Samedi 04 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

People

[ ENTRETIEN ] AISSATOU DIOP FALL RACONTE : «Avant, j'étais un mec raté, aujourd'hui je me sens plus femme»

Single Post
[ ENTRETIEN ] AISSATOU DIOP FALL RACONTE : «Avant, j'étais un mec raté, aujourd'hui je me sens plus femme»

On l'a connue garçon manqué, aujourd'hui elle s'imposé comme une dame de son temps. Allure enhardie, large banane, dynamisme enjoué, mise élégante, Aïssatou Diop Fall (ADF) ondule sur son sofa comme une diva. Hallucinant ! La journaliste et intervieweuse de choc a gommé son style mec raté pour se la jouer femme dans toute sa splendeur. Une totale métamorphose qui a emporté ses manières impertinentes, ses rastas et son écorce d'ébène. Accrochée dans les locaux de la Tfm où elle apporte la touche finale à l'enregistrement de sa nouvelle émission (Face to face), ADF nous décortique face to face et point par point son nouveau look...

«Bien dans ma peau sans mes rastas»

Il y a une célèbre phrase de Bob Marley, qu'il a d'ailleurs traduite en chanson, rendue célèbre par Morgan Heritage et qui disait «dont' haffi dreads to be rasta» (or) n'a pas forcément besoin d'avoir des rastas pour en être un). Les rastas, je les ai portés dans mon cœur pendant des années, depuis ma tendre jeunesse. Seulement, je n'ai jamais eu le courage de les arborer, par rapport à mon milieu social et à mes parents. A un moment donné, j'ai pris mon courage à deux mains et j'ai commencé à les faire en 2002, lors de ma deuxième aimée au CESTI. Je faisais partie de la 33eme promotion et je devais avoir dans les 22 ans. A partir de là, j'ai adopté toute la philosophie rasta; le positivisme, le fait d'être cash et de croire en Dieu, tout sauf le végétarisme et là ganja. J'avais également changé ma façon de m'habiller. Je me disais que mon enveloppe charnelle et mon apparence importaient peu, contrairement à ce que j'avais dans le cœur. C'est ainsi que j'ai décidé de ne plus me maquiller et d'adopter un look masculin. Je ne me sentais même pas femme. J'avais tout le temps un foulard sur la tête pour cacher à mes parents les rastas en gestation. Et j'ai profité de mon obtention du Diplôme supérieur en journalisme pour leur demander de me laisser les arborer, en guise de cadeau. Malgré leur surprise, car ils croyaient que j'allais devenir une Ibadou (femme voilée), ils m'ont laissé faire, la mort dans l'âme. Je me suis sentie très bien durant cette période. Maintenant, ce qui s'est passé, c'est qu'à un moment donné de ma vie, je me suis posé beaucoup de questions, si bien que j'ai fait une introspection. Cela m'a permis de mieux faire face aux épreuves qui me tombaient sur la tête. Je suis sortie transformée des événements douloureux, autant dans ma vie privée que professionnelle. Je suis quelqu'un de passionné, un bonheur ou un malheur, je le vis intensément. Grâce à Dieu, j'ai eu beaucoup de chance dans ma vie, je n'ai jamais vécu le chômage, ni la galère. Je n'étais pas préparée à toute cette notoriété là et il fallait à un moment donné qu'il y ait une rupture et c'est cela que j'ai pris en pleine tronche. Je me suis demandé si j'étais heureuse et épanouie. Je me suis rendu compte que je ne l'étais pas. Ce que j'ai vécu en mon for intérieur, je suis la seule à le savoir. Ma mère aimait à me dire : «Tant que tu auras tes rastas, tu ne trouveras jamais un époux respectable.» Et pourtant, je me suis mariée. De toute manière, cela ne me faisait ni chaud ni froid, car le mariage n'était pas dans ma ligne de mire. J'adorais mes rastas et je priais souvent ma mère pour qu'on ne me les enlève pas si toutefois je décédais. Pour vous dire, ô combien, c'était profond en moi. Honnêtement, je n'aurais jamais cru que j'en arriverai à couper mes rastas. Cela ne m'a jamais traversé l'esprit. Pour moi, c'était beaucoup plus un symbole de liberté qu'un look.
Pourtant, je me suis levée un beau jour et j'ai eu envie de couper mes rastas que j'ai portés pendant presque 10 ans. J'ai imaginé alors, l'image que j'allais envoyer et comment les Sénégalais allaient apprécier cette nouvelle dégaine. Je m'y suis préparée mentalement pendant près de 4 mois et j'ai fini par me faire à l'idée que si je les enlevais, il y aura au moins une personne qui sera contente et c'est ma mère. J'ai donc fait appel à Amina Poté (animatrice à la Tfm) qui est une sœur pour moi. Je lui ai demandé de venir chez moi pour lui demander de me donner l'adresse d'un très bon salon de coiffure, sans pour autant entrer dans les détails. Elle m'à mise en rapport avec la gérante d'un salon de coiffure de la place et j'ai vu leurs modèles qui me plaisaient énormément. Je suis repartie sans rien dire et quand j'ai bien mûri ma décision de couper mes rastas, j'ai demandé à la gérante de «privatiser» le salon pour moi, car je voulais que personne ne soit au courant. Même mes parents n'en savaient rien, il n'y avait que ma petite sœur dans la confidence. Ce jour-là, un vendredi soir, je suis allée avec elle dans le salon et c'est elle qui ramassait mes dreadlocks, une fois coupés. Après cela, la coiffeuse m'a créé un nouveau look, après que je lui ai suggéré quelques trucs et astuces. Au finish, j'ai beaucoup aimé et je me sens bien dans ma peau. Ma plus grande surprise a été la réaction de ma maman, elle en a fait un événement et a appelé tous mes frères et même mon père. Elle avait les larmes aux yeux. Toutefois, même si je n'ai plus mes rastas, je suis et je demeure rasta, c'est dans mon cœur. On peut aussi dire que c'est ce vent de changement qui a soufflé sur ce Sénégal qui a emporté mes rastas. »

«Miroir miroir, dis moi qui est la plus belle »

«Un jour, je discutais avec ma meilleure amie qui vit à Paris. Alors que nous étions en train de glander comme d'habitude, elle m'a dit que les gens, qui s'arrêtaient pour me regarder, n'admiraient que mes rastas et ne voyaient pas plus loin. Car, je n'avais rien d'autre à montrer, puisque je ne montrais pas ma féminité. C'est ainsi que le jour de mon anniversaire, elle m'a offert un cadeau en me disant qu'il était grand temps que je ressemble à une femme. C'était une gamme de produits cosmétiques que j'ai commencé à utiliser. Etant donné que je ne prenais même pas le temps de me mirer, donc je ne m'étais pas aperçue que je commençais à changer de peau. Des amis m'en ont fait la remarque et j'ai pris le temps de me regarder dans la glace. Honnêtement, j'ai beaucoup aimé ce que je voyais. C'est à partir de ce moment-là que j'ai commencé à avoir envie d'être plus femme. Quand les produits sont finis, j'en ai racheté. La gamme (lait, crème, savon, démaquillant, sérum...), ne coûte pas moins de 100.000 F Cfa et je l'utilise pour 20 jours. Ce sont des produits de qualité qui vont bien avec ma peau fragile et je veux maintenir mon teint actuel, café au lait, mais avec plus de café que de lait. Avant tout mon argent filait dans mes rastas, maintenant, je compense avec ces produits pour mon bien-être. Quand je fais quelque chose, j'y vais au feeling et par passion. Le regard des autres ou leur jugement n'est pas le plus important. L'essentiel, c'est de me sentir bien et d'aimer le reflet que me renvoie le miroir. Le jour où ce sera le contraire, j'arrêterai tout.

Atours, parures et fitness pour faire plus femme

«Je suis une perfectionniste dans tout ce que je fais. J'ai fait des sessions de formation pour apprendre à me maquiller le jour et le soir, comment m’habiller pour diverses occasions avec des couleurs qui me vont et les accessoires qu'il faut. Avant, j'étais un mec raté, maintenant je prends soin de moi. Pendant que les gens se demandaient où j'étais et se disaient que j'avais été éjectée de la Tfm, je m'étais inscrite en salle de sport et j'y vais tous les après-midis, même lorsque je suis à l'étranger. Je ne mange plus comme d'habitude. Mon passe-temps favori, c'était la bouffe, je mangeais n'importe quoi, à n'importe quelle heure. Dorénavant, je ne grignote plus, je ne mange plus le soir et je carbure au thé citron que je concocte moi-même. Je surveille mon hygiène alimentaire et je fais attention à ma ligne. S'agissant des accessoires, avant, je ne portais pas de bouclés d'oreilles, maintenant je suis très accessoire. J'essaie de dénicher de petits trucs qui vont avec mon visage. Par contre, en ce qui concerne l'habillement, je n'aime pas suivre la mode. Je m’habille selon mes, goûts, avec des jeans, des tops, des bas, des jupes et des robes et des tenues africaines pas trop bariolées. »

Changement radical, plus de prétendants...

«A chaque fois que je voyageais, j'avais des problèmes avec les contrôles de police. Il était difficile de me reconnaître et il fallait me justifier à chaque fois. Avec les hommes, c'est devenu autre chose. Déjà, même avant d'enlever mes rastas, après mon divorce, ils ont commencé à me faire des avances. Alors qu'avant, ils avaient peur de me parler, ils passaient souvent par personnes interposées. J'ai comme l'impression que les Sénégalais raffolent des femmes divorcées. Je suis toujours célibataire, mais je reçois beaucoup plus de prétendants: Cela s'est accentué quand j'ai commencé à éclaircir ma peau et que j'ai changé de coiffure. Je me sens plus femme et je me demande pourquoi je ne l'ai pas fait avant. Je sais plus épanouie et je prends très à cœur les shoppings, la mode, ce que je considérais comme des futilités. Là, je passe tout man temps à acheter des choses et les hommes font plus attention à moi. J'ai même reçu des félicitations de certaines personnalités, dont Awa Guéye Kébé et Awa Diode, qui m'ont souhaité la bienvenue (sic). Les hommes, n'en parlons même pas ! Je n'avais pas pris en considération l'aspect visuel de ma personne et c'était une erreur de ma part. Car les Sénégalais m'apprécient mieux ainsi.» 


liiiiiiiaffaire_de_malade

20 Commentaires

  1. Auteur

    Riodejaneiro

    En Avril, 2012 (13:59 PM)
    Konak sois prete, les loups aux longues choses vont arriver pour bien verifier si la mutation est complete ou non. Femme tu as dit. Miaaaaammmm. Lalal sa lall tekk sa ndieguenaye, on va voir ca, ma puce: C'est le grand bal!
  2. Auteur

    Xale

    En Avril, 2012 (14:04 PM)
    Sopey Nabi, loy wuti Bresil deuk bu bari thiaga kesse!!!Si tu es vraiment Sopey Nabi, faut quitter vite ce pays de satan..qui est reconnu dans le monde entier pour ses libertinages...Je me demande comment meme devenir un bon musulman peut vivre avec dans un pays pareil...Senegalais daal moo sop rek!! vous etes partout!!!
    • Auteur

      Luca

      En Avril, 2012 (14:38 PM)
      moi j vi au bresil sa fai presk 5 ans mai j nai pas d problem d pratike ma religion bayilen di wakh loungen xamoul ya d gens ki vive mm au senegal et ki npratik pas kon nak mandou......
    Auteur

    E Donne Donna

    En Avril, 2012 (14:10 PM)
    JE VOULAIS TE DONNER UN CONSEIL AISSATOU SI TU AS VU QUELQU UN QUI PEUT TE MARIER IL FAUT ALLER DISCUTER EN DOUCE AVEC LUI CAR POUR LE MOMENT IL Y AURA PERSONNE QUI N OSE VENIR DEMANDER TA MAINS A CAUSE DE TON BOULO MAIS C EST TOI MEME QUI DOIT FAIRE LE 1 LA DEMARCHE AISSATOU
    Auteur

    Ta Soeur

    En Avril, 2012 (14:15 PM)
    Lima ci diakhal da nga guena niaw! meuno def ba rafet. da nga niakk classe. Si j'étais à la place de Mr Kane, je mettrais fin à ton contrat. Please complexée, quitte le petit écran tu déranges vraiment.... même à la radio tu n'as pas de place tu ne sais meme pas communiquer classe zéro. xawma fo diangué? change de métier STP

    • Auteur

      Balénignane

      En Avril, 2012 (15:19 PM)
      aissatou tané na touti reste à maigrir rek! coté pro name nagn polémique nak comme k sa ndiogou n'assure plus! bon vent
    Auteur

    Willy

    En Avril, 2012 (14:16 PM)
    On est heureux pr tw ADF.fais nous de belles émissions de "face a face".bon vent
    Auteur

    Alemane

    En Avril, 2012 (14:25 PM)
    on s'en bat les couilles avec tes dreadlocks de mes boules
    Auteur

    Yeet

    En Avril, 2012 (15:03 PM)
    Elle devient belle parcequ'elle a fait du Xeessal!!!!!

    C'est vraiment triste et en plus un mauvais exemple pour nos petites soeurs.
    Auteur

    Mouhamdine

    En Avril, 2012 (15:06 PM)
    cessons les thiakhanes & rappelons à Dieu (yalla fowoul fowou loul) diadieuf
    Auteur

    Chif

    En Avril, 2012 (15:20 PM)
    Ndessane.Je l'imagine dire tout cela,racontant comment elle a enlevé ses rasta.Elle aurais aimé expliquer que chaque rasta qui tombait faisait couler une larme tellement a voulu romancé ce passage a la femme qui s aimait pas bien comme telle par auto sanction de l'image qu'elle a toujours eu d'elle même a cette autre femme faite pour etre aimée des homme.Thiey li.
    Auteur

    Riino

    En Avril, 2012 (15:47 PM)
    seconda me elle est malade
    Auteur

    Meunefoune

    En Avril, 2012 (18:03 PM)
    cette adf est une vrai bette ensuite elle est tres nulle on dirai qu elle n a pas fait le journalisme khaw ma foumou diangue meme les restats enleves tu ressemble a un hypopotame ak sa loss bou guate bi niaw ba doff
    Auteur

    @aissatou Diop Fall Et Autres

    En Avril, 2012 (18:27 PM)
    Well, j'ai lu cette interview que je trouvais differente, je pensais meme que cette petite avait un peu plus de jugeotte que la tonne de "wanna bes" jusqu'a ce que cette fille parle de s'eclaircir la peau. la, j'ai decroche et me suis dit qu'il lui fallait repenser a ce qu'elle avait sorti. Comment etre fiere de perdre son identite? Comment peut-on faire la promotion du xessal en etant alle a l'ecole?? comment peut on etre aussi insensible et inconsciente des consequences horrifiantes de ce fleau qu'est le leral/xessal??? Cette fille est en position visible et donc elle ne peut pas parler de leral/xessal a la legere etant donne qu'elle donne son OK a toutes ces ecervelees qui comme elle, n'y verront qu'une autorisation d'utiliser ce leral/xessal comme un simple maquillage. Eradiquons ce fleau de l'Afrique. Restons NOUS, restons fieres de nos peaux, rejetons ce complexe d'inferiorite qui rongent. Il est inconcevable que dans un pays ou les uns et les autres se disent croyants, des femmes refusent la volonte divine et ont decide que Dieu s'etait trompe en les faisant NOIRE. Le pire c'est qu'elles sont souvent les premieres a critiquer/insulter/denigrer les Blancs... un paradoxe qui n'en est un que lorsqu'on ne reflechit pas assez sur la question. Ms Fall je vous croyais honnetement plus intelligente que cela. Quelle deception vous faites! Mais il n'est pas trop tard pour bien faire. Resaisissez vous!

    Salam!
    Auteur

    Segio

    En Avril, 2012 (18:27 PM)
    puta vete a la mierda manque d"identite et de personnalite coño depuis españa
    Auteur

    Carlos

    En Avril, 2012 (19:08 PM)
    du courage tu es tres belle si j ai tes cordones je vais t apele mais je vis en europe on se vera a mon retour.buena suerte preciosa
    Auteur

    ,,,,,,

    En Avril, 2012 (19:27 PM)
    on s'en fou
    Auteur

    Simple_citoyen

    En Avril, 2012 (21:16 PM)
    Aissatou est ce que tu as été à la Mecque ? Je suis vraiment déçu de te voire parler de cette façon. Je ne peux pas comprendre un intelectuel qui se vante de faire du khessel alors qu'il est sensé connaitre les ravages du cancer de la peau provoqués par l'hydroquinone. Et tu sais très bien que l'obésité est un facteur nuisible à la santé. Tu peux etre belle , féminine naturellement avec de belles tresses , dans de belles tenues africaines en étant une journaliste bou kharagne anda ak yar ak téguine sans vulgarité ni insolence...Khéssal , méches , toubab-toubablou, américaine-américainou ci xéb sa bopa la. Wassalam
    Auteur

    Lyans

    En Avril, 2012 (21:18 PM)
    Avec sa forme de colosse bouledogue et ses longs bras d'ours des Carpattes ! Oh ADF, comment as-tu pu ?
    Auteur

    Humble African

    En Avril, 2012 (22:55 PM)
    Miss aiissatou,c'est vraiment dommage de constater vraiment a quelle niveau vous etes confue et mal informee.pour votre information vous n,avez jamais eye rasta .c,est pas le fait de porter de longue et naturelle cheveulure qui vous fait rasta.Arreter de dire que vous etes rasta de coeur.beacoup de senegalais font la confusion entre rasta et coiffure.faites des recherches .Rastafari.
    Auteur

    Taf Emigre

    En Avril, 2012 (23:05 PM)
    bien vrais c'est son argent.mais ce qui me fait mal dans son khésal.chaque 20 jours 100.000franc.
    • Auteur

      Toiaussi

      En Avril, 2012 (08:55 AM)
      elle ment waye tu sait toi meme que tu ment tu ne depense pas 100000f dans ton khessal et de plus elle a une folie de grandeur extreme tu ne depense meme pas 20000f dans ton pouriture de khessal complexe que tu es je pense que c est amina pote mo la dougal si khessal bi sakh qu elle conne et bete que tu est t a rien dans la tete
    Auteur

    Korsiga

    En Avril, 2012 (09:00 AM)
    avant un garçon manqué , ména une fille manqué!!!!!!!!

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email