que l'enfoncer en bouffant son argent.

    Quel avocat ne dort pas près de sa famille alors que Khalifa croupit en prison???

    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (05:46 AM)
    KARIM COMME KHALIFA

    Réveillez-vous sénégalais !coup d’état politique, coup d’Etat électoral permanent !sabotage organisé des élections, Karim comme khalifa traqués pour des raisons politiques et ethniques, avez-vous vu maky traquer un poular ? Nafi OFNAC virée pour avoir osé convoquer Aliou sall. Aliou Sall DG de la CDC, Maky arrache à l’ARMP un droit de regard sur ce que fait son frère qui gère des milliards exempts de contrôle. Pour maky, il faut éliminer avant la présidentielle les candidats wolofs sérieux en oubliant la leçon de Moïse dégageant le pharaon. Le verdict de Maky est dans la poche du juge. Tout le reste c’est théâtre et mackillage juridique de sa Mackystrature destinés à la consommation des moutons, à l’explosion de l’audimat des medias manipulés et aux frais d’honoraires des avocats. Maky délivre aux organismes de contrôle comme l’IGE, la Cour des comptes, ARMP, OFNAC des ordres de mission ciblée vers ses adversaires, reçoit les rapports, fait le tri, met le coude sur les dossiers de son clan, sélectionne et dicte la conduite à la justice qui organise un simulacre de procès.

    La mackyctrature ne rend pas la justice, elle rend service à Macky

    Karim , deuxième après les lègislatives truquées, wolof , maky l’exclut

    Khalifa, troisième après des législatives truquées , wolof maky l’exclut

    Attention danger avec l’ethnicisme émergent

    Djolof fign, alias Tuubé waalo



    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2018 (12:54 PM)
      moi les avocats de khalifa sall je ne l'ai comprend pas, ils disent toujours que c'est un procès politique et continuent de prendre l'argent de khalifa ils doivent tous rendre leur honoraire, un avocat n'a rien na faire dans un procès politiques, la politique se défend par la politique, au lieu de défendre leur client ils passe tout leur temps devant la presse ce sont les même avec karim wade ils gagnent rien tout, khalifa doit tous les chasser et se défendre lui même il aura plus de résultat (avocat presse ils ne sont pas sérieux, ce sont les premiers ennemies de khalifat sall)
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (13:20 PM)
    On attrape la procédure et on laisse partir le voleur donc ha ha haaaaa :xaxataay: 
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (14:26 PM)
    Khalifa Sall voleur rend nos milliards. Ces avocats de merde

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR