Mardi 30 Novembre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Opinion

RFI en deuil : L'Irresponsabilité De Paris Pour Kidal A été Fatale Aux Deux Journalistes

Single Post
RFI en deuil : L'Irresponsabilité De Paris Pour Kidal A été Fatale Aux Deux Journalistes
Le statut particulier accordé par la France au repaire de brigands qu'est Kidal a été fatal au groupe de la Radio mondiale dont deux éléments talentueux ont été assassinés samedi lors d'un acte bête et méchant.

Rfi En Deuil
L'irresponsabilité du gouvernement français dans la gestion du dossier de Kidal a été fatale aux journalistes Ghislaine Dupont et Claude Verlon enlevés et assassinés samedi dernier 2 novembre, au Mali : l'exception accordée à la zone déclarée hors de la responsabilité de l'armée et du gouvernement malien a renforcé des preneurs d'otages et des narco-trafiquants dans le manteau d'impunité et d'absolution qui semble les couvrir.

Le pseudo-pouvoir du nouveau président Ibrahima B.Keïta issu de la présidentielle de juillet a maintenu cette irresponsabilité en confirmant le statut particulier accordé à Kidal, zone de non-droit où les représentants de la puissance publique peuvent être chassés sans conséquence ; entendre un ministre de la Défense reconnaître, dimanche, cette complicité entre Bamako, Paris et les mouvements irrédentistes du nord malien embusqués à Kidal est une absurdité inouïe.

Paris est-il revenu à Karachi, dans une sorte de vendetta née de la libération récente des otages d'Arlit sans que l'argent « non public » de Laurent Fabius n'ait arrosé tous les intervenants qui ont décidé de le faire savoir à Paris ? L'émotion et le retentissement de l'assassinat bête et méchant des deux envoyés spéciaux de Rfi au Mali, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, semble participer de cette recherche du spectaculaire qui caractérise des gens peu intelligents et peu vertueux qui ne veulent pas mourir ridicules.

On peut également penser à des grains de sable dans les relations avec les collaborateurs des mouvements insoumis nécessaires aux services anti-terroristes occidentaux qui les utilisent pour remonter la filière et comprendre les motivations de fous de Dieu, de djihadistes illuminés, de narco-trafiquants refugiés dans le veste Sahara africain.

La douloureuse disparition des journalistes français est ainsi une leçon dans la mauvaise appréhension du vécu des terroristes retranchés dans leur dernier bastion ouest-africain.
Kidal est en effet un impair dans le dossier malien, grâce à la France principalement, subisidiairement au Mali, Paris qui avait élevé le Mouvement national de Libération de l'Azawad (Mnla) au rang d'interlocuteur, au même titre que le gouvernement intérimaire malien, avec même une certaine prédilection pour les insurgés seuls à devoir entrer dans Kidal, au détriment de l'armée malienne. Depuis les négociations aux résultats mitigés de Ouagadougou, pour trouver un accord pour la tenue du scrutin dans la région de Kidal (nord-est), la rébellion a toujours refusé la présence de l'armée et de l'administration maliennes. Autant dire que le Mali est atteint dans sa souveraineté et sa dignité et rejoint le Niger, autre lieu d'enlèvement et d'exécution d'otages, français dans leur majorité, tous deux bénéficiant de zones d'exclusivité interdite au pouvoir.
Les premiers moments du 11 janvier salués par la communauté internationale avec le début de l'opération « Serval » n'ont en effet pas chassé le pessimisme ambiant quand il s'agit de la guerre des sables avec un enlisement inévitable. : le Mali est toujours occupé, du moins en partie ; la zone de Kidal, libérée par la seule armée française, pose en effet le problème de l'intégrité territoriale.
Le prétexte officiel servi à l'époque, loin d'aider à comprendre un peu mieux l'entrée de la France en solitaire à Kidal, est fallacieux : on aurait voulu éviter un affrontement direct entre l'armée malienne et les islamistes. Soit ! Mais, en cherchant à imposer le dialogue, la France a libéré en partie le Mali, en se réservant la partie supposée abriter les otages et leurs ravisseur caressés dans le sens du poil, pour sauver des prisonniers du désert et ... En liquider d'autres.
A l'époque, cela avait suscité toutes les interrogations du monde car la coïncidence était troublante : le dissident d'Ansar Dine et le Mlna rejeté par Bamako se sont voulu des supplétifs de l'armée française pour combattre l'allié d'hier alors que la solution finale était déjà que les otages étaient à vue d'œil.
La libération des otages d'Arlit a donc été fatale aux journalistes de Radio France internationale qui ont cru à une paix des braves qui n'est en fait qu'un leurre de plus, dans cet imbroglio malien.

Pathé MBODJE, M. Sc, Journaliste, sociologue


affaire_de_malade

26 Commentaires

  1. Auteur

    Fdf

    En Novembre, 2013 (15:01 PM)
    Pour moi ce double meurtre justifie le jeu de dupe des autorités françaises pour la libération des otages de Arlit, ils ont refusé de payer les rançons comme promises: résultat 2morts  :down:  :down:  :down: 
  2. Auteur

    Tontont

    En Novembre, 2013 (15:26 PM)
    NUL NE PEUT ECHAPPER A SON DESTIN.
    {comment_ads}
    Auteur

    Fara

    En Novembre, 2013 (15:30 PM)
    rien à dire sur cet article! une analyse très pointue. à l'auteur de celui ci: que pensez-vous de la Côte d'Ivoire et de la manipulation dont l'opinion publique et les journalistes africains en particulier, ont été victimes? Par la seule volonté de Sarkozy et de son ami Bouygue, Gbagbo est aujourd'hui au CPI. J'ai vu beaucoup de sénégalais adhérer à la cause wattarriste juste parce le concerné est musulman et selon les dires, les ivoiriens de l'autre camp ne veulent pas d'un président musulman.
    {comment_ads}
    Auteur

    Latdior2012

    En Novembre, 2013 (15:31 PM)
    A entendre les sanglots du "président" malien, les gémissements du ministre Burkinabé des Affaires Etrangères et du "président" ivoirien, sans oublier les lamentations de notre Youssou National, on se demande quelle était la nature des liens entre eux et les journalistes de RFI. Je ne me souviens pas avoir entendu un de ces Africains haut placés exprimer autant de tristesse ou de douleur à la mort d'un journaliste de chez eux ou bien à l'occasion de ces terribles drames qui affligent régu;ièrement leurs populations. Il est vrai que certaines douleurs sont plus réelles que d'autres!  :sn:  :sn:  :sn: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Violance

    En Novembre, 2013 (15:34 PM)
    Mais pkoi tué ces pauvres gens? j'arrive pas a comprendre
    Auteur

    Bouldoff

    En Novembre, 2013 (15:37 PM)
    La conspiration a été très bien réussie, c'est le WTC en miniature  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
    {comment_ads}
    Auteur

    Latdior2012

    En Novembre, 2013 (15:38 PM)
    A entendre les sanglots du "président" malien, les gémissements du ministre Burkinabé des Affaires Etrangères et du "président" ivoirien, sans oublier les lamentations de notre Youssou National, on se demande quelle était la nature des liens entre eux et les journalistes de RFI. Je ne me souviens pas avoir entendu un de ces Africains haut placés exprimer autant de tristesse ou de douleur à la mort d'un journaliste de chez eux ou bien à l'occasion de ces terribles drames qui affligent réguiièrement leurs populations. Il est vrai que certaines douleurs sont plus réelles que d'autres!  :sn:  :sn:  :sn: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Makks

    En Novembre, 2013 (15:40 PM)
    Quand allez vous arrêter de nous tympaniser avec ces 2 journalistes oui morts assassinés mais et ces autres tchadiens , ces maliens égorgés on ne veut pas en parler, on organise pas des marches pour eux...Quelle amnésie!quelle honte!
    {comment_ads}
    Auteur

    Alattentionjournalisteseuropée

    En Novembre, 2013 (15:42 PM)
    Aucun métier au monde ne mérite de mourir pour lui, même dans l'armée.

    Donc les journalistes européens doivent cesser d’être têtus avec le danger juste pour des scoops, vos boss vous sacrifice en vous aliénant.
    Auteur

    Babsbi

    En Novembre, 2013 (16:11 PM)
    Très belle analyse de la situation qui prévaut à KIDAL. La mort des deux journaliste n'est due qu'à l'hypocrisie des politiques qui ont tout fait pour entretenir le flou dans cette zone pour des intérêts inavoués. Autant les français, les maliens, la cdeao et toute la communauté internationale ont été responsables. Il est aussi temps qu'on cesse de nous tympaniser avec cette histoire. Combien de syriens, de congolais, de centrafricains... meurent tous les jours sans qu'on lève la plus petite voix ne serait-ce que pour dénoncer ces crimes? Mias enfin on est où là? Ya quoi?
    {comment_ads}
    Auteur

    Touaregs = Coupables

    En Novembre, 2013 (16:38 PM)
    France et Mali sont bien responsables de ce duble assinat.

    - France qui négocie avec les toureg du MNLA alors que ces derniers sont à l'origine du bordel malien. Le conflit est strictement racial car les nars refusent d'être administrés par des négro-africains. Ces toregs ne sontqu'une bande de fénéants habitués à vire de trafic et de vols. Ils ont été trés actifs dans le tranfic d'esclave transaharien. Ils ont pour alliés objectif les français.

    - Mali qui obeit aveuglément à la France de Hollande, en acceptant de ne même pas demander des comptes aux connards de touaregs et en leur laissant le champ libre sur une partie du territoire.



    On fait un tintamarre de cet événement certe regrettable, mais combiens de maliens anonymes ont été tués par les forcenés enturbanés?
    {comment_ads}
    Auteur

    Goor Yomboul

    En Novembre, 2013 (16:57 PM)
    En tout cette malheureusement mort a émoussé l'euphorie des français après la libération de otage.
    {comment_ads}
    Auteur

    Reflexion

    En Novembre, 2013 (17:05 PM)
    "Combien de syriens, de congolais, de centrafricains... meurent tous les jours sans qu'on lève la plus petite voix ne serait-ce que pour dénoncer ces crimes?"



    " combiens de maliens anonymes ont été tués par les forcenés enturbanés?"



    Vous ne risquez pas d'avoir la réponse à ces questions s'il n'y avait pas de journalistes comme ceux qui ont trouvé la mort ce week-end et dont on parle trop a votre gout. Y'a des fois ou il faut réflechir mais bon c'est pas simple, hein! :-D    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  
    Auteur

    Verite001

    En Novembre, 2013 (17:38 PM)


    Equation a plusieurs inconnues ????? qui a tue ces deux journalistes francais? certainement pas les gens du mnla que la france a donnes beaucoup de faveurs,d'aileurs c'est sur injonction des francais que l'armee malienne n'est pas entrer a kidal qui est du coup devenu le headquater du mnla.Il se peut qu'ils soient tues par les djihadistes d'ansar dine qui sont allies au mnla juste pour se venger de l'intervention francaise au mali .Cet assassinat de journalistes est un acte lache,mais c'est helas les risques du métier.
    {comment_ads}
    Auteur

    @l'auteur

    En Novembre, 2013 (17:50 PM)
    "ont été assassinés samedi lors d'un acte bête et méchant." qualificatifs odieux et orduriers pour décrire 2 assassinats....Je ne lis pas plus loin : la vie humaine a trop peu de valeur sous votre plume d'analyste bidon pour que je perde mon temps à vous parcourir...Par respect pour ces morts je prends la peine de commenter les premiers mot de votre jet de ? Engaussé dans mes vérités et mes certitudes je pianote sur mon clavier et brasse du vent..Vous brasser des étrons !!
    {comment_ads}
    Auteur

    Leboom

    En Novembre, 2013 (17:53 PM)
    Il faut aussi noté aussi l'irresponsabilité des autorités maliennes et nigeriennes depuis que ces barbares ce sont appropriées les regions infectées par ce foutu terrorisme ils ne foutent rien.

    Si les Présidents de ces pays avaient fait du terrorisme une priorité et proteger leurs frontieres ces gens seraient deja exterminés de puis belle lurette.

    Vivement que notre Président ne fait pas pareil.
    {comment_ads}
    Auteur

    Brooo!!

    En Novembre, 2013 (18:23 PM)
    c barbare et ignoblen de tué des etres humains.je met cet actes sur le meme pied d'egalité d'assassinat de civil lybiens commis par la france!!
    Auteur

    Boubes

    En Novembre, 2013 (19:54 PM)
    tant que pour négocier la condition sine quoi non demeure l’intégrité territoriale ne se negocie pas ,les crises en casamance et au mali seront ire solvables.c'est comme au senegale le lendemain des négociations terminent toujours par des drames car les vrais acteurs sont laisses en rade.la vie d'un journaliste ne vaut pas plus que celle d'un paysan de boukeline en casamance,et lampedusa.mefions nous de cette théâtralisation occidentale
    {comment_ads}
    Auteur

    1111

    En Novembre, 2013 (20:37 PM)
    pour l'assassinat des deux journalistes je pointe du doigt le France complice du MNLA d'avoir toujours maintenu le flou dans leurs rapports. L'armée malienne a été stoppée net à l'entrée de Kildal. Pourquoi?

    J'accuse outre la France d'avoir armé cette meme rebellion touaregue avec leurs missions soit disant humanitaires. Le MNLA se sent en confiance et je vous dis que les touaregus c'est des êtres qui se sentent supérieurs aux noirs. Je me souviens d'un ami touaregu qui me disait que leur race descendait directement des européens et qu'il yavait des similitudes entre l'allemand et le tamajek.

    Le Mali doit plus que jamais s'inspirer du Burkina qui les a bien maté et depuis ils se sont tu...
    {comment_ads}
    Auteur

    Le Mauritanien

    En Novembre, 2013 (20:53 PM)
    En faisant de Kidal et alentours un touareg´s land,la France y a cree le chaos.Si-a l instar de Tombouctou et Gao- Kidal avait ete "nettoyee",ces 2 journalistes seraient aujourd hui en vie.
    {comment_ads}
    Auteur

    Biri Biri

    En Novembre, 2013 (21:19 PM)
    Bien parlez lat dior
    Auteur

    Vrai

    En Novembre, 2013 (21:50 PM)
    bravo chers compatriotes pour ces belles interventions sans s insulter. C est interesssant de lire les commentaires sans les insultes habituelles. Bravo á tous et que régne la paix chez nous!



    je dois dire aussi que Buju Banton n a pas tort dans cette histoire. Il ya un peu de vérité dans son Analyse. C est mon opinion
    {comment_ads}
    Auteur

    Boy Moscou

    En Novembre, 2013 (22:43 PM)
    la france a jouer et a perdu!
    {comment_ads}
    Auteur

    Vivafrica

    En Novembre, 2013 (10:14 AM)
    Depuis le début de l'histoire de l'invasion du nord du Mali par le MNLA j'avais posé une problématique d’une très probable connivence entre Sarko, le MNLA et Sanogo. Avec la gauche revenu au pouvoir, le MNLA a profité de la même protection.

    Aussi, dois-je faire deux remarques après ce drame qui vient de frapper deux personnes non armées ASSASSINEES par des fanatiques d'un autre temps :

    1°) Il serait temps que dans l'humanité entière on dépasse les imaginaires coloniaux (la vie d'un Chinois, d'un nègre d'un Indien ou d’un Blanc n’est-elle pas une vie humaine ?). Les pouvoir français pour protéger leurs otages sont-ils prêts à accepter les crimes de sang, les viols les mains coupées des nègres sans punition pour les coupables ? Comment imposer aux Maliens des gens aux mains ensanglantées et vouloir punir ceux qui ont assassiné les deux journalistes ? Pourquoi nos chefs d'Etats versent-ils des larmes de crocodiles maintenant et pas avant devant le spectacle insupportable, des assassinats, des viols, des mains et des pieds coupés ?

    Je dis non !!! L'HUMANITE doit être égale et indivisible !!

    2°) Nous devons demander de l'aide à nos amis quand nous sommes agressés certes, mais ici nous voyons que nous sommes dans la continuité imperturbable de la Françafrique, c'est-à-dire d’un système où celui qui la force et les moyens impose toujours sa volonté, ses calculs conjoncturels (souvent cyniques), et en dernière instance sa solution en fonction de ses intérêts stratégiques.

    {comment_ads}
    Auteur

    Pèlerin De Vérité

    En Novembre, 2013 (13:58 PM)
    Dans toutes les religions du monde, rien ne justifie le lâche assassinat de la journaliste Ghislaine Dupont dont la voix retentissante nous a tant émerveillés.
    Auteur

    Zoe

    En Novembre, 2013 (14:23 PM)
    ça c'est de vrais journalistes , thiey sounou yoss yi!!!!! émission politique rek, sortie, face to face le point,et je ne sais quoi encore....;; rien que des choses anodines et qui nous retardent.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email