Vendredi 29 Mai, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Justice

Vol 63 bœufs à Touba : Amadou Ka encourt 3 ans de prison et 25 millions d’amende

Single Post
Vol de bœuf à Touba

Si le tribunal des flagrants délits de Diourbel se fie au réquisitoire du procureur de la république, alors Amadou Ka va devoir passer les trois prochaines années à la maison d’arrêt et de correction (Mac) de Diourbel. Berger de son état, Amadou Ka né le 17 mars 1984 à Podor, comparaissait, ce mardi, devant le tribunal de grande instance de Diourbel pour répondre des charges de vol de bétail portant sur 63 bœufs appartenant à Cheikh Dieng.

Les faits ont eu lieu courant 2018 dans la périphérie de Touba, à la veille de la célébration du grand Magal de Touba. Amadou Ka charge deux jeunes bergers, Adiéle Sow et Sidy Dia, respectivement âgés de 15 et 16 ans, de conduire le troupeau du sieur Dieng à un endroit où il devait les retrouver pour les revendre. Quand les deux gamins s’exécutent, il leur refile 80 000 Cfa. Mais fort heureusement, le propriétaire des bêtes réussit à mettre la main sur une partie de son troupeau volé, à savoir 35 bœufs.

Et quand Adiéle Sow et Sidy Dia sont arrêtés, ils ne se sont pas fait prier pour dénoncer Amadou Ka qui, devant la barre a tout nié en bloc. Mais il est très vite trahi et par les déclarations circonstanciées des deux garçons, et par les réquisitions faites auprès de la Sonatel qui ont retracé plus d’une vingtaine d’appels passés entre les trois.

Pour sa constitution de partie civile, Cheikh Dieng, par le biais de son avocat, Me Serigne Diongue, a réclamé à l’accusé 25 millions pour toutes causes et préjudices confondus. Quant au procureur, il a requis 3 ans de prison après avoir demandé la requalification des charges en association de malfaiteurs, complicité de vol de bétail commis la nuit. L’affaire a été mise en délibéré le mardi 16 juillet prochain.


liiiiiiiaffaire_de_malade

8 Commentaires

  1. Auteur

    En Juillet, 2019 (12:24 PM)
    où est fulbes?
    • Auteur

      Foulbés

      En Juillet, 2019 (12:35 PM)
      peulhs ! adultère, mensonge, vol ! c'est pourquoi el hadj omar foutyou tall, le toucouleur torodo, les jadis a combattus vivement ! ne confondez jamais "toucouleurs" et "peulhs" !
      @foulbés
    • Auteur

      Tba

      En Juillet, 2019 (12:41 PM)
      il faut arrêter ces histoires d'ethnies.

      le plaignant "cheikh dieng" est aussi originaire de walaldé au fouta malgré leur wolofisation suite à l'émigration des petits fils de weydé penda sall dieng en pays wolof (cayor, baol, saloum, walo, gandiole...) puis mariage avec les lignées maternelles wolof ....

      ces "fiertés" ethniques ne correspondent pas à la réalité historique du sénégal.
    • Auteur

      Dieng

      En Juillet, 2019 (18:34 PM)
      @tba
      les dieng de walaldé étaient des wolofs. c'étaient les farbas qui y ont été installés par le bourba doloff du temps où cette partie du fouta était une province du djoloff.
      les farbas diowol se nommaient diop, les farbas oréfondé ndiaye etc.
      le fouta était une province wolof. le professeur oumar kane, ancien doyen de la faculté des lettres et histoirien l'a d'ailleurs confirmé dans son "la première hégémonie peule du fouta toro...".
      dieng est purement wolof. ce nom n'est porté par aucun pular, en dehors du sénégal et il est porté à 90% par des wolofs.
      la mère de souleymane baal fait partie de ces descendants de farbas.
      les toucouleurs sont un mélange entre wolofs sérères et peul , parlant pular, d'om leurs noms "hal pular".
      ce n'est pas parce qu'un dieng, quelque part au fouta se dit pular que tous les diengs le sont. une hirondelle n'a jamais fait le printemps.
      le cousinage à plaisanterie des dieng (fall, gaye, diagne, niang, mbengue etc) renseigne bien que ce nom est purement wolof.
    • Auteur

      Tba

      En Juillet, 2019 (08:41 AM)
      c'est plus complexe que cela

      le fouta a été un bassin de brassage suite à la dislocation des empires du ghana puis du mali.

      beaucoup d'historien pense que les dieng viennent de diéné au mali suite à la conquête de tombouctou par le songaï.
      la mère de weydé (ancêtre commun de la plupart des dieng) est bien une toucouleur du nom de penda sall.
      le nom dieng n'est donc pas originairement wolof comme l'essentiel des noms "wolof".
      le wolof a plutôt été caractérisé par des lignées maternelles : tédiek (comme ndiadiane ndiaye et la plupart des barack du walo), mouyoye, gueth, diafougne, seye, gondiokh ...et que même ces lignées sont affiliées à d'autres ethnies.

      d'autres défendent q'il n'existe que de 2 noms typiquement wolof (ndiaye et diop) et que les tous les autres noms proviennent d'autres groupes ethniques proches (sérère, peul, socé, maure ...).

      il a eu une forte émigration des autres ethnies en pays wolof, c'est ce qui explique qu'elle est la langue de loin la plus parlée au sénégal.

      le livre de cheikh anta diop l'afrique noir précoloniale décrit bien le processus de formation des ethnies au sénégal.
      je pense que ce brassage historique des ethnies au sénégal depuis leur formation est garant de la cohésion nationale.
    • Auteur

      Mouss

      En Juillet, 2019 (16:13 PM)
      @tba
      ce que tu racontes n'a aucun fondement ni historique, ni linguistique.
      dire "la plupart des noms wolof proviennent des autres ethnies" est une affirmation purement gratuite. car la plupart des noms wolofs sont portés justement à plus de 90% par les wolofs eux-même.
      la mère de weydé dieng était une sall, dit-on. mais son père c'est moussé mboré dieng, un wolof. la légende cherche une origine à tout nom de famille. même les noms de famille ba , diallo, ont des origines qui peut n'avoir aucun lien avec ce qu'on appelle "peuls" aujourd'hui.
      ce que tu dis des wolofs s'appliquent aux toucouleurs. car toucouleurs n'est rien d'autres qu'un brassages de plusieurs ethnies (wolofs sérères, soninkés , peulsà=) parlant pular d'où le nom hal pular.
      amadou hampaté ba l'a confirmé, le professeur oumar kane étgalement.
      ndiaye et diop n'ont jamais été les premiers wolofs. ce sont les noms les plus courant, comme diallo et ba le sont des peuls. d'autres noms de famille comme fall, diagne, dieng, mbodj, mbaye, mboup, gueye etc. sont des noms typiquement wolofs ayant chacun une signification et une place dans la société wolof alors qu'ils n'en ont aucune ni dans la société hal pular, ni dans aucune autre.
      s'il y'a eu plusieurs migrations en pays wolof, cela n'a en rien changé dans la physionomie de la société wolof car jusqu'ici, ceux dont les parents sont venus habiter en pays wolof portent les noms prouvant leurs ancienne origine , noms qui se distinguent nettement des noms wolofs.
      le fouta lui-même a été une province du djoloff, ce qui explique que beaucoup de gens qui se disent actuellement hal pular ont des ancêtres wolofs et les noms de famille le prouvent suffisamment. des wolofs existent d'ailleurs toujours au fouta et y peuplent de nombreux villages.
      si les sénégalais parlent aujourd'hui majoritairement wolof, c'est bien parce que cette émigration en pays wolof sest accrue avec l'urbanisation.
      mais, encore une fois, les wolofisés se reconnaissent parfaitement par leurs noms de famille (les sene,sall, tall, faye, cissé, touré, ka wolof).
      ces wolofisés se distinguent des vrais wolofs dont les noms de famille sont connus et que j'ai évoqués plus haut.
      c'est pour prétendre que les wolofs ne sont pas majoritaires que certains véhiculent l'idée que la plupart des noms wolofs seraient d'autres ethnies alors que c'est absolument faux.
      la plupart des noms de famille wolofs ne sont portés que par des wolofs (sauf quelques 5% ) et ont une signification dans la société wolofs qu'ils n'ont pas dans les autres ethnies où ils sont portés par une infime minorité.
  2. Auteur

    Ben

    En Juillet, 2019 (12:34 PM)
    bon, il faut qu'il cite Makcy et compagnie à la barre .Si on lui avait rendu ses 400 000 du pétrole, il n'aurait peut être pas pensé à aller voler.

    Circonstances atténuantes, monsieur le Juge....
    Auteur

    En Juillet, 2019 (13:15 PM)
    encore eux
    Auteur

    En Juillet, 2019 (13:16 PM)
    3 ans seulement je croyais que l'on avait criminalisé les vols de bétails
    Auteur

    En Juillet, 2019 (13:57 PM)
    80000 cfa ?

    Transportez des barils c'est plus mieux ou des faux médocs c'est encore plus plus mieux !!
    Auteur

    En Juillet, 2019 (14:33 PM)
    SACC RE SACC REK C'EST GENS LA
    Auteur

    En Juillet, 2019 (18:17 PM)
    KA-SOW-BA
    Auteur

    Dieng

    En Juillet, 2019 (15:04 PM)
    @tba

    Ndiadiane ndiaye lui-même, selon certaines versions, ne serait pas le premier roi du djoloff. Un certain djoloff mbengue le serait. Les ndiaye seraient venus après.

    Donc limiter les noms de famille wolof à ndiaye et diop (sans nous dire de quelle origine seraient donc les nombreux autres noms wolofs - dieng, fall, diagne, mbow, mboup, mbaye, mbodji etc. presqu'uniquement porté, à quelques exceptions près, par des wolofs) pose vraiment problème.

    Les fall ont été les premiers lamanes du cadior et ils ont toujours régné sur le cadior à des époques où le nom diop n'a été associé à l'exercice d'aucun pouvoir dans la société wolof.

    Les wolofs d'origine maures sont bien connus. Ce sont les darmankos (diakhoumpa,, amar, sady , athie ).

    Quant aux diengs, à part quelque infimes minorité, tous ceux qui portent ce nom sont wolofs . Et le nom dieng a une place dans la société wolof où chaque nom a une signification sociale ou politique. Or, le nom dieng n'a aucune signification dans la société pular ou sérère. Ceux qui le potent dans ces sociétés ne savent même pas ce que dieng signifie.

    Dire que dieng vient de "djenné", c'est encore de la spéculation sans aucun fondement.

    Moussé (un prénom wolof) mboré dieng n'est même pas le premier dieng. Tout comme koli tenguala n'est sûrement pas le premier ba.

    C'est juste le premier dieng ayant une envergure telle qu'il a dépassé la postérité. Ndiadiane ndiaye que d'aucuns présentent à tort comme l'ancêtre des wolof n'est nullement le premier wolof. Les wolofs existaient bien avant ndiadiane nidaye.

    Que moussé mboré est épousé une toucouleur du nom de penda sall ne signifie rien du tout quant à l'appartenance du nom dieng à la société wolof.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email