Lundi 21 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Justice

Présidence du Conseil supérieur de la magistrature : Le chef de l'État au cœur des débats

Single Post
Présidence du Conseil supérieur de la magistrature : Le chef de l'État au cœur des débats

À la fois chef de l'État et président du Conseil supérieur de magistrature (Csm), la présence du président de la République Macky Sall dérange au sein de l'Union des magistrats du Sénégal (Ums). Laquelle a ouvert, ce jeudi matin, un colloque sur "L'indépendance de la justice". Occasion pour le ministre de la Justice, gardes des Sceaux, d'aborder la question dans son discours d'ouverture.

"La présidence du Conseil supérieur de la magistrature par le président de la République au Sénégal, au fond, c'est une présidence symbolique voire honorifique. Elle n'est pas substantielle. Si on regarde le processus, le président t'intervient pas de façon substantielle dans le contenu des nominations ", minimise Ismaïla Madior Fall.

Souleymane Téliko en revanche n'a pas la même perception que le ministre de la Justice. Le président de l'Union des magistrats du Sénégal s'en est expliqué, face à la presse. "Si nous, magistrats de l'Ums, nous avons tenu à organiser ce colloque en faisant appel aux autres acteurs y compris le ministère, c'est parce que nous partons du postulat que tous n'ont pas la même opinion sur le fonctionnement de la République. Le ministre a son opinion, nous avons la nôtre, les avocats ont la leur. Maintenant on va discuter pendant ces deux (02) jours et on verra", déclare-t-il.

Pendant deux jours, les acteurs de la justice vont se réunir pour discuter de l'indépendance de la justice et d'autres questions comme le statut du Parquet, la présidence du Conseil supérieur de la magistrature du Sénégal et tant d'autres questions. Les conclusions de la rencontre sont attendues vendredi à la fin des travaux.


Article_similaires

10 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (16:55 PM)
    YEN NA MEUNA FENN. Les magistrats n'ont pas posé ce problème.
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2017 (17:14 PM)
      on pose souvent la question de savoir s'il y a vraiment une justice independante au senegal? and you really don't need to scratch your head for the response! il suffit juste de regarder la photo! regardez cette photo qui montre le president macky entouree des juges du conseil superieur de la magistrature! il ne peut y avoir de justice independante sans la separation effective des pouvoirs! or, les pouvoirs executif, legislatif et judiciare dans ce pays ne sont pas separes! c'est macky, chef de l'executif qui a choisi et installe niasse au parlement! c'est ce meme macky qui est aussi president de ce conseil superieur de la magistrature! alors vous devriez pouvoir tirer les conclusions qui en decoulent vous-memes! it's that simple and straightforward!
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2017 (18:36 PM)
      aperiste,tu as peur de quoi,que la justice prenne son indÉpendance,cette nouvelle gÉnÉration de magistrats avec teliko en tete va s'affranchir de l'executif qui manipule la justice.
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2017 (19:35 PM)
      ce sont ceux qui s'étonne de l'attitude de ces magistrats qui posent problème, ne sont-ils pas issus du système laïc qui a former des êtres dangereux sans foi ni loi? faut -il rappeler le but de celui:
      "naufrage de la foi
      pour découvrir la vérité, il faut aller plus loin que ces rodomontades de tribune, bien sûr.
      pénétrons plus en avant dans la pensée profonde et secrète de certains hommes politiques de ce temps.
      c’est l’inspecteur dequaire grobel qui déclare en 1896 : « le but de l’école laïque n’est pas d’apprendre à lire, à écrire et à compter, c’est de faire des libres-penseurs .
      l’école laïque n’aura porté ses fruits que si l’enfant est détaché du dogme, s’il a renié la foi de ses pères.
      l’école laïque est un moule où l’on jette un fils chrétien (aujourd’hui musulman )et d’où s’échappe un renégat. »
      c’est jules ferry écrivant ! « nous voulons organiser l’humanité sans dieu. »

      "
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2017 (19:35 PM)
      ce sont ceux qui s'étonne de l'attitude de ces magistrats qui posent problème, ne sont-ils pas issus du système laïc qui a former des êtres dangereux sans foi ni loi? faut -il rappeler le but de celui:
      "naufrage de la foi
      pour découvrir la vérité, il faut aller plus loin que ces rodomontades de tribune, bien sûr.
      pénétrons plus en avant dans la pensée profonde et secrète de certains hommes politiques de ce temps.
      c’est l’inspecteur dequaire grobel qui déclare en 1896 : « le but de l’école laïque n’est pas d’apprendre à lire, à écrire et à compter, c’est de faire des libres-penseurs .
      l’école laïque n’aura porté ses fruits que si l’enfant est détaché du dogme, s’il a renié la foi de ses pères.
      l’école laïque est un moule où l’on jette un fils chrétien (aujourd’hui musulman )et d’où s’échappe un renégat. »
      c’est jules ferry écrivant ! « nous voulons organiser l’humanité sans dieu. »

      "
  2. Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (17:03 PM)
    A LA PANAPRESS, LES EMPLOYÉS SONT A TROIS MOIS SANS SALAIRES :fbhang:  :fbhang:  :fbhang: 
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (17:22 PM)
    Mais il intervient quand dans les nominations. D'où le manque d'indépendance de cette magistrature, n'est-ce pas le Ministre?.  :question: 
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (17:42 PM)
    Réitérons confiance à notre justice et demandons au magistrat de penser sérieusement aux litiges successorales qui durent advitum eternum au préjudice des héritiers et au grand dame des liquidateurs et Administrateurs provisoires qui deviennent profitardes.



    Les magistrats doivent rendre service à la justice et aux mémoires des défunts en protégeant leurs bien contre ces liquidateurs véreux et sans âmes



    Sachant que la mort n'épargne personne aller contre ce fléau c'est préserver pour l'éternité l'après vie de chaque être humain quelque soit son grade et son statut car tous retourneront vers Dieu
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (18:37 PM)
    Ce qui etonne c'est que l'assemblee nationale est totalement absente de ce debat.

    L'independace des magistrats doit faire l'objet de garantie d'une loi.

    C'est a l'assemblee de faire cette loi et de la garantir.
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (18:48 PM)
    Le Président et les députés sont élus pour un mandat renouvelable.

    Qui élit ou nomme les magistrats ?

    Le peuple???

    Sont ils vraiment indépendants des nombreuses pressions Non liées à l'exécutif ???

    Salam
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (00:28 AM)
    En tout cas quant j etais plus jeune j estimais les magistrats,mai maintenant ..........keep kou bokci gny djitee reewmi buma yalla mayee lima beug xamci nitt sax roussnako.
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (00:28 AM)
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (02:36 AM)
    TOUS LES SÉNÉGALAIS SAVENT QUE NOTRE JUSTICE N'EST PAS INDÉPENDANTE DU TOUT, LES MILITANTS DE BENNO AUSSI.

    AUCUN PAYS NE S'EST DÉVELOPPÉ AVEC UNE JUSTICE AUX ORDRES.

    LE PARQUET NE DOIT PLUS DONNER DES ORDRES ÉCRITS AUX JUGES ET MAGISTRATS A APPLIQUER.

    L’INAMOVIBILITÉ DES MAGISTRATS DOIT ETRE EFFECTIF AU PLUS TARD EN FIN JANVIER.

    LA REFORME DE LA COUR SUPRÊME DOIT ETRE EFFECTIVE AU PLUS TARD DANS 3 A 5 MOIS.

    LES PROCUREURS DOIVENT DÉFENDRE LE DROIT ET LA RÉPUBLIQUE.

    LEUR POUVOIR DOIT ETRE REVU COMPLÈTEMENT A LA BAISSE. ILS NE DOIVENT PLUS POUVOIR ENVOYER QUELQU'UN EN PRISON, TANT QU'IL DÉPEND DU POLITIQUE.

    LE CORDON OMBILICAL DOIT ETRE COUPER ENTRE EXÉCUTIF ET JUDICIAIRE, LE PRÉSIDENT NE DOIT PLUS Y PRÉSIDER QUOIQUE CELA SOIT.

    LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL, DONT TOUS LES 7 MEMBRES SONT NOMMES, SANS AUCUNE HONTE, PAR LE PRÉSIDENT DOIT ETRE DISSOUS ET REVU. LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE EN NOMME 2, LE PRÉSIDENT DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE 1, 1 SERA NOMMES PAR L'OPPOSITION A L’ASSEMBLÉE NATIONALE PAR LE PRÉSIDENT DU GROUPE PARLEMENT LE PLUS GRAND , LES MAGISTRATS NOMMENT 1, LES AVOCATS NOMMENT 1, LES PROFESSEURS DE DROIT EN NOMMENT 1. IL FAUT QUE TOUTES LES DÉCISIONS PASSENT AVEC UNE MINORITÉ DE BLOCAGE A 2 VOIR 3.

    IL FAUT DÉMOCRATISER CE PAYS ET VITE AVANT QU'IL N'IMPLOSE. LA DÉMOCRATIE VA OBLIGATOIREMENT AVEC UNE JUSTICE INDÉPENDANTE.

    Le décret qui prolonge le travail de certains magistrats doit être immédiatement abrogé, les retraités doivent prendre leur pension. Sinon, tous les autres corps vont demander ces faveurs sans aucun fondement juridique.

    MAGISTRATS, AIDEZ CE PAYS A SE DÉVELOPPER. LA BALLE EST DANS VOTRE CAMP. L'APPLICATION DES MESURE DÉPENDRA DE VOTRE FORTE MOBILISATION. REDOREZ L'IMAGE DE CE CORPS TERNIE PAR LES POLITIQUES...



    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (08:39 AM)
    le président peut nommer des magistrats à mon avis ceci n'est pas le probleme la justice qu'elle soit indépendante ou pas il faut que les juges soient intègre ,vertueux, responsable

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR