Mercredi 23 Septembre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Médias

Réponse des journalistes à Macky Sall: " La presse n'invente pas de chiffres sur le nombre de contaminés ou de morts Covid-19"

Single Post
Réponse des journalistes à Macky Sall: " La presse n
Réponse du berger à la bergère. La Coordination des associations de la presse (Cap) s'est fendue d'un communiqué pour répondre au Président de la République, Macky Sall. En fait, le Chef de l'État a, hier jeudi 6 août, au cours du Conseil présidentiel sur l'évaluation du plan de riposte contre la Covid-19 au Sénégal, déclaré que la couverture médiatique sur la situation est "alarmiste". 

" Non, Monsieur le président, la presse n'invente pas de chiffres sur le nombre de contaminés ou de morts", ont fait savoir les journalistes. Ils ajoutent: "la Cap préfère croire qu’il s’est trompé de presse ou de pays. En effet, depuis le début de la pandémie, les médias se sont imposés un mot d’ordre allant même jusqu’à s’appliquer l’autocensure juste pour jouer leur partition dans «l’effort de guerre». 

Ces efforts ont été reconnus et soulignés par le ministre de la Santé et le corps médical. Au-delà de notre rôle d’informer juste et vrai, toutes les entités de la presse ont fait plus de la communication et de la sensibilisation". Ainsi, "nous attendions autre chose de vous mais pas ce reproche. Surtout que, Monsieur le président de la République, la presse n'invente pas le nombre de contaminés ou de morts. Elle s’en tient juste aux déclarations des autorités du ministère de la Santé qui sont diffusées en direct régulièrement sur toutes les chaînes, radios et sites sans contrepartie. Malgré tous ces efforts, la presse est encore royalement ignorée dans la distribution des fonds de la force Covid-19".

Toujours dans le document reçu, les membres de la Cap ont indiqué: " Le monde de la culture et les autres secteurs sont-ils plus méritants? Et pourtant depuis le déclenchement de la pandémie, les médias font partie des maillons de l’activité économique qui fonctionnent à plein régime. Les charges d’exploitation sont restées et ont même triplé pour certaines entreprises alors que les recettes ont fondu comme du beurre au soleil. Dans cette lutte contre la Covid-19, la presse est aussi engagée que les autres. Elle est le troisième chaînon après le personnel médical et les forces de sécurité".

Avant d'avancer :  "Nous nous sommes engagés dans cet élan patriotique et salutaire sans tenir compte du mépris et des brimades de votre gouvernement. Les locaux du journal «Les Échos» ont été saccagés et jusqu’à là aucun ministre n’a effectué le déplacement sur place. Depuis plus de six ans, notre maison de la presse est confisquée sans possibilité de concertations ou de dialogue pour trouver une solution. Pire encore, toutes les initiatives de reformes consolidantes de notre secteur sont bloquées, sabotées ou retardées". Mieux, soutiennent-ils, "depuis trois ans, le Code de la presse est en mode stand-by parce que l’Etat ne trouve aucun intérêt à adopter et faire voter les textes d’application. 

La loi sur la publicité est devenue une chimère. Pendant ce temps, nous les acteurs avons consenti pour une nouvelle Convention collective dont l'application pourrait hypothéquer la survie de beaucoup d’entreprises de presse". 
Pour conclure, la Cap a laissé entendre: "  Il peut y avoir des failles dans la couverture médiatique de la Covid-19 parce que toute œuvre humaine est perfectible mais il est tout aussi important que la première institution de ce pays accorde plus d’égard à un secteur qui est à l’agonie".

liiiiiiiaffaire_de_malade

16 Commentaires

  1. Auteur

    En Août, 2020 (12:35 PM)
    Les jrnalistes senegalais sont tous tres nuls et corrompus, a l'exception de quelques un.

    A BAS!
  2. Auteur

    Bilbo

    En Août, 2020 (12:53 PM)
    Mais les chiffres donnés tous les matins sont officiels et la presse reprend ses chiffres. C'est alarmant, puisque si on fait le ratio population/morts du covid, le Sénégal se situerait à la première place des morts du covid en Afrique subsaharienne. Si ce n'est pas alarmant qu'est ce qui est alarmant. La presse fait son job et conscientise les populations.
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2020 (15:11 PM)
      si la presse conscientise, alors pourquoi dit-on que personne n'est conscient de ce qui se passe?
    Auteur

    En Août, 2020 (12:54 PM)
    Le président a parfaitement raison cette épidémie a été dédramatise en Afrique et plus particulièrement au senegal. Notre situation épidémiologique n'est pas telle qu'on le prétend et sincèrement vous êtes en partie responsable même si personne ne doute de votre bonne volonté de bien faire .
    Auteur

    En Août, 2020 (12:55 PM)
    Faites votre travail et surtout ne trafiquez pas les chiffres . Informer c'est votre devoir même si on cherche à vous museler .

    Courage aux journalistes . .

    Auteur

    En Août, 2020 (13:00 PM)
    Non mahé c'est toi qui a gaté la sensibilisation depuis le début. Tu as envoyé double bouton boun prier à touba en pleine pandémie, tu serres la main de kara au moment ou les journalistes et citoyens responsables sensibilisaient sur le covid. tu ouvres les frontières pour faire entrer le virus. Maintenant tu cherches des coupables. coupables s'il y'en a tu es le seul responsable. Le pire tu vente un soit disant exception Sénégalaise dans le cadre de la lutte contre covid alors que tu n'a pris aucune mesure pour relever le plateau technique et mettre les médecins dans de bonne condition.
    Auteur

    En Août, 2020 (13:05 PM)
    Il faut démissionner car tu ne peux même pas diriger un parti, à plus forte raison un pays de 16 millions d'habitants. Vous nous avez abandonnés avec le virus et vous revenez nous fatiguez avec des sorties hasardeuses.
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2020 (14:59 PM)
      qu'il démissionne parsk tu es contre lui ? demal labou dji il sera la en 2035 inshallah
      en tt cas moi mom lay niane
    Auteur

    Abdallah Fall Gueye

    En Août, 2020 (13:09 PM)
    Serieux vous deconnez regarde les info en france Italie ou aux usa, on te parle de nombre d'infection, Cas grave, et nbr de guerrir. Mais au Senegal stigmatisation rek Cas communautaire Cas importé Cas dakar Cas touba c'est pas serieux du tout
    Auteur

    En Août, 2020 (13:26 PM)
    Presse ou paresse à vous de choisir. En tous cas il es temps de se remettre en question
    Auteur

    En Août, 2020 (14:57 PM)
    Le president par de vos titres a la merde il ne parle pas de chiffre sa prouve vos ânerie
    Auteur

    En Août, 2020 (15:16 PM)
    La presse dit qu'elle ne trafique pas les chiffres, mais qui lui a parlé de chiffres ? On vous parle d'exagération et de discours du chaos, des titres extravagants et propos apocalyptiques, alors qu'en vrai vous avez le temps de bien rire à l'écran et dans vos bureaux, de faire la fête chez vous et de bien vivre comme si de rien n'était et comme bon vous semble ! Et vous vous faites exprès de ne pas comprendre en parlant de chiffres, comment vous faire confiance encore après ça???
    Auteur

    Senegalais

    En Août, 2020 (15:34 PM)
    Le président le plus nul de monde
    Auteur

    En Août, 2020 (17:01 PM)
    Avec moins de 250 morts en plus de 5 mois d'épidémie, une certaine presse au service de politiciens sans envergure veulent installer l'idée que la Covid à fait une hécatombe au Sénégal . Le Président a parfaitement raison car certains veulent créer une panique dans la population pour des raisons politiciennes .Le Sénégal compte 13 morts/ million d'habitants alors que ce ratio est de 461 morts pour la France et près de 650 pour le Royaume-Uni .Tout compte fait, certaines maladies telle la malaria ont fait plus de morts que la Covid .
    Auteur

    Zeug

    En Août, 2020 (18:20 PM)
    La presse ne fait que son travail et donne que des chiffres officiels; le président n'a qu'à appuyer financièrement les organes de presse qui s'investissent et qui risquent même la sécurité de certains de leurs reporters. Qui était ce soir à la conf de presse du ministre Aly Ngouille Ndiaye pour informer les citoyens: la presse e peut être les forces de sécurité. Après les médecins et les forces de sécurité la presse est plus au front pour combattre la Covid 19.

    UN PEU DE RESPECT ET DE CONSIDERATION POUR CETTE PRESSE RESPONSABLE
    Auteur

    En Août, 2020 (22:52 PM)
    Macky est dépassé par les événements. Il se défausse sur la presse
    Auteur

    En Août, 2020 (23:01 PM)
    Le PR a raison

    Auteur

    Asse

    En Août, 2020 (23:17 PM)
    Si les journalistes et patrons de presse avaient ne serait ce qu'une once de dignité Macky SALL tourneraient la manque par sept fois avant de s'en prendre a eux. Dans la gestion de cette covid nous savons tous que les chiffres que vous rebondissaient sont fausses et pourtant vous n'osez le démontrez

    et le dénoncer. S'il y'a recrudescence c'est parce vous n'avez pas fait votre travail comme il se doit. Montrez aux sénégalais les difficultés qu'on les patients a être pris en charge par les centres de traitements. Et pourquoi dans le cas de cette pandémie tous les hôpitaux et centres de santé ne sont pas habilités a prendre en charge les malades du covid. Pourquoi vous dénoncée pas pourquoi vous n'enquetez pas pourquoi vous n'avez pas vos propres statistiques et vous contentée de transmettre bêtement les chiffres qu'ils communiqué sous prétexte que vous étés nourri par la fibre patriotique. Menteurs que vous etes. Vous avez la plus grosse part de responsabilité dans la mauvaise gestion de la pandémie. Et j'espère que les morts vous hanteront toute votre vie

    Et mieux que vous de très longues vies bande de laches

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email