Mercredi 28 Septembre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Médias

Deux jours sans « Le Soleil » : Une première éclipse vue par des anciens

Single Post
Jounal LeSoleil
Un fait inédit depuis son apparition dans les années 70. Tous les jours, l’astre national « Le Soleil » rayonne sur le paysage médiatique sénégalais. Mais depuis, le jeudi 4 août, le Soleil ne s’est pas levé. C’est une première. Les choses se sont accélérées, le 3 août suite à l’interpellation puis la libération de 11 journalistes. Ces deux faits n’ont pas laissé indifférents beaucoup de Sénégalais et observateurs du paysage médiatique. Les anciens journalistes de la maison jettent un regard sur cette inédite éclipse.  

Un rayon des occurrences. Depuis 2009, le quotidien national est secoué de temps à temps par des crises plus ou moins éphémères. Mais depuis décembre 2022 voire bien avant, ça chauffe toujours au « Soleil ». Le 3 août, une ligne rouge a été franchie. Du moins, c’est la conviction des anciens de ce journal. « Le paysage médiatique sénégalais n’a pas connu pareille éclipse, depuis cinquante-deux ans : deux jours sans l’astre national, sous de sombres nuages déversant intempestivement leurs eaux dans la capitale n’en a que faire », a écrit Amadou Fall,  un ancien directeur des Rédactions du « Soleil » dans une contribution intitulée : « Plaidoyer pour le Soleil, premier né de la nation ».

La crise pour ce brillant journaliste spécialiste des questions économiques a atteint son paroxysme. D’ailleurs, il semble regretter l’indifférence des autorités par rapport à cette crise qui perdure depuis des mois. « Les autorités leur doivent des réponses qui,  pour le mieux, participeraient à ramener la raison sur les passions, taire les rancœurs, donner satisfaction aux revendications légitimes et incompressibles des travailleurs et asseoir un mode de direction et de management répondant aux exigences qui doivent être celles d’une entreprise de presse de service public », a lancé l’ancien Directeur des Rédactions.  

Certains anciens de l’entreprise, n’ont pas hésité à reprendre leur plume pour démontrer l’importance de sauver le patrimoine national en péril. Un autre ancien Directeur des rédactions du ‘’Soleil’’ Habib Demba Fall met en relief la place centrale de ce journal dans la construction de l’unité nationale.  « Une histoire. Une identité. Un héritage. Beaucoup de sueur dans la culture du don de soi. Un égal engagement pour la République en débit de ce sempiternel procès en connivence avec les différents pouvoirs. L’image de ce journal a payé un tribut à la politique. La dignité de ses vrais professionnels a rayonné au-dessus des tempêtes internes et des contingences partisanes », écrit Habib Demba Fall, une note intitulée « Un regard de ma République sur le Soleil » publiée sur la page Facebook. 

Pourtant, certaines plumes avaient prédit ce scénario catastrophe. C’est le cas de Ansoumana Sambou, qui  a pris sa retraite, il y a moins de 3 ans. Pour ce dernier, l’Etat est le seul responsable de ce pourrissement. 

« Cette situation ne me surprend guère. Je pense que l’Etat est entièrement responsable de ce qui prévaut actuellement au Soleil », a réagi le journaliste sportif. Le pêché de l’Etat serait, selon M. Sambou, le fait d’avoir choisi un homme « qui n’a pas le profil requis » pour diriger le journal.

Le journaliste qui a décroché depuis janvier 2019 se rappelle des situations dans lesquelles se trouvait le journal. « Tout ce que les travailleurs ont dit est vrai et il y a même des choses omises », dit-il.  Ansoumana Sambou a aussi déploré le fait que la SSPP « Le Soleil » ne détient qu’un seul produit alors que des prédécesseurs de l’actuel DG avaient lancé des magazines comme « Le Soleil Business ». Le journaliste à la retraite estime que ses anciens collègues doivent aller jusqu’au bout de leur logique pour dit-il « contraindre les autorités à réagir ».

Beaucoup moins radicale, le journaliste Mbaye Dramé préfère que le dialogue soit privilégié. « Si la Direction avait été beaucoup plus flexible, on ne serait pas là aujourd’hui. J’ai été membre du Conseil d’administration et je suis en mesure de vous dire que Le Soleil n’est pas difficile à gérer », pense Mbaye Dramé.  

 Le mode de nomination des DG en question 

Au-delà de la personne de Yakham Mbaye, d’autres pensent qu’il faut revoir le mode de nomination des Directeurs Généraux des médias du service public pour régler de manière durable leurs problèmes. Idrissa Sané, un autre ancien du quotidien, est persuadé que la donne doit changer. « Depuis 2009, j’avais défendu l’idée selon laquelle, il faut aller vers un appel à candidatures pour régler les problèmes des organes de presse du service public », renchérit-il.

Aujourd’hui, la tension est à son comble. Les deux camps ont dépassé le temps de dialogue.  A noter que les anciens avaient entamé des négociations. Malheureusement, elles ont achoppé sur l’inflexibilité de la Direction générale. L’intersyndicale exige  entre autres la préservation de leurs acquis, la bonne gouvernance et le respect de la dignité des travailleurs. D’ailleurs, depuis 3 août il y a eu une cascade de démissions au sein du directoire de la rédaction. Il s'agit de Sidy Diop, Malick Cissé, Maguette Ndong, de El Hadj Ibrahima Thiam. L’éclipse pourrait durer au grand regret des anciens.  

 


18 Commentaires

  1. Auteur

    En Août, 2022 (10:37 AM)
    Cet article n'apporte aucun éclairssiment sur les causes de la crise ,sinon l'opinion d'anciens retraités qui on le sait on l'habitude de dire ; " de notre temps...' , "on avait vu venir " et patati patata . Au Sénégal tout est politisé et certains menent des combats politiques en s'attaquant à des gens pour des raisons n'ayant aucun rapport avec la gestion de leur entreprise .
    Top Banner
    • Auteur

      Lecteur Actionnaire

      En Août, 2022 (17:53 PM)
      Ces hauts cadres qui ont démissionné ont tort !  " Le Soleil " leur appartient. Ils ont abandonné le navire en mauvais combattants devant ce DG qui est un affreux vampire financier qui partira bientôt par la petite porte de secours en honte. Le Président de la République pour tous ne Préside Point ni en intérêt général, ni National. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2022 (18:48 PM)
      Mr le Président de la République, rappelez patriotiquement Matar Sylla ancien éphémère DG de la RTS ( viré pour... rigueur en  compétence)  pour diriger le Soleil ou Ibrahima Modj un ancien haut cadre du " Soleil " et directeur de la rédaction parti récemment à la retraite. Il connaît la boîte et ses hommes. 
    {comment_ads}
  2. Auteur

    En Août, 2022 (10:39 AM)
    Wa kou jaap weer bi ? 😀
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2022 (11:03 AM)
    ..............tout défenseur de macky risque la fatwa d'ALLAH.
    {comment_ads}
    Auteur

    Edou

    En Août, 2022 (11:13 AM)
    Un torchon à la solde du régime en place ne peut pas  prospérer . Hormis les gens du régime, qui achète réellement ce papier ? 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2022 (12:14 PM)
      Je ne suis pas du régime. La politique ne m'intéresse pas mais je vous dis lesoleil est le meilleur journal de la place en termes de contenus et de qualité des articles. Ce n'est pas un journal de faits divers comme beaucoup d'autres quotidiens. Lesoleil traité les activités politiques des principaux partis d'opposition. Ses journalistes sont de vrais professionnels. Lesoleil n'est pas la rts, loin s'en faut.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2022 (12:18 PM)
    Le problème du Soleil c'est que son DG est moins compétent que ce qu'il dirige. Il n'a pas l'envergure pour gèrer un média de cette envergure. 
    Top Banner
    Auteur

    En Août, 2022 (12:22 PM)
    Tout le Sénégal vous soutient dans votre noble combat

    Il faut aller jusqu'au bout 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2022 (12:57 PM)
    Votre combat est noble.

    Ne reculez pas
    {comment_ads}
    Auteur

    ????

    En Août, 2022 (13:17 PM)
    Yakham n'est pas à sa place.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2022 (13:21 PM)
    Yakham n'est pas à place vu son parcours. Ou est le populaire, linfo sept toute cette poubelle est au soleil 
    Top Banner
    Auteur

    Nullité

    En Août, 2022 (13:22 PM)
    Des ancien (s) !!!???
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2022 (13:30 PM)
    Seneweb pendant que Dakar est sur l'es eaux ! La plupart des vos articles d'ailleurs merci de raboter publi reportage ! Ça sent trop les articles commandés et payés bien sûr ! Bizarremen seneweb est devenu un dépotoir des articles a caractères politiques payant ou ça fait la promotion de tel ou tel leader "genre le mec a gagné son bureau de vote" mais allô quoi ! Ou alors presque  tous les jours vous faites la promo d'un même leader ! D'ailleurs le commentaire est désactivé ? Oh wesh ? 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2022 (13:45 PM)
    Moi par principe quand les commentaires sont désactivés je ne lis jamais l'article. Personne ne peut me diriger sur ce point. Faites comme moi .
    {comment_ads}
    Auteur

    Macky Dictateur

    En Août, 2022 (14:14 PM)
    Ce qui est hallucinant, c'est l'intervention des gendarmes, on aura tout vu avec ce régime barbare, c'est du pur banditisme d'état.
    Top Banner
    Auteur

    En Août, 2022 (14:16 PM)
    Quel patrimoine ?

    Le soleil, la RTS et l'APS ne peuvent pas être désignés de Patrimoine puisque ces organes ne roulent que pour l'état et le pouvoir en place.

    Tous ceux qui ont regardé le journal de 20h d'hier soir (Samedi 07 Août 2022) ont été dégouté par les reportages de la RTS qui nous montrent des images de Dakar et de sa banlieue sans problèmes avec des rues dégagées des eaux, des voitures et des piétons qui circulent normalement comme si de rien n'était alors que tout Dakar et sa banlieue vivent dans les eaux des inondations. Le pire aujourd'hui est que ces médias publics sont dirigés par des idiots, incompétents et prétentieux comme Mr Talla et Mr Mbaye qui ne sont pas du tout professionnel et qui n'ont aucun respect pour les employés de ces médias.

    Bref, cela fait longtemps que les sénégalais ont tourné le dos aux médias publics.

    Qui achète et qui lit le Soleil ? Personne 

    Qui regarde la RTS ? Personne 

    On peut fermer ces médias et personnels ne les regrettera et cela ne laissera les Sénégalais ni chaud ni froid.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2022 (15:12 PM)
    La politisation de l'administration par Macky Sall est à l'origine de nos maux.

    Ce monsieur est pire que ces prédécesseurs 
    {comment_ads}
    Auteur

    Citoyen

    En Août, 2022 (15:39 PM)
    Attention le dg a été  nommé par décret pour une première au soleil pas par le conseil d'administration. Son CV ne lui permettait pas de postuler. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Opinion

    En Août, 2022 (15:48 PM)
    Le soleil nous sommes à  l'heure du numérique l'instantané est une vérité pour les médias d'aujourd'hui ;il faut évoluer vers les tics ( youtube,wattsapp,Twitter...)en créant un blogspot multimédia pour être en avance. Les vues avec la publicité c béton parce que vs êtes sur l'information juste et vrai.changer 
    Top Banner
    Auteur

    Constat Général

    En Août, 2022 (16:24 PM)
    Ce n'est pas uniquement le Soleil, le 3FPT était complètement déstructuré avec Aby SÈYE, la Nouvelle DG tente avec tous les moyens possibles pour redresser la barre.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email