Mardi 22 Juin, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
People

Arrestation du fils de Cheikh Amar : “La vérité des faits”, selon Direct Info

Single Post
Arrestation du fils de Cheikh Amar : “La vérité des faits”, selon Direct Info

Le fils de l'homme d'affaire Cheikh Amar a été victime jeudi dernier d'un accident vers Mermoz. Sorti se payer un sandwich pour rentrer tranquillement assister à l'anniversaire de son frère qui se fêtait en famille, une défaillance technique de son véhicule l'a poussé à cogner une voiture en stationnement. Les faits se sont produits à des centaines de mètres de la résidence privée du Président de la République et les gendarmes en faction devant la bâtisse ont tiré des coup de feu sur le véhicule du jeune Amar l'endommageant très fortement. Le jeune homme, malgré les coups de feu, a eu le réflexe de maîtriser son véhicule et les gendarmes l'ont auditionné avant de rendre compte à leur hiérarchie”, écrit “Direct Info”, le journal de Cheikh Amar, qui “rétablit la vérité des faits” dans l'affaire de la “fameuse arrestation du fils de Cheikh Amar”.

Le journal ajoute que “dans cette affaire, des manoeuvres machiavéliques ont commencé pour noyer complètement le fils de Cheikh Amar à qui certaines personnes en veulent” et que “trois demandes d'explication” ont été servies “en l'espace de 72 heures”.

Direct Info” renseigne que malgré tout, quel que soit le niveau d'influence, le commandant de la Brigade de gendarmerie de Ouakam a refusé de se plier et n'a changé une virgule de son Pv (procès-verbal). “Armé d'un courage digne d'un officier, il a assumé jusqu'au bout. C'est sur ces entrefaites que le Général (Haut commandant de la gendarmerie) a été saisi et a demandé immédiatement une vérification pour avoir le coeur net. Après cela, les autorités du pays, en l'occurrence le Président de la République et le Premier ministre, ont su ce qui s'est réellement passé (des coups de feu tirés sur le véhicule d'un enfant non armé ne constituant aucun danger)”, écrit le journal qui pense que “certainement une enquête sera ouverte pour situer les responsabilités car on ne tire pas n'importe où et n'importe comment”.

Le journal dit saluer “l'efficacité et l'intégrité du Général Guèye Faye qui a montré combien il mérite la confiance placée en lui par le Chef de l'Etat” et pense que “les tireurs des rafales sur le véhicule de Cheikh Amar que conduisait son fils seront traduits devant les juridictions compétentes”.

Le Directeur de la Communication de Cheikh Amar, Pape Diogoye Faye, par ailleurs Directeur général de “Direct Info” soutient que le fils de Cheikh Amar “a été relaxé purement et simplement et il vaque tranquillement à ses occupations”, ajoutant que “avec tout ce que Cheikh Amar a fait pour ce pays, on ne pensait pas qu'il pouvait y avoir autant d'acharnement et de haine à son égard”.

Seneweb a appris que Serigne Saliou Amar, le fils de Cheikh Amar, a effectivement été relâché par la gendarmerie sur instruction du Procureur de la République. Mais il devra être présenté ce lundi au “maitre des poursuites” qui décidera de son sort. Ce n'est que lorsque Serigne Bassirou Guèye classera le dossier sans suite qu'on pourra dire que cette affaire est enterrée.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email