Jeudi 21 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Médias

Relations entre la presse et les pouvoirs : Missions et compromissions de faiseurs d’opinion

Single Post
Relations entre la presse et les pouvoirs : Missions et compromissions de faiseurs d’opinion

Volonté de puissance ou besoin de transparence éprouvé par les gouvernants replacés, chaque jour, devant le tableau de leurs engagements et désireux de présenter un visage paré de lumière séductrice? La présence de journalistes au Palais n’est pas une nouveauté dans l’histoire récente ou plus lointaine du temps politique et institutionnel sénégalais. Seulement, un des signes particuliers du premier mandat de Macky Sall, est qu’il est arrivé au pouvoir sous escorte d’hommes de plume, de micro, de texto, d'image et du net. Aux abords de l’Avenue Léopold Sédar Senghor, il n’y a pas de micros, caméras, stylos ou laptops.
 
Le champ du nouveau pouvoir est un terreau fertile pour un nombre important de journalistes. Ils ont parfois une fonction ou opèrent de manière officieuse. Ils se nomment Abdou Latif Coulibaly, Abou Abel Thiam, El Hadj Kassé, Racine Talla, Abdoul Aziz Mbaye, Alioune Fall, Aliou Sall, le frère du Président, Seynabou Kor, Maodo Malick Mbaye, Ibrahima Ndoye, Thierno Birahim Fall, Alassane Samba Diop, ou encore Madiambal Diagne et Yakham Mbaye. Certains ont changé de posture, préférant les oripeaux du pouvoir au journalisme. Ils se livrent à la tâche de diseurs de pensée présidentielle (porte-parole) ou de boussoles dans l’espace communicationnel et politique (conseillers).
 
Abdou Latif Coulibaly a carrément déserté le champ conceptuel journalistique pour devenir ministre-conseiller. Aussi, s’est-il libéré de la grande contrainte éthique de la distance critique. Quelques-uns ont rejoint le navire quand la perspective victorieuse s’est dessinée. Les autres, enfin, sont des «visiteurs du soir». Ils se collent au mur dès que le rideau d’ombre s’étend sur les couloirs du pouvoir pour passer inaperçus. Une posture sujette à polémique à cause du conflit d’intérêts entre leur statut de directeur d’organe et de conseiller occulte, habitent ou piochent leurs idées dans l’art de dire et de faire du Prince. Ils jouent des rôles de composition dans leur organe où ils s’accrochent à leurs responsabilités.

A travers ce dossier votre quotidien «Le Pays» ouvre la page des missions et compromissions d’illustres plumes et voix du champ médiatique sénégalais.


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email