Vendredi 07 Mai, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Médias

Chambre criminelle de Dakar : Bouba Chinois poursuivi pour assassinat, le fils d'un magistrat comparaît pour vols aggravés

Single Post
Bouba Chinois
La session de la chambre criminelle du tribunal de grande instance (Tgi) de Dakar débute le lundi 7 mars prochain. L'interrogatoire des accusés et la désignation des avocats commis d'office a eu lieu ce matin à la salle 4. Cette session sera présidée par le juge Ndary Diop, président de chambre au Tribunal de grande instance de Dakar, imam ratib de la mosquée de Thiaroye Azur. Quarante (40) affaires sont inscrites au rôle, dont 30 relatives au trafic de drogue, a appris Seneweb. Lors de cette présente session, deux dossiers intéressants seront jugés. 
Il s'agit de l'affaire Abdoul Aziz Diop, fils de l'ancien président de la Cour d'appel de Saint-Louis, Taïfour Diop, et de celle d'Aboubacar Sy alias "Bouba Chinois". Bouba Chinois, est un caïd affaibli par le poids de l'âge. Il a perdu l'usage d'un de ses yeux, bousillé par une balle tirée par un gendarme lors d'une course-poursuite. Issu d'une mère Vietnamienne et d'un père Toucouleur, il est surnommé "chinois" du fait de ses traits asiatiques. Il est l'un des premiers détenus à s'être évadé de la prison de Rebeuss et avait, pendant des années, donné du fil à retordre aux forces de sécurité. 

Il a été "l’ennemi public numéro un" avant la saga de la bande à Abatalib Samb alias Ino, de Pape Laye Fall et aujourd'hui de "Boy Djinné". Il a fait plusieurs séjours carcéraux et a comparu plusieurs fois devant les Cours d'assises de Dakar. Il a été détenu dans la quasi-totalité des prisons de Dakar : Ford B(prison des mineurs de Hann), Rebeuss, Camp pénal de Liberté 6, Cap Manuel. Aujourd'hui pensionnaire de la chambre 1 (la cellule des vieux) de la Maison d'arrêt de Rebeuss, il comparaîtra le 17 mars prochain pour assassinat. 

Quant à Abdoul Aziz Diop, le fils du magistrat Taïfour Diop, il sera jugé le 11 mars avec ses 4 coaccusés, Charles Rinaldo, Joachim Antonio Monteiro, Admison Robeiro Borges et Mass Sakho, pour vol en réunion, la nuit, avec effraction, usage d'armes, de violences et de véhicule, a appris seneweb. Le fils du magistrat et le nommé Mass Sakho avaient obtenu la liberté provisoire. Ce qui avait poussé leurs coaccusés maintenus à Rebeuss à dénoncer la mesure et à entamer régulièrement des grèves de la faim.


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email