Mercredi 27 Janvier, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Justice

(Urgent) La Cpi émet un mandat d'arrêt contre Charles Blé Goudé

Single Post
(Urgent) La Cpi émet un mandat d'arrêt contre Charles Blé Goudé

La Cour pénale internationale (Cpi) a émis un mandat d'arrêt international contre Charles Blé Goudé, ci-devant leader des jeunesses du Front patriotique ivoirien (Fpi) de Laurent Gbagbo. L'annonce est de France 24 qui reprend un communiqué de la juridiction internationale. Rappelons que Charles Blé Goudé est actuellement emprisonné en Côte d'ivoire. Il devrait logiquement être extradé par son pays pour être jugé devant la Cpi, comme ce fut le cas pour l'ex président ivoirien, Laurent Gbagbo.



20 Commentaires

  1. Auteur

    Vu...

    En Octobre, 2013 (11:07 AM)
    ... IL VA APPRENDRE à VOIR LE MONDE D'UN AUTRE ANGLE...



    ... :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun: 
    • Auteur

      Xeme

      En Octobre, 2013 (11:25 AM)
      pour sûr que la cpi n'émettra jamais de mandat contre bush, obama, sharon ou natanyahu. nous, nous n'attendons que la décision africaine de sortir de la cpi.
    • Auteur

      Nanu

      En Octobre, 2013 (15:45 PM)
      bush devrait etre le chef de file a la cpi, suivi de ariel sharon. god damn usa and israel
  2. Auteur

    Cpi

    En Octobre, 2013 (11:09 AM)
    cest bien mais on dirait que le CPI il ne lance des mandats que contre des africains. gbabgo, taylor, le president kenyan etc.... fautifs ou pas ya pas que les africains
    • Auteur

      Lebaolbaol

      En Octobre, 2013 (12:59 PM)
      quel alibi ! une vraie waderie ! si les presidents africains sont les seuls qui bombardent leurs ppulations ! comment voulez vous qu'il n'y ait que des africains qui sont envoyès à la cpi ? ne faites pas l'idiot ,ce raisonnement d' abdoulaye wade est trop facile et bidon...........il y a aucun president de l'occident qui envoie des bombes dans les marchès de leurs pays comme l'avait fait gbagbo.
    • Auteur

      @baolbaol

      En Octobre, 2013 (16:07 PM)
      dis moi, un meurtre que tu commet chez toi, est il plus grave que celui que tu commets chez le voisin?
    Auteur

    Enfantin!

    En Octobre, 2013 (11:23 AM)
    Que la Cpi arrête ses enfantillages et lance ses mandats d’arrêt contre les com-zones et les assassins de Duekoue!

    Le bon sens refuse le respect à une Cour aussi sélective!
    Auteur

    Moi

    En Octobre, 2013 (11:45 AM)
    RAZ LE CUL DE CETTE JUSTICES DES VAINQUEURS
    Auteur

    Diamisto

    En Octobre, 2013 (11:50 AM)
    c'est de la merde,ou sont les com zones kone zakaria,commendant fofié,wattao,cherif ousmane et les autres,il faut que la cpi arrete ça,c'est de la farce ou va l'afrique,ces gens se moquent des afrcains honte a vous

    Auteur

    Adji

    En Octobre, 2013 (12:03 PM)
    Pas de jeux poids deux mesures. Les rebelles diriges par Ouattara et Soro ont tué des milliers de personnes à Bouake et partout dans l'Ouest de la Côté d'Ivoire. Ils ont rendu beaucoup de personnes orphelins et veuves. Qu'est ce qu'on doit faire d'eux ? Doit on laisser ça pour pertes et profits ? Il faut rendre justice à tous ces morts qui n'avaient rien demande à quelqu'un. Wassalam
    Auteur

    Les Amis De Sarkochient

    En Octobre, 2013 (12:10 PM)
    Pendant les massacres du printemps 2011, des dizaines de villages et de quartiers Wé ont été pillés et incendiés, pas seulement à Duékoué. Les forces armées du "Président élu et reconnu par la communauté internationale" ont ciblé les personnes appartenant à l'ethnie guéré, appelés aussi Wé, y compris des enfants de moins de 5 ans (Le Monde). Le bilan de ces massacres est très variable selon les sources :









    Gouvernement d'Allassane Ouattara : 152 morts (Sidiki Konaté,AFP 4 avril 2011)

    ONU : 944 morts dans l'ensemble du pays wé dont 341 wés, 505 morts à Duékoué dont plus d'une centaine tués par les forces pro-gbagbo.

    Croix-rouge : 867 corps enterrés par la croix-rouge à Duékoué

    Caritas (ONG catholique) : "un millier de tués à Duékoué"

    Nouvel observateur (mai 2011) : 1000 à 2000 morts à Duékoué

    Notre Voie (journal anti-Ouattara) :1800 tués à Duékoué, 2700 tués dans l'ouest ivoirien

    Auteur

    Les Amis De Sarkochient

    En Octobre, 2013 (12:20 PM)
    Contrevérités du camp Ouattara à la Cpi / des Crimes ex-rebelles : les faits qui rattrapent le pouvoir ivoirien à La Haye























    R

















    Hier mercredi 20 février 2013, au deuxième jour de l’audience de confirmation ou d’infirmation des charges contre le Président Gbagbo, Me Altit a seulement mis un pied dans le plat que déjà, dans la cour de Ouattara, on commence à trembler. Car là-bas, il y a beaucoup de choses au placard qu’on ne voudrait pas montrer au monde. L’homme de droit qui ne parle que sur des faits, a énuméré quelques cas du film de Frankenstein ou de la messe à Halloween que les ivoiriens vivent depuis 2002, par la faute d’un homme qui veut forcement faire main basse sur les richesses de la Côte d’Ivoire avec le soutien de l’Occident. Ce qui met à nue, la partialité grotesque de la Cpi dans cette affaire. «Depuis le déclenchement de la crise postélectorale en Côte d’Ivoire, explique Me Altit, le Procureur n'a cessé de proclamer tous les auteurs de violences, quelques que soient leur camp. Mais ici, ne se trouve que le Président Gbagbo. Pourquoi ?» Une question cruciale à laquelle ne répondra certainement pas Fatou Bensouda, car elle n’a pas d’arguments. Elle est poussée dans le dos par la mafia capitaliste occidentale qui veut voir le Président Gbagbo à la Cpi, loin du pouvoir Ouattara. «Tout se passe, ajoute alors Me Altit, comme si le Procureur avait été convaincu, dès le début, qu'il n'y avait qu’un seul responsable au drame ivoirien». Alors que le sang ne fait que couler en Côte d’Ivoire pendant que Gbagbo qu’on accusait de tous les péchés d’Israël est à la Cpi. En réalité, il n’y a qu’un seul camp qui ne fait que tuer en Côte d’Ivoire depuis septembre 2002. Et ces hommes sont connus de tous comme le dit encore Me Altit. «Ils sont bien connus, ceux qui ont mis en coupe réglée le Nord... massacré des gendarmes à Bouaké... Ils sont connus de tous, ceux qui depuis le 19 septembre 2002, pratiquent le pillage... font du viol systématique... utilisent les mercenaires et les Dozos pour terroriser la population...» Crache encore l’avocat français. Il n’invente rien. Ce sont des faits. Tout le monde, avec en premier lieu les parrains de Ouattara, savent comment le nord a été pillé par Soro et ses hommes. Les braquages des agences de la Bceao à Korhogo, Bouaké et Man sont encore là. Le coton, l’anacarde, le café, le cacao, le bois…continuent d’être d’ailleurs pillés par cette armée rebaptisée Frci par Ouattara. Un véritable massacre a été fait à l’Ouest de la Côte d’Ivoire au vu et au su des forces françaises et onusiennes. Les Dozos, une dangereuse milice fait désormais partie des forces de sécurité en Côte d’Ivoire. Il y a donc de quoi à s’interroger. «Alors pourquoi ne sont-ils pas là? D'autres sont des hommes politiques de premier plan et ne se cachent pas. L'un est préfet, l'autre dirige l'armée, un troisième le Gspr, l'autre la Garde républicaine, l'autre les Forces spéciales. Ils sont cités dans les rapports des Nations Unies, d'Amnesty International (...) du Département d'Etat américain...» En fait, une grande humiliation pour la Côte d’Ivoire qui a pourtant formé de valeureux soldats. Elle voit ainsi, son armée aux mains de chefs de guerre. Ouattara avait dit qu’il avait les hommes pour diriger la Côte d’Ivoire. La Côte d’Ivoire n’a jamais pensé qu’il ferait de Ben Laden, un préfet de région.

    Auteur

    Loft

    En Octobre, 2013 (12:27 PM)
    Non Blé Goude Charles doit rester en Cote d'Ivoire pour y être jugé, c'est trop d'honneur que de l'envoyer a la Haye!

    A la Haye, il aura une bonne bouffe et de très bons soins: qu'il reste a Abidjan , souffrir la martyr, le traumatisme qu'il a fait souffrir a beaucoup lui et ses faux types de patriotes!
    Auteur

    Les Amis De Sarkochient

    En Octobre, 2013 (12:28 PM)
    en novembre 2010, l’élection présidentielle va se dérouler en présence de nombreux observateurs internationaux. A l’issue de cette élection, le Président Gbagbo se verra proclamer vainqueur par le conseil constitutionnel ivoirien. Devant le refus, de son adversaire, de reconnaître sa défaite, le Président ivoirien légaliste et attaché à la paix proposa le recomptage des voix comme ce fut le cas aux USA en 2000 et en Haïti en 2010; Ouattara Alassane, soutenu par les puissances occidentales telles la France de Sarkozy, les USA d’Obama, et même l’ONU, engagea plutôt une guerre ouverte pour tuer les ivoiriens et chasser Gbagbo du pouvoir. Ainsi, la rébellion aidée de mercenaires de la sous-région, de l’ONUCI, de la Licorne attaquait-elle sur tous les fronts; le résultat fut très macabre.



    Le commando invisible tua de nombreux civils dans le quartier d’Abobo. On se souvient des morts du village d’Anonkoi-kouté, du génocide des wè à Duékoué qui fit environ deux milles morts, de l’assassinat à Yamoussoukro du français, Philippe Rémond admirateur du Président Gbagbo, de l’assassinat du Colonel Major Gohourou Babri, porte-parole de l’armée loyaliste, par un sniper français posté sur le toit du domicile de l’ambassadeur de France voisin de la résidence du Chef de l’Etat ivoirien, les tueries de nombreux patriotes devant la résidence du Président de la République.



    Ces morts par milliers sont le résultat de la guerre déclenchée par Sarkozy, Choï et Ban Ki Moon de l’ONU, Obama, le couple Soro-Ouattara, les rebelles pompeusement dénommés FRCI, les mercenaires de Compaoré, pour imposer Ouattara au pouvoir en Côte d’Ivoire. Ce sont donc les vrais auteurs des crimes de guerre, des crimes contre l’humanité, et du génocide Wè perpétrés en Côte d’Ivoire. Ils doivent donc tous être traduits devant la CPI.

    Auteur

    Les Amis De Sarkochient

    En Octobre, 2013 (12:32 PM)
    Voilà des personnes de plusieurs nationalités qui se sont coalisées pour attaquer la Côte d’Ivoire de Gbagbo et qui ont commis les pires atrocités, lesquelles continuent aujourd’hui encore car c’est quotidiennement que la presse rend compte des tueries et exactions de dozos et autres FRCI. Les vrais criminels de cette guerre ivoirienne sont toujours en liberté et même pour certains ont reçu de la promotion. Aucun Procureur de la CPI n’a, à ce jour, jugé utile de poursuivre ces grands criminels, et pourtant les preuves abondent. Il suffit d’engager les procédures pour découvrir les faces hideuses des bourreaux des populations ivoiriennes.





    A commencer par Chirac qui a suscité et organisé cette rébellion. Il y a aussi Compaoré qui a formé et entretenu sur son territoire les rebelles ivoiriens. Doivent être aussi traduits devant la CPI, le couple infernal Ouattara-Soro, les chefs de la rébellion, tous les commandants de zones rebelles pour les nombreux crimes dont certains ont été commis par étouffement de femmes, d’hommes et d’enfants dans des containers exposés au soleil brûlant.



    Ne doit manquer sur cette liste noire Sarkozy qui a déclenché la guerre post-électorale au cours de laquelle ont été massacré au moins 3000 morts. Les bourreaux des ivoiriens sont aussi Choï, Obama, Ban Ki Moon qui ont refusé les résultats proclamés par le Conseil Constitutionnel de Côte d’Ivoire et surtout le recomptage des voix proposé par le Président Gbagbo pour préférer une guerre meurtrière contre les ivoiriens. La personne qui a déclenché cette hécatombe est incontestablement le Président de la CEI (structure administrative) Youssouf Bakayoko qui a trahi son serment en annonçant contrairement à la constitution des résultats erronés au QG de campagne Ouattara.



    Dans tous les cas, si les hommes refusent de condamner les vrais coupables, la justice de Dieu, elle, implacablement s’exercera un jour contre ces criminels et même contre ceux qui auront refusé de dire le droit. A coup sûr, les véritables coupables n’échapperont pas à la condamnation car l’histoire a de la mémoire et les générations à venir sauront distinguer les traîtres des patriotes.
    Auteur

    Poulo111

    En Octobre, 2013 (12:32 PM)
    La justice des vainqueurs! Oui la Cote d'ivoire a besoin d'un PUTSCH.
    Auteur

    Ditout

    En Octobre, 2013 (12:34 PM)
    Mettez les en prison à vie ,vous en avez le pouvoir! ils vous dérangent ! mais leur esprit demeurera et vous hantera jamais ce pays ne retrouvera la paix si c'est ainsi que vous considérez rendre justice !! jamais!
    Auteur

    Objective

    En Octobre, 2013 (12:44 PM)
    Pour emboîter le pas à "DRE" , EFFECTIVEMENT il n' y a pas que les africains qui jugés par la CPI

    , en plus des serbes il y a les cambodgiens Khmers rouges comme Khieu Samphan etc...

    il faut pas qu'on soit aveuglé par notre "africanité".

    Les africains auteurs de crimes contre l'humanité doivent répondre de leurs actes, car leurs 1ères victimes sont des africains comme nous.

    Mais je suis aussi d'accord que Bush, Sharon et autres doivent aussi être jugés.

    Auteur

    Lebaolbaol

    En Octobre, 2013 (12:59 PM)
    quel alibi ! une vraie Waderie ! si les presidents africains sont les seuls qui bombardent leurs ppulations ! Comment voulez vous qu'il n'y ait que des africains qui sont envoyès à la CPI ? ne faites pas l'idiot ,ce raisonnement d' Abdoulaye WADE est trop facile et bidon...........Il y a aucun president de l'occident qui envoie des bombes dans les marchès de leurs pays comme l'avait fait Gbagbo.
    • Auteur

      Soleil Dejustice

      En Octobre, 2013 (13:14 PM)
      informe bien toi tres bien avant d'abonder sur ce terrain tres glissant mon ami
    Auteur

    Antiniak

    En Octobre, 2013 (13:21 PM)
    LE VRAI PB DU SENEGAL EST LA PROLIFERATION DE CES NIAKS

    NIAK= DANGER NIAK= NON CIVILISES NIAK= AFRIQUE CENTRALE AUSTRALE + COTE D IVOIRE GHANA TOGO BENIN ETC



    SAHELIENS = CIVLISES ET RESPECTES DC CHASSONS CES NIAKS DU SENEGAL
    Auteur

    Lebaolbaol

    En Octobre, 2013 (13:23 PM)
    Pour charles blè coudè il merite la prison malgrè son charisme et sa gentillesse ! il a ete utilisè à fond par Gbagbo ......Mais charles tout seul c'est une personne integre et tres simpatique .....voilà son erreur ! il s est laissè utiliser par les politiques .....Maintenant que le vin est tirè il faut le boire c'est la loi de la vie !
    Auteur

    Bunker

    En Octobre, 2013 (13:45 PM)
    Le gouvernement ivoirien a dit que GBAGBO sera seul à être expédié à la CPI,tous les autres seront jugés en cote d'ivoire.
    Auteur

    Wakeur Serigne Fallou

    En Octobre, 2013 (15:39 PM)
    Nous informons à tous les musulmans et plus particulièrement aux talibés mourides qu’un site du nom de WAKEUR SERIGNE FALLOU est actuellement à leur disposition :

    Pour le consulter vous pouvez faire .

    WWW .SERIGNEFALLOU .ORG

    MERCI D’AVANCE

    Auteur

    Djiban

    En Octobre, 2013 (12:59 PM)
    Ok très bonne nouvelle pour blé coudé il faut punir ce fils de chien il a tué tous les fils de sont pays.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email