Samedi 07 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Necrologie

Décès de Maxime Joukadar : Le cyclisme sénégalais perd une de ses mamelles

Single Post
Décès de Maxime Joukadar : Le cyclisme sénégalais perd une de ses mamelles

Si la région de Kaolack et sa grande équipe du Mbossé Joukadar ont longtemps dominé le cyclisme sénégalais, elles le doivent particulièrement à une personne, un Sénégalais d’origine libanaise du nom de Maxime Joukadar, communément appelé Moussa. Non seulement il encadrait et formait les cyclismes de sa ville natale, mais il était également le mécène qui nourrissait l’équipe. C’est cet homme qui a tiré sa révérence, dans la nuit vendredi 29 au samedi 30 mars 2013.

Qui n’a pas connu la grande équipe cycliste du Mbossé Joukadar de Dakar, avec ses stars commeBaye Ciss, Mandiaye Seck, Jalal Wazni, Joe Mansour ? Ils ont tous eu à porter le maillot national, tout comme ils ont été champions du Sénégal à plusieurs reprise. Qui, également, ne se souvient pas de cette irrésistible équipe du Jucy Joukadar de Dakar, terreur des années 80, avec les mêmes coureurs, auxquels venus d’ajouter des jeunes comme Gorges Miranda, Daniel Tavarez, Frédéric Soumah, Jean-Jacques Oliveira, Benjamin et Jojo Pirès, les jumeaux Pereira, entre autres ? Ces deux équipes étaient celles de Maxime Joukadar, ce passionné de la "Petite Reine" qu’il a longtemps entretenue avec ses moyens propres.Chaque semaine, l’équipe du Mbossé Joukadar de Kaolack venait rafler toutes les compétions organisées par la Ligue de Dakar, grâce à ses nombreux internationaux. 

Lasse d’organiser et de toujours perdre face à une équipe d’une autre région, Dakar décida alors ne n’ouvrir ses compétitions qu’aux équipes affiliées à sa ligue. Et comme Kaolack, chef-lieu de l’ancienne région du Sine-Saloum, n’avait quasiment pas de Ligue régionale et ne comptait qu’un seul club cycliste, Maxime décide de transférer ses coureurs dans la capitale. C’est ainsi qu’est né le Juvénile cycliste club (Jucy) de Dakar, auquel il avait adjoint son patronyme, Joukadar.Renforcée par de jeunes coureurs de la capitale, le Jucy devint intenable, sous la conduire de la «maître à rouler», Jalal Wazni, fils adoptif de Maxime Joukadar. Il avait à ses côtés d’autres ténors comme Baye Ciss, Joe Mansour, Mandiaye Seck, Benjamin Pirès, autant de coureurs qui ont tous été champions du Sénégal et qui brillaient avec l’équipe nationale sur les routes et pistes africaines.

 C’est plus tard que le fils cadet de Maxime, Djimmy Joukadar, est arrivé dans le circuit pour rapidement intégrer l’équipe nationale du Sénégal avec laquelle il a disputé plusieurs compétitions avant de lever le pied.Et quand la Ligue ou la Fédération sénégalaise de cyclisme (Fsc) éprouvaient des difficultés à trouver un sponsor pour organiser des courses, Maxime mettait la main à la poche, sans compter. C’est ce mécène du cyclisme sénégalais qui a rendu l’âme, dans la nuit du vendredi 29 au samedi 30 mars, laissant un grand fossé dans un monde qui avait encore besoin de lui, car le "Petite Reine" sénégalaise se meurt à petits feux, au grand dam de ses amoureux comme lui, qui ne respirait que pour elle.


Article_similaires

12 Commentaires

  1. Auteur

    Souuuf

    En Avril, 2013 (22:48 PM)
    paix à son âme.

    Je me rappelle du plus grand cycliste sénégalais de tous les temps : Barboza (je ne me rappelle plus du prénom)
  2. Auteur

    Moussandiaye2

    En Avril, 2013 (23:26 PM)
    Merci pour le travail immense de ces monuments du sport sénégalais. Le cyclisme vous sera toujours redevable
    Auteur

    Manu Portuguese

    En Avril, 2013 (00:42 AM)
    Il y avait Claude Barbosa dit ( Coucou ) DCD et son frere Leonnel Barbosa ( Paillase ) qui vivait en Cote D' ivoir

    et quiest a Dkr La gloire du cyclisme senegalais des annees 1970 avec Mathieu Ngazle



    Auteur

    Us

    En Avril, 2013 (03:22 AM)
    et peres il etait parti au etats unis
    Auteur

    Le Vrai Senegalais

    En Avril, 2013 (12:15 PM)
    Baye CISS a ete de tout le temps le plus grand cycliste du Senegal
    Auteur

    Peufffff 2

    En Avril, 2013 (12:28 PM)
    Et il est mort de quoi???



    Pauvres "informateurs"

    Quittez le boulot

    Vous ne faites que du demi-travail et vous ne reflechissez pas..

    Vous n'informez pas bien et c'est parce que vous ne savez pas informer.



    Quittez le boulot...













    Et il est mort de quoi???



    Pauvres "informateurs"

    Quittez le boulot

    Vous ne faites que du demi-travail et vous ne reflechissez pas..

    Vous n'informez pas bien et c'est parce que vous ne savez pas informer.



    Quittez le boulot...













    Et il est mort de quoi???



    Pauvres "informateurs"

    Quittez le boulot

    Vous ne faites que du demi-travail et vous ne reflechissez pas..

    Vous n'informez pas bien et c'est parce que vous ne savez pas informer.



    Quittez le boulot...



















    Et il est mort de quoi???



    Pauvres "informateurs"

    Quittez le boulot

    Vous ne faites que du demi-travail et vous ne reflechissez pas..

    Vous n'informez pas bien et c'est parce que vous ne savez pas informer.



    Quittez le boulot...
    Auteur

    Ete

    En Avril, 2013 (14:22 PM)
    mes condoleances il faut leur rendre vous avez cite ce grand champion mandiaye seck aujourd hui presque paralyse cultive dignement la terre pour nourir sa famille dans le departement de mbour a mon avis la nation leur doit quelque chose
    Auteur

    Bb Cycliste

    En Avril, 2013 (20:41 PM)
    ils gaspillent de l'argent sur d '
    • Auteur

      Laye Bamba

      En Avril, 2013 (13:18 PM)
      je l'ai connu maxime ndeyssane!c'etait la belle epoque du cyclisme kaolackois !mandiaye,jalal wazni,baye ciss,lamine fall!que de bons souvenirs.repose en paix moussa!
    Auteur

    Mamadou Ndione

    En Avril, 2013 (15:32 PM)
    En plus d'etre un grand sportif, Moussa Joukadar a été un grand opérateur économique qui gérait son entreprise de transport en bon père de famille. Tous ses employés étaient comme ses fils et sa générosité était sans limite.

    Paix à son ame.



    Mamadou NDIONE
    Auteur

    Ali Cisse

    En Avril, 2014 (18:36 PM)
    Moussa Joukadar été com un père jimi du courage
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2015 (22:48 PM)
    Barbosa paillasse vit maintenant à Poitiers avec sa famille
    Auteur

    Pape Diouf - Celui Qui A Permi

    En Juin, 2015 (08:42 AM)
    Mes condoléances à Jimi. à Jalal et à toute la famille Joukadar.

    S'il ya des personnes qui ont beaucoup, oeuvrées pour le cyclisme Sénégalais, je ferai allusion à Maitre Guedel Ndiaye, Mme Gonsalvez, Diattlin et à Maxime, avec son tempérament tres posé.

    Malgrès son age, meme si ses fils couraient encore dans le peloton, il était toujours présent, comme un vraie passionné et comme un père pour tous les coureurs de la fédération.

    S'il avait dirigé cette fédération de cyclisme, aujourd'hui ce sport allait prendre une autre tournure 1000 fois meilleure, par rapport à ce que l'on connait des petites personnes qui l'ont dirigés, juste pour leurs profits et intérêt et qui ont fini par le faire mourrir.



    On sait qu'au Sénégal le sport n'a jamais nourri son bonhomme, à cause de cette generation de petits profitards des années 90 et 2000, ils se reconnaitront...

    Bon je m'arrête là.



    je ne pouvais pas laisser passer cette occasion sans rendre hommage à Feu Maxime Joukadar pour tout ce qu'il a fait pour les cyclistes de ma generation, que la Terre lui soit légère. Amiine

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email