Jeudi 06 Mai, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Justice

Procès imam Ndao : Les confessions d'Abu Yusuf, djihadiste présumé

Single Post
Procès imam Ndao : Les confessions d'Abu Yusuf, djihadiste présumé

Le procureur, Aly Ciré Ndiaye, s'est montré intraitable avec Momodou Ndiaye, alias Abu Yusuf, lors de l'interrogatoire. Le magistrat a davantage insisté sur la formation militaire que l'accusé a eue avant d'aller au Nigéria ou une fois en zones contrôlées par Boko Haram. "On nous montrait seulement comment manier les armes", a déclaré M. Ndiaye.

Ses propos devant le Juge d'instruction
Mais, le procureur de lui réitérer ses propos tenus devant le magistrat instructeur : "Vous aviez dit "Avant de partir au Nigéria je savais conduire et je disposais d'un permis. C'est pourquoi je n'ai eu aucune difficulté à apprendre à conduire les chars de combat légers. Les chars de combat blindés qu'on surnommait "Aina kountoum" je ne les ai pas conduits. Mais j'ai bien maîtrisé les leçons. J'ai également appris toutes les positions de tirs". Ndiaye s'est gardé de confirmer ces propos qu'il est censé avoir tenus face au juge d'instruction.

"On faisait comme les combattants de Boko Haram…"
Mais, quand l'armée nigériane bombardait les positions de Boko Haram, il confirme avoir dit qu'il se protégeait comme le faisaient les combattants de Boko Haram: "Pour nous protéger des bombardements, nous nous réfugions sous les armes en lisant le Coran car c'est ainsi que les combattants de Boko Haram le faisaient", dit-il.

Durant l'interrogatoire, Abu Yusuf a confirmé qu'ils étaient avec les combattants de Boko Haram. Il dit avoir assisté à 2 combats, mais qu'il n'avait pas vu de corps. Le procureur de lui préciser : "Pourtant c'est vous qui avez donné la liste des Sénégalais décédés au Nigéria dont Cheikh Ibrahima Dieng, Moussa Mbaye et autres". Et le prévenu, d'expliquer : "Cheikh Ibrahima est mort au cours de bombardements de l'armée nigériane.

"On ne pouvait quitter sans l'autorisation de Shekau"
Le Procureur a aussi demandé à Abu Yusuf, Pourquoi il lui était difficile de quitter le territoire de Boko Haram. "C'est parce que quand on quitte la zone on pouvait être appréhendés de l'autre côté par l'armée nigériane", indique-t-il. Mais aussi, "sans l'autorisation de Shekau, on ne pouvait quitter la zone", justifie-t-il. Et quand l'autorisation leur a été donnée, après que Matar Diokhané a parlé avec Shekau, ils ont pu quitter le territoire nigérian.

"Nous sommes allés chez l'imam Ndao au retour du Nigéria"
Et à leur retour, il confirme qu'ils sont allés chez l'imam Alioune Ndao, à Kaolack. "J'ai quitté avec Matar Diokhané et Ibrahima Diallo. Je confirme que nous sommes passés chez l'imam Ndao. Mais moi je ne l'ai pas vu. Moi j'y suis allé deux fois mais je ne l'ai pas vu. C'était à mon retour du Nigéria", a-t-il confessé. Avant de regretter avoir intégré ce réseau qui l'a mené au Nigéria.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email