Samedi 28 Novembre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Necrologie

La magistrature sénégalaise en deuil

Single Post
La magistrature sénégalaise en deuil
L'ancien président de la Chambre correctionnelle et juge à la chambre d'accusation, El Hadji Amadou Diouf, a tiré sa révérence samedi dernier. Selon L'AS qui donne l'information, il est mort, à la suite d'une courte maladie, à l'hôpital Aristide Le Dantec. Il a été inhumé, hier, à Sokone, sa ville natale. Ses collègues, amis et proches l'ont accompagné jusqu'à sa dernière demeure.

Le défunt avait présidé la fameuse audience qui avait relaxé l'ex-sénatrice libérale, Mme Aïda Ndiongue, dans la traque des biens mal acquis lancée par la Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI). Il est de la même promotion, dont il était le major, que le procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, et le Doyen des juges d'instruction, Samba Sall.


6 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2020 (08:09 AM)
    Yalla nako yalla yeureume. il sera face au vŕai juge mame Yalla. j'espère que danoul togne domou adama????
  2. Auteur

    En Septembre, 2020 (09:08 AM)
    Que Dieu ait pitié de son âme. Un pur produit de Sanar, les premières générations. Mes condoléances à sa famille, ses promotionnaires de l'UFR SJP, ses collègues magistrats et à tous les sanarois. Nul ne sait ni l'heure, ni le jour.
    Auteur

    Maramine

    En Septembre, 2020 (09:27 AM)
    "Le juge Diouf a été remplacé par un conseiller qui n'a pas participé à l'audience des plaidoiries et des débats

    La Cour d'appel en charge du dossier de Abdoul Mbaye et son ex-femme a changé de composition. Le juge a été enlévé de son poste, informe Me Sadel Ndiaye, avocat d'Abdoul Mbaye.. Il s'agit d'El Hadj Amadou Diouf. Ce dernier avait relaxé l'ex-sénatrice libérale Aïda Ndiongue et ses co-prévenus. Selon l'avocat de Abdoul Mbaye, la décision du juge Diouf, actuellement conseiller à la Cour d'appel, lui a coûté une affectation du tribunal régional où il était président de Chambre.

    "Lorsqu'on enlève un juge de la renommée de El Hadji Amadou Diouf, connu pour son indépendance et sa rigueur morale et intellectuelle, alors qu'il est conseiller titulaire de la deuxième chambre, au moment de vider le délibéré, ça pose problème. Ça m'inquiète particulièrement", a déploré Me Ndiaye. Il informe que le juge Diouf a été remplacé par un conseiller qui n'a pas participé à l'audience des plaidoiries et des débats. "Un tel conseiller ne peut pas participer à une décision de jugement", regrette-t-il. "

    L'indépendance ne s'apprend pas à l'école des magistrats, c'est une prédisposition morale. Repose en paix.

    Auteur

    Décence

    En Septembre, 2020 (10:03 AM)
    Seneweb, l'expression "tirer sa révérence" est trop familière, trop crue. Elle ne sied pas au respect dû aux défunts et à leurs familles.

    Je sais que c'est la formule que vous utilisez (à tort) à chaque décès, ressaisissez-vous.



    Ki fi diogué yalna ko Yalla yeureum té diegueul ko.
    Auteur

    En Septembre, 2020 (10:41 AM)
    il sera trapper par le dernier jugement
    Auteur

    Covid2020

    En Septembre, 2020 (12:02 PM)
    c'est l'âge et le corona qui font leur effet
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2020 (09:04 AM)
      tu ne le le connais pas pour commenter son âge il n a que 52 ans
      yalla nakko yalla yeureum tey khar et ko aldiana
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2020 (09:04 AM)
      tu ne le le connais pas pour commenter son âge il n a que 52 ans
      yalla nakko yalla yeureum tey khar et ko aldiana

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email