Lundi 23 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Médias

PRESSE-REVUE:Le blocage des prix des loyers et d’autres sujets au menu

Single Post
PRESSE-REVUE:Le blocage des prix des loyers et d’autres sujets au menu

Le blocage des prix des loyers à Dakar, décidé par le gouvernement soucieux de répondre à une préoccupation majeure des habitants, tente de se faire une place dans le contenu des journaux reçus mercredi à l’APS, à côté d’autres.Le gouvernement a mis en place une commission chargée de la baisse du loyer à Dakar, comprenant notamment le député Iba Der Thiam, le consumériste Momar Ndao, le notaire Amadou Moustapha Ndiaye et le magistrat Assane Seck, a annoncé la Primature mardi. Selon un communiqué, la création de cette commission vise à "mettre en application la volonté du gouvernement", exprimée dans la Déclaration de politique générale du Premier ministre Aminata Touré, prononcée le 28 octobre dernier à l'Assemblée nationale. 

Cette commission a pour mission de faire des propositions au gouvernement en vue d'une réduction significative du coût du loyer notamment à Dakar et dans sa banlieue. La Primature, dans son communiqué, rappelle que le président Macky Sall a décidé de bloquer les prix des loyers pour une période de trois mois, en attendant que la commission dépose ses conclusions. Le président de la République a exprimé, le jeudi 13 décembre 2012en Conseil des ministres, ‘’sa vive préoccupation’’ par rapport à la cherté des coûts du loyer au Sénégal et en particulier à Dakar, et proposé la création d’une commission de régulation. ‘’Vers le dégonflement de la bulle immobilière’’, titre Le Populaire. 

A propos du blocage des prix décidé par le chef de l’Etat, Momar Ndaw, membre de la commission sur le loyer explique dans le journal : ‘’C’est pour éviter que, quand certains bailleurs auront l’information, qu’ils n’essaient pas de faire de la spéculation. (…) Donc le gouvernement a décidé de bloquer le prix du loyer. Sinon la baisse ne servira à rien, les gens vont augmenter de 100 pour baisser de 100, après on se retrouvera avec les mêmes tarifs’’. Selon Walfadjri, Macky Sall ‘’décrète le statut quo’’ sur le prix du loyer à Dakar et sa banlieue’’, tandis que pour Le Quotidien, ‘’l’Etat gèle les prix’’. Le journal du groupe Avenir Communication écrit à ce propos :

 ‘’C’est une évidence : le loyer constitue une véritable préoccupation sociale pour les populations laissées à elles-mêmes (…)’’. ‘’Depuis plusieurs années, les autorités politiques tentent de résoudre cette équation qui agrège considérablement le pouvoir d’achat des travailleurs. Placé en haut de son programme politique, le loyer, a poussé Macky Sall, à poser le premier acte, qui, espère t-on, permettra aux travailleurs d’avoir des fins de mois moins stressantes’’, écrit Le Quotidien. Le Soleil annonce aussi la mise en place d’une Commission qui va examiner les prix des loyers à Dakar et la décision du chef de l’Etat de bloquer les prix du loyer pour trois mois. 

Le journal gouvernemental met aussi en exergue l’accord de financement de 8, 5 milliards du Koeweït pour la réalisation de la route Touba-Linguère. L’accord a été signé entre le ministre des Affaires étrangères du Sénégal, Mankeur Ndiaye, et le directeur général du Fonds koweïtien pour le développement économique arabe, Abdulwahab Al-Bader, lors d’une cérémonie en présence Macky Sall. Le chef de l’Etat séjourne au Koweït dans le cadre du sommet Afro-arabe. Dans son édition du jour, le journal Enquête raconte l’accident de voiture qui a précipité le départ de la représentante-résidente du Fonds monétaire international (FMI) au Sénégal. 

Le quotidien titre : ‘’Après la mallette de Alex Segura, le traumatisme de Fischera, Dakar place maudite pour le FMI’’. ‘’Les raisons profondes de son départ n’ont pas été médiatisées. Il ressort en effet de nos investigations que c’est l’accident qu’elle a eu sur la route de Thiès, le 18 mai dernier, alors qu’elle était au volant, qui a été le catalyseur de sa décision de se retirer de Dakar’’, écrit Enquête. L’Observateur relate une ‘’affaire de grand banditisme’’ avec notamment ‘’une sale affaire d’escroquerie suivie de meurtre’’. ‘

’Escroc notoire, Nasrine Dagher a soutiré des centaines de millions à Monsieur H., riche homme d’affaires sénégalo-libanais avant d'+empoisonner+ le fils du plaignant, un de ses collaborateurs qu’il faisait passer pour un +Djinn+’’, écrit L’Observateur. Le journal ajoute : ‘’Un mandat d’arrêt international a été lancé contre elle , mais la Mauritanie qui l’avait arrêtée, l’a libérée récemment, faisant fi de l’ordonnance du Juge d’instruction sénégalais’’.

 OID/AD

Article_similaires

1 Commentaires

  1. Auteur

    Keng

    En Novembre, 2013 (10:43 AM)
    comment cette mesure sera -t-elle appliquée concrètement sur le terrain???

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR