Mardi 11 Août, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Médias

Yakham Mbaye Vs Syndicalistes : La guerre des plaintes au journal « Le Soleil »

Single Post
Yakham Mbaye Vs Syndicalistes : La guerre des plaintes au journal « Le Soleil »
On n'a pas fini d’épiloguer sur l’affaire « Madame Croquette », licenciée par le directeur du du journal Le Soleil Yakham Mbaye pour avoir « éternué ». En effet, l'heure  est actuellement aux plaintes au quotidien national Le Soleil. En effet le syndicat du journal, et le Directeur Général Yakham Mbaye, se sont portés plaintes mutuellement pour de diverses accusations.

Dans un communiqué qui nous est parvenu, la section SYNPICS du SOLEIL et le Syndicat des Travailleurs Libres du Soleil, affilié à la Cnts/Fc, informent avoir  constitué un  pool d’avocats et comptent déposer deux plaintes  contre le Directeur Général de la SSPP LE SOLEIL. 

Selon les deux syndicats, la première pour menaces de morts, entrave à la liberté du travail, intimidations et harcèlement moral sur ses membres.  Et la deuxième pour des faits de mauvaise gestion, abus de bien sociaux et conflits d’intérêt. 

Sur ce dernier point, explique  le document, des récentes révélations qui confortent des rumeurs informent que monsieur « chantre de la bonne gouvernance » a institué un système d'emplois fictifs.

Selon les syndicats,   il s'agit d'une part de son chauffeur personnel à qui il fait verser un salaire et d’une tierce personne "que les investigations permettront d'identifier dans les meilleurs délais".

«  Ces deux personnes perçoivent régulièrement, depuis un an, leurs salaires sans jamais travailler pour la SSPP Le Soleil et n’ont jamais mis leur pied dans l’entreprise », révèlent les syndicalistes. 

Au-delà de ces aspects, le SYMPICS et la CNTS rapportent que « Yakham MBAYE a, lors d’une réunion publique, mardi dernier, proféré des menaces de mort directes à l’endroit des membres du SYNPICS et du STLS. D’ailleurs, un des syndicalistes, membres du STLS, a reçu sur son téléphone ces menaces de mort par sms. Des messages constatés, disent-ils, par voie d’huissier et qui ont été transférés aux autorités judiciaires compétentes. » 

Ensuite, révèle  le document, Yakham Mbaye « imprime son journal ‘Libération’ dans notre unité d’impression Grafisol, sans bons de commande et nous ne sommes même pas sûrs qu’il paie normalement. Et même s’il payait, cela demeure aux yeux de la loi comme un conflit d’intérêt. »

« Aujourd’hui, l'union syndicale entre le SYNPICS et le STLS sur le licenciement injustifié de Mme Croquette  pour avoir éternué parce que allergique à la poussière, de même que les informations détenues sur sa mauvaise gestion poussent Yakham Mbaye à s'adonner à un exercice de manipulation de l'opinion. Par deux fois et dans le même support, Monsieur Mbaye tente de ternir l'image des partenaires sociaux de l'entreprise », a dénoncé le communiqué. 

Par conséquent l'union Syndicale Synpics-Stls du Soleil demande simplement : «L'annulation immédiate du énième licenciement abusif  (le 7e en deux ans) de Mme Croquette, l’arrêt  immédiat des dérives  contre tous ceux qui refusent de lui faire des courbettes,

Le respect du cadre légal et réglementaire du quotidien national Le Soleil.

En outre, ils estiment que « la technique de Yakham MBAYE visant à attaquer le messager (les syndicalistes du Soleil) pour éviter de s’attaquer aux messages, n’est ni plus ni moins que de la poudre aux yeux, une tentative de diversion, un dernier baroud de déshonneur .» 

« Le SYNPICS et le STLS tiennent à rappeler que cette affaire « Mme Croquette », n’est que la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Auparavant, M. Mbaye, allergique à la critique, a transformé, plusieurs dignes et compétents travailleurs du Soleil, qui ont occupé de hautes fonctions dans l’entreprise, en de simples agents, juste pour avoir dit leurs opinions », regrettent-ils.  

Enfin, le SYNPICS et le STLS exigent de la part des hautes autorités publiques l’envoi d’une mission d’inspection et d’audit sur la gestion de Yakham Mbaye  émaillée, affirment-ils, de malversations et autres micmacs financiers.

Joint par téléphone, le directeur général du Quotidien national a balayé d’un revers de main toutes les accusations portées à son endroit. Selon lui, ces syndicalistes ne peuvent pas dire à quel moment il les a menacés de mort. D’ailleurs il n’a même pas tenu de réunion avec eux,  soutient-il. 

Toutefois, Yakham annonce avoir déposé une plainte depuis trois jours, une plainte (voir ailleurs) contre le secrétaire général du synpics SSPP Le Soleil Maguette Ndong, et le chargé des revendications Souleymane Diam Sy pour injures publiques, diffusions de fausses nouvelles et de diffamation. 

liiiiiiiaffaire_de_malade

8 Commentaires

  1. Auteur

    En Avril, 2020 (16:47 PM)
    Un pareil homme detenteur dun organe prive de presse ne serait jamais directeur dun organe de presse public dans un pays normal.Mais helas avec Macky Sall lanormal est devenu normal
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2020 (17:59 PM)
      commentaire validé,patron d’un organe privé et directeur d’un organe public incroyable je ne le connais pas mais j’aime pas sa tête
  2. Auteur

    En Avril, 2020 (16:54 PM)
    Ya le fumeur de yamba fait juste ce que font les détraqués
    Auteur

    Film

    En Avril, 2020 (17:09 PM)
    Il a une gueule d’act Hollywoodien ce mec il ferait bien de s’essAyer a ce métier.
    Auteur

    Dou

    En Avril, 2020 (17:13 PM)
    Salam

    Messieurs les syndicalistes l opinion ne peut rien faire pour vous. Vous n avez pas déposé un avis de grève mais une plainte. C'est ridicule cette manière de procéder. Les sénégalais connaissent maintenant la chanson. .Toutes les paroles se valent. Devant la justice, pas d émotions, juste la preuve. Respectez les sénégalais.

    Que Allah protège le Sénégal
    Auteur

    En Avril, 2020 (17:22 PM)
    Seneweb, on dit porter des accusations à l'encontre et non à l'endroit. Cela dit, il est temps de remettre Yakham à sa place. Il n'a pas le niveau requis pour être Dg de quoi que ce soit
    Auteur

    Xulli Bët Xaaly Bët

    En Avril, 2020 (17:34 PM)
    Je prie tout un chacun de prendre beaucoup de recul par rapport aux propos tenus par les uns et les autres. Aussi bien Yakham Mbaye que les syndicalistes ne disent pas le fond du problème. Il ne faut pas juger sans connaître du dossier, de sa complexité surtout.

    Au-delà de cette affaire, j'estime, humblement, que Le Soleil n'a véritablement plus sa raison d'être. A quoi sert un journal gouvernemental, à l'état actuel de notre démocratie, d'autant plus qu'il est à peine lu...C'est presque près d'un milliard Fcfa de l'argent du contribuable que l'on jette par la fenêtre, en surpayant un personnel d'un organe de presse dont l'existence est anachronique.

    Mon humble idée est qu'il faut fusionner Le Soleil et l'Aps, en faire une entité structurée comme MAP au Maroc, qui servira d'agence de presse de qualité pour fournir en informations certifiées les journaux, radios et télés du Sénégal, de l'Afrique et du monde.

    Auteur

    En Avril, 2020 (21:31 PM)
    Je n'ai rien contre Yakham mais je trouve qu'il en fait un peu trop quand même. Des plaintes tout azimuts, contre san ndiogou de walf, dans l'affaire Croquette......
    Auteur

    En Avril, 2020 (22:25 PM)
    Le journal libération est le fruit du chantage exercé par yakham sur haydouss DH de vitalait qui lui a remis beaucoup de millions pour qu’il ne publie pas l’enquête qu’il avait réalisé documents à l’appui sur les fraudes fiscales de la satrec vitalait

    C’est un grand corrompu

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email