Dimanche 19 Septembre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
People

Carlou D « Il faut être noble pour devenir Baye Fall »

Single Post
Carlou D « Il faut être noble pour devenir Baye Fall »

Par Assirou.net-De son vrai nom Ibrahima LOUCARD, Carlou D est un talibé de Serigne Khabane MBACKE, un petit-fils de Serigne Fallou. Concepteur du Muzikr, il se dit porteur d’une mission spirituelle envers la jeunesse en véhiculant l’exemple de Mame Cheikh Ibrahima FALL. Conscient des difficultés à fédérer la musique avec la religion du fait de leur pure opposition, il n’en démord pas et compte développer sa spiritualité à travers les notes musicales. Entretien…

Réalisé par Abdoulaye DIOP

 

ASSIROU

Vous avez adopté dans le cadre de votre activité musicale des connexions avec le Mouridisme et Mame Cheikh Ibrahima Fall. Qu’est ce qui vous lie à cette confrérie ?

Ibrahima LOUCARD

Au fait, c’est la tranquillité, l’amour de vivre dans la paix, avoir l’esprit tranquille. C’est comme un dossier pour moi comme j’ai l’habitude de le dire, une personne doit avoir un guide ou s’adosser. Donc  Mame Cheikh Ibrahima Fall est un exemple pour moi et une référence. Ca m’aide beaucoup dans le travail que je fais, qui est un peu complique. Quand on dit musique et religion il est toujours difficile de les relier. C’est faisable quand même mais pas facile il faut le dire. Ce qui m’a pousser de me référer sur Mame Cheikh Ibrahima Fall Lamp qui est un exemple pour nous tous mourides, talibés et disciple Serigne Touba Mbacké Khadimou Rassoul. Donc voila, c’est une sécurité pour moi dans le travail que je fais.

Vous avez fait allusion aux difficultés à lier la religion et la musique. Est-ce la perception de l’opinion ou c’est au niveau professionnel et musical ?

C’est le milieu en fait, il est difficile de parler de musique sans parler de la drogue, excusez moi du terme, le sexe, l’alcool qui sont contre l’Islam. Voila, maintenant ca dépend du concept développé par chaque musicien, ce qu’il veut faire dans la conception de la musique en général. Moi c’est autre chose, ce qui m’a pousse à créer ce concept de muzikr qui est une jonction de la musique et du zikr dans le vrai sens. La, ca dépasse même la spiritualité ; c’est le comportement de l’être humain. C’est vraiment difficile de parler de musique sans ces différents points qui sont négatifs d’après l’islam et c’est ce qui est aussi normal. Il nous faut beaucoup de sécurité pour y évoluer.

Que retenez-vous de la vie et de l’œuvre de Mame Cheikh Ibrahima Fall ?

Un peu dubitatif… Cheikh Ibra, je veux dire,  j’ai entendu les sages, les grands talibés mourides nous parler de Mame Cheikh Ibrahima Fall, de faits positifs qui personnellement me donnent moi, une envie de revivre son époque, de mieux connaitre Mame Cheikh Ibrahima Fall. Si je pouvais, j’allais donner corps et âme pour le vivre avec lui. Cette éducation, cette conception de la vie, cette discipline, sa simplicité, tellement easy comme on a l’habitude de le dire dans le mouvement hip hop dans lequel j’évolue, il n’est pas facile ; on peut tout acheter dans la vie mais le talibé ca ne s’achète pas. Il faut l’être ou ne pas l’être au fait. Donc voila Cheikh Ibra Fall est une idole pour moi, un exemple, il est tout pour moi.

Est-ce qu’il vous arrive d’aller visiter lieux ou il a vécu ou sa famille pour mieux redécouvrir l’homme ?

C’est un autre niveau en fait. Je n’en suis pas à cette étape actuellement. Ce n’est pas facile avec le travail que je fais. Mais bon je vais le faire In cha Allah. Je croise ses petits fils, chaque fois ils viennent toujours vers moi me parler de Mame Cheikh Ibrahima Fall parce qu’ils entendent toujours Carlou D parler de Mame Cheikh Ibrahima Fall, ce qu’il a fait. C’est cette envie de partager ses exploits, ce qu’il a fait, cette amour qu’il a eu en l’Islam, en Serigne Touba aussi, son guide spirituel que j’essaie toujours de crier haut et fort et de le partager avec le monde entier parce que pour moi, il n’y a pas plus beau que ca. Mais quand même je prendrai assez de temps pour découvrir les lieux ou il a vécu et essayer d’en savoir un peu plus.

Ibrahima LOUCARD a-t-il un guide ou un wassila comme on le dit dans le jargon mouride ?

Rire… bien sur. Serigne Khabane Mbacké ibn Serigne Modou Bousso Dieng est mon wassila.

Que vous inspire le débat suscité par ce qu’il convenu d’appeler les Baye Fall urbain sillonnant la capitale ?

Heu…, ce n’est pas facile de vivre comme un Baye Fall dans ce monde actuel, vu la tendance que les gens aiment. Le Baye Fall, c’est l’homme simple, humble, exemplaire et vraiment droit. Avec cette mouvance, la tendance et la jeunesse, tout ce qui se passe autour de nous, ce n’est pas facile de vivre comme un Baye Fall. Je vois quand même beaucoup de jeunes avec leur façon de s’habiller dire qu’ils sont des Baye Fall, mais d’après moi ce n’est pas du tout le cas. Un Baye Fall est tranquille dans l’esprit et il faut être un noble pour le devenir.

Si nous revenons à la musique et à la religion, les orthodoxes diront que ce sont deux choses qui ne doivent pas aller ensemble. Est-ce qu’il vous arrive sur scène ou a un moment de votre vie de vous poser ces questions et de remettre en question votre orientation ?

C’est comme si Carlou est la pour clarifier cette question que tout le monde se pose. C’est une mission pour moi. Je fais de la musique. Je fais de mon mieux pour donner l’exemple du musicien pieux dans le vrai sens. Ma musique c’est un métier point. J’arrive à travers mon métier à sensibiliser, à donner l’exemple de l’homme. Nul n’est parfait, voila il faut pousser au plus profond dans la spiritualité pour donner l’exemple aux jeunes, et surtout  a cette jeunesse qui croit en moi. Je ne peux pas rater cette mission et je crois qu’il est vraiment possible de joindre  la musique et la spiritualité. C’est très, très possible.

Quelle est votre perception du xiin, cet instrument utilise par les Baye Fall,  le sent t on dans votre approche musicale ?

Bien sur que si. Bien sur je l’utilise même plusieurs fois dans beaucoup de morceaux de mon répertoire. Le xiin, rien que le son m’amène très, très loin. C’est un moyen de communication. C’est plus qu’un instrument de musique.

Les Baye Fall ne l’utilisaient pas pour la musique mais pour communiquer. Ce que je viens de dire, ce serait vraiment bien, extraordinaire pour moi de vivre cette époque avec Mame Cheikh Ibrahima Fall, essayer de comprendre tout ce qu’il faisait avant pour pouvoir l’expliquer a cette génération qui est un peu confuse.

Est-ce que vous connaissez l’histoire du xiin dans le Baye Falisme ?

Vous savez, j’en ai entendu beaucoup de versions mais bon quand même l’origine non. En tout cas, j’adore le son et je sais que c’est plus qu’un instrument de musique.

Vous arrive t il de parcourir les livres de connaissance écrits par Serigne Touba et Mame Cheikh Ibra Fall ?

Heu… c’est comme le Coran. Je n’arrive pas a lire le Coran ni les khassida de Serigne Touba Mbacké Khadimou Rassoul d’ailleurs. Mais je le sens en moi, je le vit, je ne peux pas l’expliquer. Je n’ai pas étudie le Coran mais c’est en moi. Il n’y a pas un imam qui peut me dire dans le Coran quelque chose que j’ignore. C’est au fond au moi, je suis talibé, je sais que cette une réalité comme beaucoup d’autres talibés qui sont très, très proches de Mame Cheikh Ibrahima Fall ou de Serigne Touba. Je ne sens pas l’obligation de lire ou d’apprendre à lire.

Pouvez-vous nous citer les titres de quelques khassida ?

Bien sur, Sindidi, Matlabul chifai, il y a jawartou kamal, il y a en beaucoup. Voila Assirou comme Assirou magazine, Jasboul Mouride, il y a en tellement.

Quel appel lancez-vous aux talibés mourides ?

De suivre quand même Serigne Touba et Mame Cheikh Ibrahima Fall. Surtout ce dernier qui est l’exemple à suivre, il est d’ailleurs le seul talibé de Serigne Touba. Voila je crois que c’est tout.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email