Lundi 09 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Justice

Pourvoi de Khalifa Sall : La Cour suprême rejette la demande de renvoi du procès

Single Post
Pourvoi de Khalifa Sall : La Cour suprême rejette la demande de renvoi du procès

La Cour suprême se penche depuis ce matin, jeudi 20 décembre, sur le pourvoi de Khalifa Sall, dont la condamnation en première instance, dans le cadre de l’affaire de la Caisse d’avance, a été confirmée en appel.
L'audience est ouverte vers les coups de 11 h 15 avec une bataille de procédure entre la défense et la Ville de Dakar d'une part et d'autre part l'Etat et le président de la Chambre. Au menu : les demandes de jonction de tous les recours de Khalifa Ababacar Sall et de renvoi.
Le Président a joint une partie des recours, mais n'a pas accepté le renvoi. Pour dire donc que le procès se poursuit.
L’audience est suspendue pour 30 minutes.


Article_similaires

30 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2018 (12:12 PM)
    tout le monde connait deja la decision du juge: le volonte demacky sall

    ecarter khalifa des elections

    • Auteur

      Un Citoyen

      En Décembre, 2018 (12:16 PM)
      chers juges, ne soyez pas au service d’un couple !
      par mamadou mouth bane


      nous avons l’habitude la rengaine : «la justice est dite au nom du peuple». et pourtant, au sénégal, jamais l’écrasante majorité du peuple n’est d’accord sur les décisions rendues par la justice. n’est-elle donc pas dite «au nom d’une partie du peuple» ? ce petit peuple aux affaires… les juges ont la mission de trancher les conflits entre les humains. ils rendent justice. c'est une mission divine, dédiée aux humains, pour bâtir une société où règne la justice sociale, en attendant le jugement dernier. ce jour où allah l'unique, l'eternel, mettra fin à tous les pouvoirs dérivés pour incarner, à lui seul, l’authenticité de la justice, devant nos actes bons ou mauvais sur terre. nul n’échappera à cette justice divine sans recours, ni appel, ni rabat d’arrêt, parce que juste. il s’agit là de l’ultime jugement, les juges de ces tribunaux terrestres, eux-mêmes, ôteront leur robe pour se faire juger.
      de mauvais juges, au service du clan de laurent gbagbo, ont brûlé la côte d’ivoire en inventant «l’ivoirité», uniquement pour mettre à l’écart l’homme qui préside aujourd’hui aux destinées de ce pays. dieu n’est-il pas juste ? au sénégal, cette même justice est activée pour écarter karim wade et khalifa sall de l’élection présidentielle. cela passera d’abord par la destruction éhontée de leur casier judiciaire. et la justice, et l’administration seront mises à contribution dans ces sales besognes.

      oh chers juges !
      ils ont condamné mamadou dia, parce que senghor le voulait. ils ont plusieurs fois envoyé l’opposant me abdoulaye wade à rebeuss, parce qu’abdou diouf l’avait voulu. karim wade, khalifa sall, aïda ndiongue, abdoul aziz diop, omar sarr, samuel sarr, bamba fall, barthélémy dias, sidy lamine niasse, imam alioune ndao etc… ont été injustement privés de liberté parce, que tout simplement, le roi yorouba macky sall l’a voulu. chers juges, macky sall a-t-il payé vos études ? au nom de quoi les juges acceptent-ils toujours de suivre le chemin indiqué par le régime en place, corrompu soit-il ?
      la justice aux ordres n’est pas une nouveauté au sénégal, les «dossiers signalés» ont toujours existés, c’est-à-dire ceux gérés et surveillés comme du lait sur le feu par le palais. finalement, l’indépendance de la justice n’est rien d’autre qu’une question de responsabilité personnelle, pour chaque juge appelé à dire le droit. aucun juge ne doit accepter d’être à la solde d’un chef d’etat en exercice, appelé demain à quitter le pouvoir. même dans un royaume, le juge doit être jaloux de son indépendance. sa naissance, son éducation et son honneur doivent le lui exiger…
      chers juges, vous êtes devenus magistrats par votre mérite personnel, mais aussi par le sacrifice de vos parents qui se sont investis depuis votre naissance pour que réussissiez. il vous revient alors de rendre la monnaie à votre pays, le sénégal, qui vous a formés. pour cela, vous devez vous mettre au service exclusif de la nation, du peuple, dans la dignité, sans accepter de subir l’influence d’un quelconque pouvoir politique, passager et finissant.
      depuis toujours, on a l’impression qu’au sénégal, les juges sont parrainés par les pouvoirs politiques. dans la pratique, il semble qu’il y a des juges pro-senghor, pro-diouf, pro-wade et pro-macky. la pertinence de cette remarque est à trouver dans tous les dossiers politico-judiciaires connus sous les anciens régimes, jusqu’à nos jours. depuis l’affaire mamadou dia, tous les dossiers à incidence politique ont été tranchés en faveur du pouvoir en place. si la justice est dite au nom du peuple, ce dernier rêve d’une justice qui échappe à tout contrôle de l’exécutif. des juges domestiqués par les politiques, volontairement dépendants et sous perfusion financière, ôtent à la justice toute sa crédibilité. le peuple aspire à une justice en dehors de toute pression et influence politique. vous avez indépendamment choisi de servir la justice, donc restez intègres et soyez au service unique de votre peuple et non du couple présidentiel.
      pour se faire réélire sans risques, macky sall compte, en amont, sur un coup de main intelligent de «ses» juges complices et d’agents de l’administration pour écarter ses adversaires les plus redoutables. karim wade a été condamné injustement par une juridiction qui viole les droits de la défense, dénoncée par toutes les organisations de défense des droits humains, ici et ailleurs, dans un procès sélectif, puisque 25 personnes ont été retenues pour rendre compte. par la suite, plusieurs parmi ces derniers ont rejoint macky, et on ne parle plus de leurs dossiers. ainsi, la morale, l’équité et l’égalité devant la justice sont ensevelies sous le perron de la crei. par l’administration aussi, on cherche à écarter le candidat du pds. son dossier est sur la table du conseil constitutionnel, qui pourrait le mettre hors course, comme le souhaite macky sall. le contraire surprendrait. après le service commandé bien exécuté par les juges pro-macky, le président de l’apr a poussé le candidat du pds à l’exil. les juges, après le départ de karim vers le qatar, ont certainement dit : «tout ça pour ça ?».
      khalifa sall fera face, ce jeudi 20 décembre 2018, aux juges de la cour suprême, présidée par badio camara dont l’ingéniosité et la funeste clairvoyance ont participé à la mise à l’écart de karim wade. là aussi, point de miracle ne peut être espéré.
      la démission du juge ibrahima hamidou dème, celle de yaya amadou dia de la crei, le limogeage injustifiable et injuste du procureur spécial alioune ndao, les grimaces spectaculaires du coloré juge taifour diop sont des temps-forts malheureux dans la marche de la justice sénégalaise que les magistrats en exercice devraient corriger. si le peuple doute de l’impartialité des juges, c’est parce qu’il y a des faits concerts qui le prouvent.
      comme l’avait une fois déclaré idrissa seck : «il est facile de boire son thé, se laver et condamner une personne, sans avoir aucun compte à rendre». au sénégal, certains juges se jouent de la liberté des citoyens, surtout lorsqu’il s’agit d’un dossier politique. jamais les magistrats n’ont surpris les citoyens en prenant une décision qui va à l’encontre de la volonté du pouvoir en place. avant même la tenue du procès, on sait le verdict final, car tout dépend du camp où l’on est. les opposants vont en prison, les tenants du pouvoir ne sont jugés que lorsqu’ils le quittent. et encore !
      le 19 janvier 2019, le conseil constitutionnel se prononcera sur les candidatures de karim wade et de khalifa sall. dans les normes, rien ne devrait s’opposer à leurs candidatures, puisque leur condamnation n’est rien d’autre que la volonté politique d’un homme qui s’appelle macky sall, transformée en décision de justice. chers juges, préservez ce pays d’une calamité politique ! ne dites pas la justice au nom du président de la république, dites-la au nom du peuple. cela, pour garder toute votre dignité d’hommes, toute votre fierté, votre honneur et la reconnaissance de votre peuple. ne pensez pas aux strapontins illicites, ni aux privilèges ou avantages indus et passagers de ce bas monde. pensez plutôt à ce que les sénégalais retiendront de vous, le jour où vous ne serez plus en service. investissez-vous pour votre pays, pour avoir la reconnaissance du peuple, plus importante que celle d’un président de la république.
      c’est le lieu de saluer le juge kenyan david maraga. on se rappelle au kenya, le juge en chef david maraga, président de la cour suprême, avait délivré un verdict historique, annulant la victoire d’uhuru kenyatta et ordonnant l’organisation de nouvelles élections. contre toute attente, ce personnage très conservateur est devenu le visage d’un renouveau démocratique au kenya et sur le continent africain. au sénégal aussi, nous voulons des juges à l’image de david maraga et non des hommes en quête de carrière envieuse et au service du couple présidentiel…
      nous assumons fièrement et entièrement nos convictions sur le fonctionnement de notre justice décriée par le peuple et des juges, eux-mêmes libres. À eux de nous poursuivre pour offense aux magistrats, du moment que dans ce pays maintenant, boire du thé est même devenu un délit d'outrage aux magistrats.
      par mamadou mouth bane
    • Auteur

      Un Citoyen

      En Décembre, 2018 (12:16 PM)
      chers juges, ne soyez pas au service d’un couple !
      par mamadou mouth bane


      nous avons l’habitude la rengaine : «la justice est dite au nom du peuple». et pourtant, au sénégal, jamais l’écrasante majorité du peuple n’est d’accord sur les décisions rendues par la justice. n’est-elle donc pas dite «au nom d’une partie du peuple» ? ce petit peuple aux affaires… les juges ont la mission de trancher les conflits entre les humains. ils rendent justice. c'est une mission divine, dédiée aux humains, pour bâtir une société où règne la justice sociale, en attendant le jugement dernier. ce jour où allah l'unique, l'eternel, mettra fin à tous les pouvoirs dérivés pour incarner, à lui seul, l’authenticité de la justice, devant nos actes bons ou mauvais sur terre. nul n’échappera à cette justice divine sans recours, ni appel, ni rabat d’arrêt, parce que juste. il s’agit là de l’ultime jugement, les juges de ces tribunaux terrestres, eux-mêmes, ôteront leur robe pour se faire juger.
      de mauvais juges, au service du clan de laurent gbagbo, ont brûlé la côte d’ivoire en inventant «l’ivoirité», uniquement pour mettre à l’écart l’homme qui préside aujourd’hui aux destinées de ce pays. dieu n’est-il pas juste ? au sénégal, cette même justice est activée pour écarter karim wade et khalifa sall de l’élection présidentielle. cela passera d’abord par la destruction éhontée de leur casier judiciaire. et la justice, et l’administration seront mises à contribution dans ces sales besognes.

      oh chers juges !
      ils ont condamné mamadou dia, parce que senghor le voulait. ils ont plusieurs fois envoyé l’opposant me abdoulaye wade à rebeuss, parce qu’abdou diouf l’avait voulu. karim wade, khalifa sall, aïda ndiongue, abdoul aziz diop, omar sarr, samuel sarr, bamba fall, barthélémy dias, sidy lamine niasse, imam alioune ndao etc… ont été injustement privés de liberté parce, que tout simplement, le roi yorouba macky sall l’a voulu. chers juges, macky sall a-t-il payé vos études ? au nom de quoi les juges acceptent-ils toujours de suivre le chemin indiqué par le régime en place, corrompu soit-il ?
      la justice aux ordres n’est pas une nouveauté au sénégal, les «dossiers signalés» ont toujours existés, c’est-à-dire ceux gérés et surveillés comme du lait sur le feu par le palais. finalement, l’indépendance de la justice n’est rien d’autre qu’une question de responsabilité personnelle, pour chaque juge appelé à dire le droit. aucun juge ne doit accepter d’être à la solde d’un chef d’etat en exercice, appelé demain à quitter le pouvoir. même dans un royaume, le juge doit être jaloux de son indépendance. sa naissance, son éducation et son honneur doivent le lui exiger…
      chers juges, vous êtes devenus magistrats par votre mérite personnel, mais aussi par le sacrifice de vos parents qui se sont investis depuis votre naissance pour que réussissiez. il vous revient alors de rendre la monnaie à votre pays, le sénégal, qui vous a formés. pour cela, vous devez vous mettre au service exclusif de la nation, du peuple, dans la dignité, sans accepter de subir l’influence d’un quelconque pouvoir politique, passager et finissant.
      depuis toujours, on a l’impression qu’au sénégal, les juges sont parrainés par les pouvoirs politiques. dans la pratique, il semble qu’il y a des juges pro-senghor, pro-diouf, pro-wade et pro-macky. la pertinence de cette remarque est à trouver dans tous les dossiers politico-judiciaires connus sous les anciens régimes, jusqu’à nos jours. depuis l’affaire mamadou dia, tous les dossiers à incidence politique ont été tranchés en faveur du pouvoir en place. si la justice est dite au nom du peuple, ce dernier rêve d’une justice qui échappe à tout contrôle de l’exécutif. des juges domestiqués par les politiques, volontairement dépendants et sous perfusion financière, ôtent à la justice toute sa crédibilité. le peuple aspire à une justice en dehors de toute pression et influence politique. vous avez indépendamment choisi de servir la justice, donc restez intègres et soyez au service unique de votre peuple et non du couple présidentiel.
      pour se faire réélire sans risques, macky sall compte, en amont, sur un coup de main intelligent de «ses» juges complices et d’agents de l’administration pour écarter ses adversaires les plus redoutables. karim wade a été condamné injustement par une juridiction qui viole les droits de la défense, dénoncée par toutes les organisations de défense des droits humains, ici et ailleurs, dans un procès sélectif, puisque 25 personnes ont été retenues pour rendre compte. par la suite, plusieurs parmi ces derniers ont rejoint macky, et on ne parle plus de leurs dossiers. ainsi, la morale, l’équité et l’égalité devant la justice sont ensevelies sous le perron de la crei. par l’administration aussi, on cherche à écarter le candidat du pds. son dossier est sur la table du conseil constitutionnel, qui pourrait le mettre hors course, comme le souhaite macky sall. le contraire surprendrait. après le service commandé bien exécuté par les juges pro-macky, le président de l’apr a poussé le candidat du pds à l’exil. les juges, après le départ de karim vers le qatar, ont certainement dit : «tout ça pour ça ?».
      khalifa sall fera face, ce jeudi 20 décembre 2018, aux juges de la cour suprême, présidée par badio camara dont l’ingéniosité et la funeste clairvoyance ont participé à la mise à l’écart de karim wade. là aussi, point de miracle ne peut être espéré.
      la démission du juge ibrahima hamidou dème, celle de yaya amadou dia de la crei, le limogeage injustifiable et injuste du procureur spécial alioune ndao, les grimaces spectaculaires du coloré juge taifour diop sont des temps-forts malheureux dans la marche de la justice sénégalaise que les magistrats en exercice devraient corriger. si le peuple doute de l’impartialité des juges, c’est parce qu’il y a des faits concerts qui le prouvent.
      comme l’avait une fois déclaré idrissa seck : «il est facile de boire son thé, se laver et condamner une personne, sans avoir aucun compte à rendre». au sénégal, certains juges se jouent de la liberté des citoyens, surtout lorsqu’il s’agit d’un dossier politique. jamais les magistrats n’ont surpris les citoyens en prenant une décision qui va à l’encontre de la volonté du pouvoir en place. avant même la tenue du procès, on sait le verdict final, car tout dépend du camp où l’on est. les opposants vont en prison, les tenants du pouvoir ne sont jugés que lorsqu’ils le quittent. et encore !
      le 19 janvier 2019, le conseil constitutionnel se prononcera sur les candidatures de karim wade et de khalifa sall. dans les normes, rien ne devrait s’opposer à leurs candidatures, puisque leur condamnation n’est rien d’autre que la volonté politique d’un homme qui s’appelle macky sall, transformée en décision de justice. chers juges, préservez ce pays d’une calamité politique ! ne dites pas la justice au nom du président de la république, dites-la au nom du peuple. cela, pour garder toute votre dignité d’hommes, toute votre fierté, votre honneur et la reconnaissance de votre peuple. ne pensez pas aux strapontins illicites, ni aux privilèges ou avantages indus et passagers de ce bas monde. pensez plutôt à ce que les sénégalais retiendront de vous, le jour où vous ne serez plus en service. investissez-vous pour votre pays, pour avoir la reconnaissance du peuple, plus importante que celle d’un président de la république.
      c’est le lieu de saluer le juge kenyan david maraga. on se rappelle au kenya, le juge en chef david maraga, président de la cour suprême, avait délivré un verdict historique, annulant la victoire d’uhuru kenyatta et ordonnant l’organisation de nouvelles élections. contre toute attente, ce personnage très conservateur est devenu le visage d’un renouveau démocratique au kenya et sur le continent africain. au sénégal aussi, nous voulons des juges à l’image de david maraga et non des hommes en quête de carrière envieuse et au service du couple présidentiel…
      nous assumons fièrement et entièrement nos convictions sur le fonctionnement de notre justice décriée par le peuple et des juges, eux-mêmes libres. À eux de nous poursuivre pour offense aux magistrats, du moment que dans ce pays maintenant, boire du thé est même devenu un délit d'outrage aux magistrats.
      par mamadou mouth bane
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2018 (12:36 PM)
      même si la cour supreme réexamine son cas, le résultat sera le même, khalifa sall est coupable !
    • Auteur

      Indigné Comme Tout!

      En Décembre, 2018 (13:08 PM)
      mafabouts, "kilifahs" de ce pays, arrêtez macky sall et ses valets avant que le peuple le fasse lui-même!...
      karim et khalifa sall, candidats!...
    • Auteur

      Indigné Comme Tout!

      En Décembre, 2018 (13:08 PM)
      mafabouts, "kilifahs" de ce pays, arrêtez macky sall et ses valets avant que le peuple le fasse lui-même!...
      karim et khalifa sall, candidats!...
    • Auteur

      Indigné Comme Tout!

      En Décembre, 2018 (13:08 PM)
      mafabouts, "kilifahs" de ce pays, arrêtez macky sall et ses valets avant que le peuple le fasse lui-même!...
      karim et khalifa sall, candidats!...
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2018 (14:36 PM)
      c'est le temps de l'action. oui de l'action judiciaire pour écarter des candidats sérieux capables de remuer le fauteuil présidentiel.
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2018 (15:03 PM)
      khalifa sall qui dépose son dossier de candidature au conseil constitutionnel..
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2018 (15:05 PM)
      on aura tout vu. il est obligé de s'associer à karim wade pour gagner des voix !
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2018 (15:05 PM)
      khalifa sall a certainement voler les signatures du parrainage comme il a volé les sénégalais !
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2018 (15:05 PM)
      même si la cour supreme réexamine son cas, le résultat sera le même, khalifa sall est coupable !
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2018 (15:23 PM)
      que veux tu ?? il a été condamné sur la base de preuves et la condamnation confirmée donc c'est logique que la cours suprême confirme le tout vu que la procédure a été bien menée
  2. Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2018 (12:12 PM)
    Des prostituées intellectuels parmi les juges..
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2018 (12:39 PM)
      des juges pourvus de bon sens et connaissant leur métier à la perfection! on doit les soutenir ! khalifa sall est coupable et mérite la prison
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2018 (15:05 PM)
      je ne sais pas si vous avez remarqué cette coincidence plus que douteuse..
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2018 (15:05 PM)
      khalifa sall est un corrompu. ta place est derrière les barreaux ! et bientôt son ami karim viendra lui tenir compagnie !
    Auteur

    Paul

    En Décembre, 2018 (12:17 PM)
    Le peuple n est pas dupe le but c est de l eliminer, ainsi que karim , mais nous allons nous mobiliser tous derrieres sonko pour deloger ce dictateur du palais et la vengeance sera tres apre, bande de corrompus
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2018 (12:42 PM)
      le peuple n'est pas dupe en effet, les partisants fanatistes de sonko sont à des années lumières de la réalité! les sénégalais soutiennent la justice de leur pays car ils en ont confiance !
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2018 (13:11 PM)
      une justicequi rapatrie des voleurs ds des pays tiers au lieu de les mettre en prison
      mon cul cette justic!!! pays de merde justice de merde president de merde = choix disant intelectuel de merde
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2018 (12:18 PM)
    Des traîtres et hors la loi qui dirigent la justice sénégalaise!

    Trump n’a pas tort quand il parle de pays de merde
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2018 (12:45 PM)
      les personnes qui gèrent la justice sénégalaises sont plus qu'honnête, on peut lui faire entièrement confiance !
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2018 (12:21 PM)
    Tous derrière Sonko pour chasser et traduire en justice la Sall mafia qui dirige le Sénégal
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2018 (12:46 PM)
      ousmane sonko moy kou nieuk nakh bopam. sénégalais dou meusseu denk rewmi amateur. sonko dey fo, neu lire livraeum bobou ngeu khamni ak contradictions késsé leu. maitriserwoul dara ci li mou bindd. nioun beugueu niou kouy former wou 5 ans pour diang ni etat di fonctionner.
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2018 (12:22 PM)
    Tous derrière Sonko pour chasser et traduire en justice la Sall mafia qui dirige le Sénégal
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2018 (12:33 PM)
    Ce gars a pris ou pas l'argent ? C'est ce qui intéresse le citoyen, mais pas essayer d'utiliser des candidatures pour échapper à la justice. 1830 millions sur 5 ans c'est énorme dans ce pays qui manque de tout. Surtout que le sieur a avoué avoir trouvé ce système qu'il a continué. Donc si l'audit avait pu remonter à plus de 5 ans, donc jusqu'à 2009 date de son élection, on parlerait de près de 3000 millions qu'il a effectivement pris de l'argent des dakarois. Avec une telle manne, il est facile de faire le généreux et le bon.

    Vous voulez la justice ou voir encore un politicien s'en sortir en se payant notre tête par une candidature dont le seul véritable but est de bloquer la justice ? Dans les autres pays jamais il n'aurait été candidat à quoi que ce soit.
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2018 (12:33 PM)
    Donc un plus liticien n'est plus un citoyen ordinaire? Trop d'hypocrisie .Je vois d'ici les Soit disant ( Amis ) du maire qui lui souhaitent le pire mais crient avec les loups pour capter une certaine sympathie.Les opposants de ce pays sont nuls et aucune inspiration sinon des calculs politiciens et bientôt on verra avec la campagne au moment des chercher un candidat unique pour faire deux mandats.
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2018 (12:35 PM)
    Allez travailler c'est mieux que parler des choses que vous ne maîtriser pas, pourquoi les sénégalais aiment trop parler que de trop travailler? Vous êtes tous comme des perroquets ????????
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2018 (12:36 PM)
    Allez travailler c'est mieux que parler des choses que vous ne maîtriser pas, pourquoi les sénégalais aiment trop parler que de trop travailler? Vous êtes tous comme des perroquets ????????
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2018 (12:43 PM)
    toujours de demandes de renvois dilatoires depuis que ce proces a commencé ,il n'y apas d'acte d'un juge qui n'a pas fait l'objet de rec ours sans parler des demandes de envois interminables ,et tout cela dans un proces a commis des actes delictuels indiscutables ,et que l'ont traine dans tous les degres de juridiction ,on en est actuellement au niveau de la Cour Supreme et dejà on suppute un éventuel rabat d'arret mieux on ose se plaindre de l'empressement de juger cet homme mais de qui se moque t-on ? la triste realité pour ses souteneurs est que leur maire a commis l'irreparable ,on ne peut pretendre à de telles fonctions etatiques en se laissant prendre la main dans le sac .ces observations sont d'un citoyen senegalais sans parti ni parti pris mais qui ne supporte ni la manipulation ni les subterfuges .
    Auteur

    Sam

    En Décembre, 2018 (12:47 PM)
    Arrêtez d emmerdez les gens Khalifa est un citoyen comme tous les autres sénégalais il a lui même avoue ce dont on lui reproche arguant qu il pensait que c était une pratique normale;je ne soutiens aucun politique mais je suis pour des dirigeants qui montrent le bon exemple; ici au Senegal on veut une chose et son contraire; d autres sénégalais sont derrière les barreaux pour des faits moindres et personne ne plaide pour leur cause; comment pouvez voulez vous défendre un dirigeant qui a détourné des deniers publics sur le seul but que voulez de lui comme candidat; ouvrons les yeux et ne nous laissons pas manipuler par ces bandits de politiciens
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2018 (12:49 PM)
    Khalifa Sall est un corrompu. Ta place est derrière les barreaux !
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2018 (12:50 PM)
    Khalifa Sall aime se faire passer pour la victime en accusant le pouvoir d'instrumentaliser la justice. C'EST FAUX ! Khalifa Sall devrait accepter son sort et payer pour ses fautes !

    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2018 (12:52 PM)
    Khalifa et Karim ont non seulement des points communs, mais ils ont aussi le même destin : L'ECHEC et LA PRISON !

    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2018 (13:04 PM)
    Pourquoi donc l'on ne s'attaque à la justice que dans les procès des politiciens? Tous les jours la justice de notre pays rend des c dizaines de décisions on nom du peuple sénégalais sans qu'il n'y ait de commentaire. Les hommes politiques sont-ils donc intouchables? Soyons plus réaliste.
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2018 (13:56 PM)
     :emoshoot: Macky sall :fbhang: 

    Auteur

    Amadou

    En Décembre, 2018 (14:09 PM)
    L injustice dans un pays n epargne personne.Ce sont les simples citoyens qui payent le plus cher.Dire que il y a justice dans ce pays c est être vraiment un traître esclave de la première heure parceque même les juges l ont dénoncés .De vrais negro de merde.
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2018 (14:17 PM)
    Préparée vos cartes ,khalifa sera bloqué comme Karim. Moi khalifiste,je vote sonko.L'électorat de khalifa va basculer vers sonko,Barthélémy Diaz a montré la voie à suivre hier,vive sonko.
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2018 (14:17 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2018 (14:18 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2018 (14:18 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2018 (14:18 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2018 (14:18 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2018 (14:42 PM)
    Dieu fasse que les candidatures de Karim et de Khalifa soient rejetés. Comme ça, il y aura une unanimité autour de sonko.

    Une fois au pouvoir , j'espère que Sonko va dissoudre le Conseil Constitionnel et la Cour suprême pour les remplacer par d'autres juridictions indépendantes avec de réels pouvoirs.
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2018 (14:54 PM)
    je m'en fou, j'attends qu'il touche mon sonko
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2018 (15:03 PM)
    Allez envahir le tribunal, si non il va être condamné, vous parlez trop battez vous, vous avez peur allez boire votre thé, ce gouvernement ne connaît que la violence , il répondre par la violence, mettez vous dans la tête qu'on ne peut pas mettre toute la population de Dakar.
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2018 (15:06 PM)
    Ce n'est qu'une mise en scéne pour donner un sceau légale à l'invalidation du trés redouté candidat Khalifa Ababacar Sall .La décision est déjà prise de condamner ,il ne faut surtout pas compter sur ces juges beige-marron pour dire le droit .TOUT LE CROYANT SAIT 2 SUR 3 JUGES IRONS EN ENFER .
    Auteur

    Lemzo

    En Décembre, 2018 (15:26 PM)
    CE PROCÈS ME SEMBLE JOUE D'AVANCE, LA JUSTICE RISQUE D'EN SORTIR AFFAIBLIE A JAMAIS.

    CEUX QUI DONNENT CETTE PIÈTRE JUSTICE RÉPONDRONT DE LEURS ACTES.

    mon avis patriotique, mon président a grandement contribué à précariser la vie politique du pays.

    Il a passé trop de temps à chercher à éliminer des adversaires politiques en utilisant la justice et l'administration.

    Je reconnais que ce n'est pas très très fair Play.

    Mon président avait aussi exigé et obtenu du président wade la désignation d'une personnalité neutre pour superviser les élections et d'une cena neutre, autonome, consensuelle et indépendante pour les organiser.

    Il avait récusé aussi le ministre ousmane ngom et veut coûte que coûte maintenir aly gouye ndiaye, j’admets que cela n'est pas responsable.

    Je me dis souvent que mon président ne doit jamais faire moins que les présidents diouf et wade qui avaient réussi des élections libres, démocratiques, consensuelles et apaisées dans ce pays.

    Pour moi, le président ne doit pas sacrifier notre pays pour se maintenir au pouvoir.

    Il nous avait promis des valeurs, une rupture avec les magouilles, la modernisation de l’État, il doit le respecter.

    Mon problème est que parfois pour ne pas dire souvent, je suis obligé de défendre le contraire de mes convictions, comme beaucoup beaucoup de monde dans ce pays.

    L'HYPOCRISIE EST LA "VALEUR" LA PLUS PARTAGÉE DANS CE PAYS....

    Comprenez moi, je suis un ministre conseillé sans bureau, sans secrétaire, qui ne conseille personne du tout.





     :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2018 (16:00 PM)
    macky coumba tumbo abdoulaye sall incha alla onts auras ta peau salam
    • Auteur

      Djiban

      En Décembre, 2018 (16:13 PM)
      mais dans tout ça c'est la faute à qui ? mais à khalifa sall un grand commis de son rang va suivre deux garçons qui ne peuvent même pas laver proprement leurs guis bamba fall est diass fils khalifa sall ne devrait pas trahir le ps poir faire une fronde il ne peut pas utiliser la caisse d'avance ensuite pour combattre l'etat cette caisse d'avance est alimentée par le trésor il retourne faire la guerre à présent qu'il assume
    • Auteur

      Djiban

      En Décembre, 2018 (16:13 PM)
      mais dans tout ça c'est la faute à qui ? mais à khalifa sall un grand commis de son rang va suivre deux garçons qui ne peuvent même pas laver proprement leurs guis bamba fall est diass fils khalifa sall ne devrait pas trahir le ps poir faire une fronde il ne peut pas utiliser la caisse d'avance ensuite pour combattre l'etat cette caisse d'avance est alimentée par le trésor il retourne faire la guerre à présent qu'il assume

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email