Samedi 22 Janvier, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Médias

Mame Less Camara prône ''une nouvelle déontologie'' pour le journaliste

Single Post
Mame Less Camara prône ''une nouvelle déontologie'' pour le journaliste
Le journaliste Mame Less Camara a souligné, samedi à Dakar, la nécessité d'une "nouvelle déontologie" du métier de journaliste" qui amènerait les acteurs concernés à mieux se conformer aux mutations nouvelles induites par le développement des technologies de l'information et de la communication (TIC).

"Nous sommes au seuil d'une problématique que certains appellent e.déontologie tout comme on parle de e.réputation et je crois que l'énoncé de la nouvelle déontologie qui est conforme aux nouvelles technologies reste à trouver", a-t-il soutenu lors d'un panel sur le thème "Le journalisme à l'ère numérique".

Cette manifestation a été organisée par la Convention des jeunes reporters du Sénégal (CJRS), dans le cadre de la Journée mondiale de la liberté de la presse.

De nombreux acteurs des médias étaient présents à cette manifestation, parmi lesquels Mamadou Baal, membre du Comité national de pilotage de la transition de l'audiovisuel analogique au numérique (CONTAN).

Selon Mame Less Camara, enseignant au Centre d'études des sciences et techniques de l'information (CESTI de l'Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar, "il est de plus en plus urgent de trouver un corps de textes applicable aux journalistes et qui les oblige à une moralité professionnelle'', relativement au développement des TIC.

"Avec les changements de supports, la déontologie ne change pas, le problème qui se pose aux journalistes, c'est de travailler dans un support dont les usagers sont multiples et ces usagers ne sont pas tenus de respecter la déontologie des journalistes'', a relevé M. Camara, en présence de nombreux acteurs des médias.

Il s'agit selon lui "de savoir comment assurer la protection d'un travail lorsqu'on sait que ce travail est susceptible d'être repris'' par d'autres sites d'information "ou parfois dénaturé".

Il en outre évoqué l'apparition "de nouveaux métiers qui se revendiquent du journalisme comme les blogueurs, (…) journalistes citoyens" et dont les motivations peuvent selon lui être à l'opposé de celui du professionnel de l'information.

Le spécialiste de l’audiovisuel El Hadji Malick Diop a lui expliqué que le journalisme sera "obligé de s'adapter à ces nouveaux canaux qui ne seront plus le micro et le stylo". 

Il présentait une communication portant sur le thème "Le journalisme classique et les technologies de l'information et de la communication : adaptation, mutation ou évolution".

"L'Internet offre d'autres possibilités car la notion de verticalité n'existe plus dans la recherche de l'information, il y a désormais un pluralisme dans la diffusion et la quête de l'information (…), il faut commencer par une formation plus adaptée aux métiers relatifs aux numériques", a-t-il suggéré.

affaire_de_malade

10 Commentaires

  1. Auteur

    Lebaolbaol Tigui

    En Mai, 2015 (23:14 PM)
    Peine perdue ......La formation de cesti ne vaut rien....Ei on se demande comment ces journalistes ont pu reussir leurs examens...soyez un peu serieux quand meme.Vous ne pretez aucun regard sur ce que font les journalistes ,aucun...... :frustre:  :frustre: 
  2. Auteur

    Lu....

    En Mai, 2015 (00:04 AM)
    ... RE-peine perdue......



    ... Mr LESS .... vous avez laissé faire jusqu'ici....



    .... TOUTE LA GENERATION DES JOURNALISTES DES ANNEES 80 ...... EST PERDUE.... ELLE N'A PAS SU TRANSMETTRE...



    ..... :bindeu:  :bindeu:  :bindeu:  :baby-crawl:  :baby-crawl:  :baby-crawl:  :baby-crawl:   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/danse.gif" alt=":danse:">  
    {comment_ads}
    Auteur

    Mansa Wali Diom Ak Diomb

    En Mai, 2015 (06:45 AM)
     :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 

    "Nous sommes au seuil d'une problématique que certains appellent e.déontologie tout comme on parle de e.réputation et je crois que l'énoncé de la nouvelle déontologie qui est conforme aux nouvelles technologies reste à trouver" Mame Less Camara Dixit.Et il aura certainement raison sur toute sa ligne de départ de journaliste professionnel. Mais il restera toujours aux hommes d'Etat de toute la Classe politique sénégalaise de se mettre au diapason de cette histoire médiatique qui va si vite pour conquérir de nouveaux horizons jusqu'ici insoupçonnées et qui ont fini par faire que ce famaeux "quatrième pouvoir" du 20 ième Siècle qui était jusqu'ici le monopole des radios, des télés et des journaux écrits vient de changer de main de mains pour se mettre définitivemnt entre les mains propres des peuples par le biais de tous ces innombrables réseaux sociaux qui se gênent pas pour donner des limites à la raison de leur propre raisonnement. Nous croyons savoir ici avec Mame Less Camara que c'est le nouvel ensemble des cultures technologiques du monde qui doit réflechir pour désamorcer toutes les bombes sociales qui restent à venir et dont l'explosion asiociale risauer de faire peiner certains principes de la morale à defaut de faire périr certaines données de notre mémoire de créature humaine. Pourvu que Mame Less Dia puisse être entendu par les siens audelà des frontières de la presse comme des enclosures de toutes les pressions financières qui sont le lot des mots et la lie de tous les maux de cette nouvelle manière de s'exprimer du peuple qui fait toujours feu sans toujours faire mouche sur la vraie cible.  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2015 (08:24 AM)
    C'est un des meilleurs journalistes au Sénégal
    {comment_ads}
    Auteur

    Inspecteur Colombo

    En Mai, 2015 (09:03 AM)
    Tant que journalisme rimera avec griotisme, la presse alimentaire sera toujours l'objet des politiciens enrichis...
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2015 (09:23 AM)
    Cet article pose d'abord un problème : il est bourré de coquilles !
    {comment_ads}
    Auteur

    Ousmane Sarr

    En Mai, 2015 (10:52 AM)
    Ils n'ont rien à dire et n'ont pas à s'ériger en donneurs de leçons,muselés qu'ils sont par les nouvelles autorités.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme Bidon

    En Mai, 2015 (11:43 AM)
    Le niveau des journalistes Sénégalais est tellement nul qu'il faudrait vite qu'il retourne à l'école.....
    {comment_ads}
    Auteur

    Bcba

    En Mai, 2015 (15:14 PM)
    Des journalistes qui n'ont jamais lu le monde diplomatique ou certains journaux internationaux pour comprendre la géopolitique pour se mettre à niveau afin de mieux comprendre que les faits divers et les chiens écrasés sont loin des véritables missions du journaliste.les thèmes économiques, culturels etc sont plus pertinents que certains sujets traités dans nos médias.
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2015 (15:18 PM)
    Il faudrait d'abord ordonner a toutes les TV de remuer leur personnel. Tout le monde est dervenu SOUR-NA-LISTE. Des laudateurs, des gens sans scruples, amateurs sur tous les plans.  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: C'est dommage.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email